Egypte - Q&R - Extrait du point de presse (22 avril 2020)

Partager

Q : Le défenseur des droits de l’Homme égypto-palestinien Ramy Shaath, détenu depuis juillet en Egypte, ainsi que l’ancien député Zyad El-Elaimy ont été ajoutés par un tribunal à la liste égyptienne des « entités et personnes terroristes », en l’absence des intéressés et de leurs avocats. Quelle est votre réaction ? La diplomatie française est-elle mobilisée sur ce dossier ?

R  : La France entretient avec les autorités égyptiennes un dialogue franc et exigeant dans le domaine des droits de l’Homme, qui porte notamment sur certains cas individuels, et qui fait pleinement partie de notre relation bilatérale.

Nous suivons avec une attention particulière le cas de Ramy Shaath et sommes en contact étroit avec son épouse, Céline Lebrun Shaath.

Informations complémentaires