Irak - Q&R - Extrait du point de presse (16 octobre 2017).

Q - Le gouvernement de Bagdad affirme que des combattants du PKK sont présents dans la province de Kirkouk, où de premiers combats ont opposé forces kurdes et irakiennes. Avez-vous de telles informations ? Craignez-vous que la situation dégénère encore davantage ?

R - Nous appelons toutes les parties à faire preuve de retenue et à s’abstenir de tout geste susceptible d’alimenter les tensions. Il est essentiel que le gouvernement régional du Kurdistan et le gouvernement fédéral irakien poursuivent dans la voie du dialogue. Ce dialogue doit être mené dans le respect de l’unité et de l’intégrité territoriale de l’Irak et prendre en considération les droits des Kurdes.

La position de la France concernant le PKK est constante : il s’agit d’une organisation terroriste, dont nous condamnons les actions.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE