La 12e session du dialogue stratégique entre la France et les Émirats arabes unis adopte une feuille de route bilatérale ambitieuse pour les dix prochaines années – Communiqué conjoint (3 juin 2020)

Partager

La coopération renforcée se concentre aussi sur les défis à relever de l’après Covid-19

La 12e session du dialogue stratégique Émirats arabes unis - France, coprésidée par S.E. Khaldoon Al Mubarak, président de l’Autorité des affaires exécutives d’Abou Dabi et S.E. François Delattre, Secrétaire général du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, a été organisée mercredi 3 juin 2020 par visioconférence. Cette réunion de haut niveau s’est tenue dans le cadre des directives définies par Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abou Dabi et Vice-Commandant suprême des forces armées des Émirats arabes unis, et par Emmanuel Macron, président de la République française, dans le prolongement des échanges réguliers du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avec son homologue émirien, Son Altesse Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan.

Assistaient à la rencontre, pour la partie émirienne, Son Excellence Anwar Gargash, secrétaire d’État aux affaires étrangères, Son Excellence Reem Al Hashimy, secrétaire d’État à la coopération internationale et Son Excellence Sultan Al Jaber, secrétaire d’État et PDG d’ADNOC. Les délégations comprenaient aussi les ambassadeurs des deux pays, ainsi que les présidents, sous-secrétaires et directeurs généraux des principales entités représentant les deux parties dans les secteurs prioritaires.

Pendant cette session, les Émirats arabes unis et la France se sont mis d’accord sur une nouvelle feuille de route pour la prochaine décennie de leur partenariat stratégique (2020-2030). Tout en faisant le bilan des réalisations phares de la dernière décennie, tels que le Louvre Abu Dhabi, l’université de la Sorbonne Abu Dhabi et l’accord de défense de 2009, les deux parties ont partagé l’ambition de renforcer leurs relations bilatérales et les développements mutuels en définissant de nouveaux objectifs et de nouvelles initiatives conjointes. Cette réunion de haut niveau a aussi inclus des échanges dans les secteurs clés de la coopération bilatérale, tels que l’économie, le commerce et l’investissement, le pétrole et le gaz, les énergies nucléaire et renouvelables, l’éducation, la culture, la santé, l’espace et la sécurité.

La réunion s’est également concentrée sur les efforts conjoints de la France et des Émirats arabes unis pour surmonter la pandémie de Covid-19 et sur les politiques respectives de l’après Covid-19. À cet égard, les deux pays sont convenus de renforcer leur partenariat dans le secteur de la santé grâce à une coopération ambitieuse dans les domaines scientifique, médical et pharmaceutique.

Les délégations ont également évalué les progrès du « Partenariat franco-émirien pour le développement durable » dans le prolongement de la lettre d’intention signée en octobre dernier à Abou Dabi par Son Altesse Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre émirien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères.

Durant la réunion, les deux parties ont échangé sur de nouveaux domaines clés de coopération comme ceux des technologies, de la sécurité alimentaire, ainsi que sur les efforts continus en faveur du développement des échanges bilatéraux et de la coopération dans les sciences avancées, la recherche et le développement et le capital humain. Les deux parties sont également convenues de faire de l’intelligence artificielle un élément stratégique de ce partenariat bilatéral, à la suite de la déclaration d’intention intitulée « Une vision pour un 21e siècle numérique » signée en février 2019 par le ministre français de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, et par le secrétaire d’État émirien à l’intelligence artificielle, S.E. Omar Al Olama.

Afin de soutenir le capital humain, les Émirats arabes unis et la France sont convenus de renforcer leurs liens dans le secteur éducatif. Les deux parties ont salué la décision d’Abou Dabi de lancer une école de codage en partenariat avec École 42, l’école de codage française de renommée mondiale.

Le dialogue stratégique a consisté en une série de bilans d’étape au sein des sous-comités présidés par de hauts représentants des deux pays, dans les secteurs clés de coopération bilatérale.

Les questions régionales et internationales ont également été abordées. Tout en réaffirmant leur attachement à la paix, à la sécurité et au développement dans le monde, les deux parties se sont engagées à travailler main dans la main pour prévenir les tensions et résoudre les crises au Moyen-Orient. Les deux parties ont également exprimé leur attachement partagé au développement économique inclusif en Afrique et au Moyen-Orient.

Le dialogue stratégique franco-émirien

Le dialogue stratégique franco-émirien est une réunion annuelle qui vise à renforcer les relations bilatérales entre les deux pays, à identifier les opportunités de partenariat potentiel et de coordination et à faciliter la collaboration sur des initiatives et des projets ciblés.

Cette réunion permet d’aborder les secteurs clés de coopération bilatérale, tels que l’économie, le commerce et l’investissement, le pétrole et le gaz, les énergies nucléaire et renouvelables, l’éducation, la culture, la santé, l’espace et la sécurité, ainsi que d’autres secteurs mutuellement prioritaires.

(traduit de l’anglais)

Image Diaporama - 12e session du dialogue stratégique Émirats (...)

12e session du dialogue stratégique Émirats arabes unis - France – François Delattre, Secrétaire général du ministère de l’Europe et des affaires étrangères (3 juin 2020)

©MEAE

Image Diaporama - 12e session du dialogue stratégique Émirats (...)

12e session du dialogue stratégique Émirats arabes unis - France – Khaldoon Al Mubarak, Président de l’Autorité des Affaires Exécutives d’Abou Dabi, et François Delattre, Secrétaire général du ministère de l’Europe et des affaires étrangères (3 juin (...)

©MEAE

Informations complémentaires