Irak - Q&R - Extrait du point de presse (21 février 2019)

Q : Les FDS ont remis aux autorités irakiennes (Bagdad et Erbil) 150 combattants de Daech. Parmi eux, il y aurait des étrangers. Au total plus de 500 combattants devraient être transférés. Est-ce qu’il y a des combattants français dans cette liste ? Que pensez-vous de cette option pour traiter le sujet des djihadistes étrangers ?

R : Il appartient aux autorités judiciaires irakiennes d’apprécier souverainement les suites à donner à la présence sur leur territoire de membres de Daech.

S’agissant des combattants terroristes étrangers, la position de la France est claire : ils doivent être jugés là où ils ont commis leurs crimes.

Informations complémentaires