Irak - Q&R - Extrait du point de presse (25 octobre 2017)

Q– Quelle est votre réaction à l’annonce du Kurdistan irakien annonçant qu’il était prêt à geler les résultats du référendum ?

R – La France a plusieurs fois appelé au dialogue et à la retenue, en vue d’une sortie de crise qui préserve l’unité et l’intégrité de l’Irak dans le respect de sa constitution et des droits légitimes des Kurdes.

La proposition du gouvernement régional du Kurdistan d’ouvrir un dialogue avec le gouvernement fédéral, dans le cadre constitutionnel irakien, est un geste positif auquel nous souhaitons que les autorités de Bagdad puissent donner suite.

Nous soutenons les efforts de médiation du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, M. Jan Kubis.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE