Égypte - Q&R - Extrait du point de presse (12.09.18)

Q – La France a mené un combat de longue haleine pour l’abolition de la peine de mort. Est-ce que vous avez contacté les autorités égyptiennes suite aux condamnations à mort de 75 personnes ?

R – La France est préoccupée par l’annonce de la condamnation à mort de 75 personnes, dans le cadre du procès de Rabiaa al-Adawiya.

La France réitère son opposition constante à la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances et son engagement en faveur de l’abolition universelle de ce châtiment injuste, inhumain et inefficace. Nous appelons tous les États appliquant encore la peine de mort à établir un moratoire en vue d’une abolition définitive.

Nous avons un dialogue constant avec l’Égypte sur la peine de mort, avec qui nous évoquons ce sujet, à chaque fois que nous en avons l’occasion, y compris au plus haut niveau.

Nous appelons les autorités égyptiennes à sursoir à l’exécution de ces condamnations.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE