Présentation de Haïti

Partager

Présentation du pays

HAÏTI {JPEG}

Données générales

Nom officiel : République d’Haïti
Nature du régime : République de type présidentiel
Chef de l’État :

Données géographiques

Superficie : 27 560 km2 (Banque mondiale)
Capitale : Port-au-Prince
Villes principales : Cap-Haïtien, Gonaïves, Hinche, Jacmel
Langue (s) officielle (s) : le créole (langue parlée par la majorité de la population) et le français (langue d’apprentissage scolaire)
Langue (s) courante (s) : le créole
Monnaie : la gourde haïtienne (HTG)
Fête nationale : le 1er janvier

Données démographiques

Population : 11 400 000 habitants (Banque mondiale, 2020)
Densité : 403 habitants/ km2 (Banque mondiale, 2020)
Croissance démographique : 1,2 % (Banque mondiale, 2020)
Espérance de vie : 64 ans (Banque mondiale, 2020)
Taux d’alphabétisation : 53,16 % (UNESCO, 2021)
Religion (s) : 55 % catholiques, plus de 40 % protestants, mais la proportion est désormais inverse dans les grandes villes ; la pratique du vaudou reste dominante
Indice de développement humain : 0,510 - 170e (sur 189 pays, source PNUD rapport 2020)

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Suite à l’assassinat du Président Jovenel Moïse, le 7 juillet, la situation politique est précaire. Le contexte institutionnel est marqué par l’absence de Parlement fonctionnel depuis janvier 2020, faute d’élections. Le Premier ministre intérimaire Ariel Henry a annoncé le 20 juillet 2021 la composition du gouvernement de transition chargé d’organiser les élections présidentielles et législatives nécessaires au rétablissement du fonctionnement des institutions. Les conditions doivent encore être réunies pour en assurer le déroulement tant sur les plans technique, politique que sécuritaire. Dans ce contexte, le calendrier, qui prévoit un premier tour le 7 novembre, reste incertain.

Le contexte est marqué depuis deux ans par des troubles politiques violents et une criminalité élevée. Les affrontements entre groupes armés ont coûté la vie à plusieurs dizaines de personnes et provoqué le déplacement de milliers d’habitants dans la capitale. Faute de moyens suffisants, la Police nationale haïtienne, dont 40 agents sont morts en service depuis le début de l’année, peine à juguler cette violence criminelle.

Haïti, seul État du continent américain à faire partie du groupe des pays les moins avancés, est classé en 170ème position en termes de développement humain (sur 189 États) par le PNUD. Selon les données des Nations Unies, près des trois-quarts de la population vit sous le seuil de pauvreté (60 % avec moins de 2 US$/jour).

La dégradation des conditions économiques du pays (inflation à 20% et dépréciation de la gourde) ainsi que les troubles politiques ont fortement affectée la sécurité alimentaire d’Haïti, pays très exposé aux catastrophes naturelles, notamment à cause de sa topographie (nombreux bassins versants et zones inondables) et d’un environnement dégradé (moins de 2 % de couverture forestière). L’ONU estime que près d’un tiers de la population a besoin d’une aide alimentaire d’urgence en 2021.

Sur le plan sanitaire, le pays connaît depuis mai 2021 une recrudescence des contaminations au COVID-19. Grâce à la livraison de 500 000 doses de vaccins, le 14 juillet 2021, le pays a pu entamer sa campagne de vaccination le 16 juillet 2021.

Politique étrangère

Le 15 octobre 2020, le mandat du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti, remplaçant la Mission des Nations Unies pour l’appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH), a été renouvelé pour un an. La mission est chargée de conseiller le gouvernement haïtien sur les moyens de promouvoir et de renforcer la stabilité et la bonne gouvernance, y compris l’Etat de droit. Elle doit aussi épauler le gouvernement dans les domaines des élections, de la police, des droits humains, de l’administration pénitentiaire et de la réforme du secteur de la justice, précise la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU.

Haïti est membre de plein droit de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et de ses opérateurs (Agence universitaire de la Francophonie, Association internationale des maires francophones, Assemblée parlementaire de la Francophonie). L’OIF s’est engagée à apporter son soutien, si les autorités le sollicitaient, à la facilitation du dialogue politique en vue de créer les conditions globales de préparation et de tenue d’élections inclusives, démocratiques et transparentes.

Mobilisé en faveur d’une sortie de crise pacifique, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté le 1er juillet une déclaration à la presse exhortant les autorités haïtiennes à assumer leurs responsabilités et demandant aux acteurs politiques de mettre de côté leurs divergences et d’engager un dialogue constructif pour permettre la tenue des élections dans un climat apaisé.

Haïti est membre de l’Organisation des États américains (OEA), de l’Association des États de la Caraïbe (Haïti a accueilli en avril 2013 le 5e Sommet des Chefs d’États de la Caraïbe) et de la CARICOM qu’elle a rejoint en 2002 et dont elle a assuré la présidence au 1er semestre 2018.

Les relations qu’entretient Haïti avec la République dominicaine sont complexes. Si après le séisme de 2010, la République dominicaine a fait preuve d’une très grande solidarité et les contacts à haut niveau s’étaient multipliés, des sources de tension sont apparues notamment sur les questions migratoires.

Haïti ne reconnait pas formellement la République populaire de Chine et entretient de forts liens avec Taïwan, un de ses principaux bailleurs de fonds, avec le Venezuela.

Le gouvernement haïtien a signé, le 10 décembre 2009, l’Accord de Partenariat Économique (APE) UE-CARIFORUM mais ne l’a toujours pas ratifié.

Situation économique

PIB : 13,42 milliards de US$ (Banque mondiale, 2020)
PIB par habitant : 1 149,50 US$ par habitant (Banque mondiale, 2020)
Croissance : -3,7 % (FMI, 2021)
Chômage (au sens du BIT) : 14,5 % (officiel selon la Banque Mondiale, 2020, mais deux tiers des Haïtiens touchés par le chômage ou le sous-emploi)
Inflation : 15,1 % (Banque Mondiale, 2020)
Solde budgétaire : -3,8 % du PIB (FMI, 2019)
Balance commerciale (OEC, 2013) : importations = 2,09 Mds US$ et exportations =1 03 Mds US$
Principaux clients : États-Unis (plus de 83 % des exportations haïtiennes)
Principaux fournisseurs : États-Unis (27 %) et République dominicaine (35 %)
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (Banque mondiale, 2017) :

  • agriculture : 17,58 %
  • industrie : 56,77 %
  • services : 25,65 %

Exportations de la France vers Haïti : 44,7 M€ (DGT, 2020)
Importations françaises depuis Haïti : 11,6 M€ (DGT, 2020)

Mise à jour : 09.21

Informations complémentaires