Communiqué conjoint des ministres des Affaires Etrangères de la France et de l’Irak (18.10.19)

Le Ministre de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s’est rendu, à la tête d’une délégation, les 17 et 18 octobre en Irak. Des consultations bilatérales approfondies ont été menées, entre la République française et la République d’Irak, sur les questions politiques et régionales dans un esprit d’amitié, de renforcement des relations bilatérales et de volonté d’échanger sur les questions du moment.

La France et l’Irak ont exprimé leur détermination à préserver les acquis des cinq années de combat menées ensemble contre Daech, aujourd’hui gravement remis en cause du fait de la déstabilisation du nord-est syrien par l’offensive turque.

La France et l’Irak ont exprimé leur forte préoccupation concernant les conséquences humanitaires de cette opération en Syrie et leurs répercussions en Irak, et s’engageront dans une coopération très étroite pour faire face aux conséquences de cette situation. D’ores et déjà, la France se prépare à mobiliser dix millions d’euros pour répondre à cette urgence, y compris, en tant que de besoin, au bénéfice de ceux qui seraient contraints de se réfugier en Irak.

La France et l’Irak sont également fortement préoccupés par la perspective d’une résurgence de Daech, en raison de la menace que représentent ses combattants passés dans la clandestinité et des conséquences de la déstabilisation du nord-est syrien sur les combattants aujourd’hui retenus dans cette région. Le devenir des combattants de Daech est une question cruciale pour la sécurité de la France et de l’Irak : les deux parties poursuivront leur dialogue en vue de trouver rapidement des mécanismes qui garantissent l’absence d’impunité, la justice et la sécurité collective. En tant que partenaires au sein de la Coalition contre Daech, les deux parties ont exprimé leur souhait de participer ensemble dans les prochains jours à la réunion ministérielle de cette alliance. Nous souhaitons qu’elle permette de définir les nouvelles modalités de la poursuite de la lutte contre Daech dans ce nouveau contexte, et les solutions à apporter à la problématique de tous les combattants terroristes.

La France demeurera aux côtés de l’Irak, non seulement à travers une étroite coopération aux plans sécuritaire et politique, mais aussi via son soutien à l’Etat et au gouvernement irakien, à l’action humanitaire, à la stabilisation et à la reconstruction du pays, et à la mise en œuvre des réformes attendues par la jeunesse irakienne, au bénéfice de laquelle la France mène des efforts particuliers en matière éducative et culturelle. Les deux pays entendent renforcer leur coopération dans tous les domaines pour bâtir un véritable partenariat stratégique, et faire de cette relation un facteur d’équilibre et de stabilité pour le Moyen-Orient.

Informations complémentaires