Egypte - Q&R - Extrait du point de presse (30.09.19)

Q - En Égypte, plus de 2200 personnes ont été arrêtées en l’espace d’une semaine suite à de petits rassemblements contre le président Al Sissi. Parmi eux, l’activiste Alaa Abdel Fattah qui n’a ni manifesté ni appelé à manifester. Plusieurs observateurs estiment que cette répression créée une situation d’instabilité. Dans la mesure où la France est attachée à la stabilité de l’Égypte, condamnez-vous cette répression massive ?

R - La France suit avec attention la situation en Égypte. Elle conduit avec les autorités égyptiennes un dialogue franc et exigeant dans le domaine des droits de l’Homme et rappelle dans ce cadre son attachement au respect de la liberté d’expression et du droit à manifester pacifiquement.

Elle est attachée à la stabilité de l’Égypte, qui est essentielle pour la région.

Informations complémentaires