Irak - Q&R - Extrait du point de presse (11 décembre 2017)

Q - Après l’annonce du Premier ministre irakien d’une victoire contre Daech, que compte faire la France ?

R - Nous poursuivons notre effort pour accompagner l’Irak dans les défis auxquels il doit faire face en matière de sécurité, de réconciliation nationale, de reconstruction et de mise en œuvre d’une gouvernance inclusive au bénéfice de l’ensemble de sa population. Cette étape sera cruciale pour empêcher durablement la résurgence du terrorisme.

C’est dans cette perspective que M. Jean-Yves le Drian a signé, le 5 octobre à l’occasion de la visite du Premier ministre irakien à Paris, une convention octroyant un prêt budgétaire de 430 millions d’euros à l’Irak, qui permettra de faciliter l’obtention de programmes financiers internationaux, essentiels dans la phase de reconstruction.

Dans le prolongement de cette visite, qui a permis de donner une nouvelle impulsion à notre relation bilatérale dans tous les domaines, M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, s’est rendu à Bagdad le 6 décembre pour présider la première commission mixte économique depuis 2015. Cette commission a vocation à préparer l’établissement de nouveaux partenariats entre nos deux pays dans la perspective de la reconstruction du pays. M. Jean-Baptiste Lemoyne était accompagné d’une délégation d’une vingtaine d’entreprises françaises, qui ont participé à la réunion du club d’affaires franco-irakien et dont plusieurs, déjà présentes en Irak, participent à l’effort de reconstruction (telles que Suez, Thalès, Schneider Electric, Vinci Construction et Bouygues Construction).

Informations complémentaires

PLAN DU SITE