Irak - Extrait du point de presse (1er octobre 2020)

Partager

Q : Les ambassadeurs de 25 pays dont le Royaume-Uni et l’Allemagne ont protesté devant le premier ministre irakien à propos des attaques répétées contre les enceintes diplomatiques en Irak. Un communiqué dans ce sens a été publié après cette rencontre. Pourquoi est-ce que la France ne s’est pas jointe à cette démarche ?

R  : La France condamne les attaques conduites contre les emprises diplomatiques étrangères en Irak et déplore les victimes civiles qu’elles ont occasionnées. Elle souhaite le renforcement des mesures de sécurité qui doivent permettre de mieux protéger les emprises diplomatiques et la population irakienne.

Nous avons fait part clairement de ces attentes et transmis ces messages directement auprès des autorités irakiennes. Dans le cadre de nos échanges bilatéraux avec les autorités irakiennes, nous rappelons notre attachement à la préservation de la stabilité et de la souveraineté de l’Irak.

Informations complémentaires