Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Les relations entre l’Inde et la France se sont renforcées avec le lancement du partenariat stratégique en 1998, qui témoigne des liens d’amitié et de confiance entre les deux pays.

Ce partenariat se déploie selon plusieurs axes de coopération : le nucléaire civil, la défense, le contre-terrorisme, le spatial, la cybersécurité et le numérique.

Les signatures d’un accord pour la fourniture de 36 avions Rafale en septembre 2016 et d’un accord industriel en mars 2018 en vue de la construction de six réacteurs nucléaires EPR sur le site de Jaitapur s’inscrivent directement dans ce cadre.

Présence française

En 2019, 8 530 Français étaient inscrits sur le registre des Français résidant en Inde.

Consulats de France en Inde : Bangalore, Bombay, Calcutta et Pondichéry/Chennai.

Visites

Des rencontres régulières entre les autorités de l’Inde et de la France nourrissent un dialogue politique approfondi qui s’inscrit dans la durée. Le Premier ministre Modi s’est rendu en France en juin 2017 puis en août 2019 (rencontre bilatérale à Chantilly et participation au Sommet du G7 de Biarritz). Le président de la République a effectué une visite d’État en Inde du 9 au 12 mars 2018.
En 2020, plusieurs entretiens à distance ont été organisés entre les chefs d’État et de gouvernement et les ministres des affaires étrangères dans le contexte de la crise sanitaire.

La ministre de la Transition écologique, Mme Barbara Pompili, s’est rendue en Inde du 28 janvier au 2 février 2021 pour approfondir la coopération bilatérale en matière de développement durable et inaugurer l’année franco-indienne de l’environnement.

Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, s’est rendu en Inde du 13 au 15 avril 2021.

La ministre des Armées, Mme Florence Parly, s’est rendue en Inde le 17 décembre 2021.

Le ministre indien des Affaires étrangères, Dr. Subrahmanyam Jaishankar, a effectué une visite en France du 20 au 23 février 2022.

Le ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité, Franck Riester, s’est rendu en Inde du 10 au 11 mars 2022.

Le ministre délégué chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, s’est rendu en Inde du 24 au 26 mars 2022.

Relations économiques

Les échanges économiques franco-indiens, qui connaissaient une croissance régulière, ont connu un fort ralentissement en 2020 suite à la crise de la Covid-19 (9 milliards d’euros d’échanges commerciaux contre 11,5 milliards d’euros en 2019. La France est le 24e fournisseur de l’Inde avec une part de marché de 1 % et son 17e client. Les secteurs aéronautique, chimique et pharmaceutique et les équipements de communication représentent une part importante des exportations françaises. La France se situe parmi les premiers investisseurs étrangers en Inde, avec un stock d’investissements directs étrangers (IDE) de 9,8 milliards d’euros fin 2020 (6e investisseur G20). Actuellement, plus de 540 filiales de groupes français couvrant un large spectre de secteurs y sont implantées et emploient environ 300 000 personnes. La France collabore avec l’Inde dans le cadre de son programme « Smart Cities ». Les entreprises françaises du secteur du développement urbain durable sont déjà engagées sur plus d’une vingtaine de villes (métro, eau, etc.).

Coopération culturelle, scientifique et technique

Le développement de la coopération universitaire, scientifique et technique constitue une priorité. Le nombre d’étudiants indiens en France a atteint les 10 000 en 2019 (objectif de 20 000 en 2025), soutenu par les programmes de bourses et les partenariats entre établissements indiens et français. Les signatures, en mars 2018, d’un accord de reconnaissance des diplômes et d’un accord sur la migration et la mobilité contribuent à faire progresser le nombre d’étudiants indiens en France. La coopération scientifique et technique s’appuie sur des structures réunissant chercheurs et scientifiques français et indiens, tel le CEFIPRA (Centre franco-indien pour la promotion de la recherche avancée) depuis 1987, et sur le développement de laboratoires communs de recherche dans des domaines de recherche prometteurs (neurosciences, chimie).
L’Inde et la France organisent des festivals croisés réguliers visant la promotion de la culture dans le pays hôte : en France, le festival Namasté France ; en Inde, le festival Bonjour India.

Coopération en matière de protection de l’environnement

Sur le climat, nos pays ont cofondé l’Alliance Solaire Internationale en marge de la COP21 et la France a rejoint en juillet 2020 la Coalition pour les infrastructures résilientes (CDRI) lancée par l’Inde, qui contribue à la mise en œuvre des principes d’investissement dans les infrastructures de qualité du G20 et à l’adaptation au changement climatique.

La France a endossé en avril 2021 l’initiative pour les océans Indien et Pacifique (IPOI), lancée en novembre 2019 par le Premier ministre Modi, en se proposant chef de file du pilier sur les ressources marines.

L’Inde fait partie des pays signataires des « Engagements de Brest pour l’Océan », qui constituent, avec la feuille de route sur l’économie bleue et la gouvernance de l’océan adoptée le 20 février 2022, l’aboutissement de l’année franco-indienne de l’environnement qui s’est tenue en 2021. Le 20 février 2022, la France et l’Inde ont lancé un appel en faveur d’un partenariat indopacifique sur les parcs naturels.

Coopération en matière de santé

La solidarité entre l’Inde et la France s’est illustrée au plus fort de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 : l’Inde a autorisé l’exportation dérogatoire de nombreux médicaments vers la France. En retour, notre pays a débloqué une aide de 200 millions d’euros, allouée par l’Agence française de développement. À la demande du président de la République, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères s’est pleinement mobilisé pour mettre en place une opération de solidarité exceptionnelle en soutien au peuple indien, durement touché par la pandémie de Covid-19.

La France et l’Inde poursuivent leur coopération en matière de santé dans le cadre multilatéral via l’initiative « Access to COVID-19 Tools Accelerator » (ACT-A) et coopèrent pour que tous les moyens de lutte contre la Covid-19, y compris les vaccins, soient des biens publics mondiaux.

Mise à jour : mai 2022

Informations complémentaires