Présentation de l’Inde

Partager

Présentation du pays

INDE {JPEG}

Données générales

Nom officiel : République de l’Inde.
Nature du régime : République fédérale.
Chef de l’État : M. Ram Nath Kovind, Président de la République (depuis le 17 juillet 2017).
Chef du Gouvernement : M. Narendra Modi, Premier ministre (depuis le 26 mai 2014, reconduit dans ses fonctions le 30 mai 2019).

Données géographiques

Superficie : 3 287 263 km².
Capitale : New Delhi.
Villes principales : Delhi, Bombay (Mumbai), Calcutta (Kolkata), Madras (Chennai), Bangalore (Bengaluru).
Langues officielles : anglais et hindi. Vingt-deux langues constitutionnelles : assamais, bengali, bodo, dogri, gujarati, hindi, kannada, cachemiri, konkani, maithili, malayalam, manipuri, marathi, népalais, oriya, ourdou, pendjabi, sanskrit, santali, sindhi, tamoul, télougou.

Données démographiques

Population : 1 366 millions (2019, Banque mondiale)
Densité : 455 habitants/km² (2019, Banque mondiale)
Croissance démographique : 1,01 % (2019, Banque mondiale)
Taux de mortalité infantile : 28,3/1000 (2019, Banque mondiale)
Espérance de vie à la naissance : 69,4 ans (2019, Banque mondiale)
Taux d’alphabétisation : 74,4 % (2019, Banque mondiale)
Religions : hindouisme (79,8 %), islam (14,2 %), christianisme (2,3 %), sikhisme (1,7 %), bouddhisme (0,7 %), jaïnisme (0,4 %), zoroastrisme, judaïsme (recensement 2011)
Indice de développement humain : 0,624 ; 130e rang mondial (rapport 2018 du PNUD ; à titre de comparaison : Chine 86e, Pakistan 150e, Bangladesh 136e)

Éléments d’actualité

Politique intérieure

La vie politique indienne est marquée depuis les années 1990 par l’alternance de deux partis. Le Parti du Congrès (gauche laïque), fondé en 1885, est la plus ancienne formation politique indienne. Il a dominé la scène politique indienne de l’indépendance jusqu’aux années 1990. Le Bharatiya Janata Party (BJP), fondé en 1980, représente la droite hindoue conservatrice. Il a remporté les élections législatives en 1998, 2014 et 2019.
Plus de 911 millions d’électeurs ont été appelés à voter aux élections législatives qui se sont déroulées du 11 avril au 19 mai 2019 : la coalition NDA (Alliance démocratique nationale) dominée par le BJP, le parti du Premier ministre sortant, M. Narendra Modi, a obtenu 45 % des suffrages et 65 % des sièges de la Lok Sabah, chambre basse du parlement. M. Modi a facilement été reconduit dans ses fonctions de Premier ministre le 30 mai 2019. Les prochaines élections générales devraient se tenir en 2024 au plus tard. Le parti du Congrès domine par contre la chambre haute du parlement, Rajya Sabah, dont les membres sont élus par les assemblées locales des États fédérés (51 % des 245 sièges, contre 47 % pour la coalition soutenant le Premier ministre).

Politique étrangère

La priorité affichée par New Delhi est la préservation de la stabilité et de la paix régionale. Depuis les années 1990, elle renforce sa présence sur la scène internationale et participe à de nombreux forums régionaux et internationaux : SAARC, BRICS, IBSA, ASEM, OCS et G20 (dont elle assumera la présidence en 2023). Candidate à un statut de membre permanent au CSNU, elle y siège comme membre non-permanent en 2021-2022. L’Inde affiche également sa priorité pour le développement des relations avec de nombreux partenaires et espaces économiques et stratégiques : France, Royaume-Uni, Allemagne, Australie, États-Unis, Japon, Chine, ASEAN, Russie.
La volonté de dynamisation de sa politique vis-à-vis de ses voisins se manifeste par l’amélioration de la connectivité régionale (Bangladesh, Sri Lanka, Maldives) et de la sécurité maritime. L’Inde cherche à renforcer sa présence dans l’Indopacifique ; espace libre, ouvert et inclusif ; régi par la liberté de navigation, le droit et le multilatéralisme.

Depuis l’indépendance concomitante de l’Inde et du Pakistan en 1947, les deux pays revendiquent la souveraineté exclusive du Jammu-et-Cachemire. Les deux États, qui disposent de l’arme nucléaire, se sont depuis affrontés à plusieurs reprises - la dernière fois en 1999, lors de la crise de Kargil. Les tensions ont connu leurs derniers pics après l’attentat-suicide de Pulwama (Cachemire indien), le 14 février 2019, et depuis l’abolition par le gouvernement indien du statut spécial du Jammu-et-Cachemire, le 5 août 2019. Des signes d’apaisement sont cependant apparus à l’occasion de la crise sanitaire et le 25 février 2021, quand les armées des deux pays se sont accordées sur le plein respect de l’accord de cessez-le-feu le long de de la frontière de fait (LoC) divisant le Cachemire, signé en 2003.

Situation économique

PIB : 2 869 milliards de dollars, 5e rang mondial (2019, Banque mondiale)
PIB par habitant : 2 100 dollars courants (2019, Banque mondiale)
Taux de croissance : 4,18 % (2019, Banque mondiale)
Taux d’inflation : 7,66 % (2019, Banque mondiale)
Balance commerciale : - 162 milliards de dollars (2020, service économique régional)

L’Inde est le 10e partenaire commerciale de l’Union européenne. En 2019, les échanges de biens représentaient 77,8 milliards d’euros. En 2018, les échanges de services représentaient 29,6 milliards d’euros et le stock d’IDE européens vers l’Inde était de 68 milliards d’euros.

Mise à jour : avril 2021

Informations complémentaires