Irak - Q&R - Extrait du point de presse (9 janvier 2019)

Q : Comment réagissez-vous au rapport de Human Rights Watch qui accuse le gouvernement régional kurde en Irak, partenaire dans la lutte contre l’État Islamique, de torturer des enfants pour qu’ils avouent leurs liens avec le groupe ?

R : Nous avons pris connaissance des faits rapportés par Human Rights Watch.

La France demande le respect en toutes circonstances de l’interdiction absolue de la torture ainsi que du droit à un procès équitable.

Les enfants sont encore aujourd’hui les premières victimes des conflits. A ce titre, la France appelle l’attention de la communauté internationale sur les nouvelles menaces qui pèsent sur les enfants, notamment les pratiques d’endoctrinement précoce et d’utilisation d’enfants comme armes de guerre.

230 millions d’enfants vivent dans des pays ou des zones qui connaissent des conflits armés et 15 millions d’entre eux sont directement affectés par les combats. Nous appelons à la ratification universelle de la convention relative aux droits de l’enfant et de son protocole concernant les enfants dans les conflits armés.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE