Irak - Q&R - Extrait du point de presse (29 novembre 2019)

Q : Comment réagissez-vous après que les forces de sécurité irakiennes ont tué au moins 45 manifestants jeudi à Nassiria, Nadjaf et Bagdad alors que le consulat iranien a été pris d’assaut et incendié ?

R  : La France condamne fermement l’usage excessif et disproportionné de la force contre les manifestants à Bagdad et dans les villes du sud, notamment à Nassiriya, qui a fait des dizaines de victimes et de nombreux blessés.

La France réaffirme son attachement au droit de manifester pacifiquement et appelle l’ensemble des parties à s’abstenir de tout acte de violence qui mette en péril le projet démocratique auquel aspire le peuple irakien.

La France condamne les intimidations et les pressions exercées à l’encontre de la société civile, notamment les journalistes et les défenseurs des droits de l’Homme, et appelle l’ensemble des acteurs à ouvrir sans délai un dialogue démocratique inclusif.

La France continue d’accompagner et de soutenir l’Irak, ses autorités et les Irakiens dans cette période déterminante pour l’avenir démocratique du pays.

Informations complémentaires