Relations bilatérales

Relations politiques

A l’issue du scrutin d’octobre 2010, en conformité avec la position des Nations unies, des organisations africaines et de la communauté internationale, la France a reconnu M. Alassane Ouattara comme président légitime de Côte d’Ivoire et appelé M. Laurent Gbagbo à céder pacifiquement le pouvoir. Elle a soutenu les efforts diplomatiques de la communauté internationale et de médiation de l’Union africains et de la CEDEAO. Conformément à la résolution 1975, elle est intervenue, sur demande du Secrétaire général des Nations unies au président de la République, en soutien des forces de l’ONUCI pour la neutralisation des armes lourdes utilisées par les forces de M. Laurent Gbagbo contre les populations civiles et les forces de l’ONU. La France, au travers de la Force licorne, est intervenue pour protéger de très nombreux ressortissants français et d’autres nationalités à Abidjan, accueillant plus de 5000 personnes sur sa base de Port-Bouët. Celle-ci abrite depuis janvier 2015 les forces françaises de Côte d’Ivoire (FFCI), composée de 950 hommes, qui constitue une base opérationnelle avancée en Afrique de l’Ouest.

L’élection du Président Ouattara a permis d’ouvrir une nouvelle page de la relation franco-ivoirienne. Le président Macron s’est rendu en Côte d’Ivoire dans le cadre du sommet UE-UA en novembre 2017. Il s’agissait de son premier déplacement en Afrique.

Présence française

Communauté française : 18 424 inscrits au Consulat au 31 décembre 2018 et environ 3 000 non enregistrés, soit près de 22 000 au total
Communauté ivoirienne en France : 70 000 personnes (2019)

Visites

  • 20-22 juillet 2017 : visite de la ministre des Sports, Mme Laura Flessel, et du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Baptiste Lemoyne, à l’occasion des 18e Jeux de la Francophonie.
  • 2 octobre 2017 : visite du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian à l’occasion des rencontres Africa 2017.
  • 29-30 novembre 2017 : visite du président de la République à l’occasion du sommet UE-UA.
  • 25-26 mars 2018 : visite du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Baptiste Lemoyne, à l’occasion du forum d’affaires Africa CEO Forum.
  • 17-18 octobre 2018 : visite du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian.
  • 19-20 mai 2019 : visite du ministre de l’Intérieur, M. Christophe Castaner.
  • 22 novembre 2019 : visite du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, à l’occasion du Salon international de l’agriculture d’Abidjan.
  • 26 novembre 2019 : visite du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, à l’occasion du Salon international de l’agriculture d’Abidjan.


Principales visites de personnalités ivoiriennes en France
 :

  • 11 juin 2017 : entretien du président Ouattara avec le président de la République, premier chef d’État africain reçu à l’Elysée par le président Macron.
  • 12 juillet 2017 : entretien du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro avec François de Rugy, président de l’Assemblée nationale.
  • 31 août 2017 : entretien du président Ouattara avec le président de la République.
  • 10 novembre 2017 : entretien du ministre de la Défense, M. Hamed Bakayoko avec la ministre des Armées, Florence Parly.
  • 24 janvier 2018 : entretien du Premier ministre, M. Amadou Gon Coulibaly, avec le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.
  • 26 janvier 2018 : entretien du Premier ministre, M. Amadou Gon Coulibaly, avec le Premier ministre, Edouard Philippe.
  • 7 février 2018 : entretien du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro avec Gérard Larcher, président du Sénat.
  • 20 avril 2018 : entretien du Président Ouattara avec le président de la République.
  • 17 au 20 juin 2018 : visite de travail du vice-président, M. Daniel Kablan Duncan, dans la région Grand Est.
  • 7 novembre 2018 : entretien du président du Sénat, Jeannot Kouadio Ahoussou, avec Gérard Larcher, président du Sénat.
  • 12 novembre 2018 : entretien du président Ouattara avec le président de la République.
  • 15 février 2019 : entretien du président Ouattara avec le président de la République.
  • 15 août 2019 : entretien du président Ouattara avec le président de la République en marge des cérémonies du débarquement de Provence.
  • 10 octobre 2019 : participation du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à la Conférence de reconstitution du fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme à Lyon.
Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire : Gilles Huberson
Ambassadeur de Côte d’Ivoire en France : Charles Gomis

Relations économiques

La Côte d’Ivoire est notre 1er partenaire commercial au sein de la zone Franc CFA, et le 2e en Afrique subsaharienne, après l’Afrique du Sud et devant le Nigéria. La France se positionne comme le 2e partenaire commercial de la Côte d’Ivoire (après la Chine). En 2018, les exportations françaises se sont élevées à 1 100 Md€, concentrées sur les catégories de produits suivants : équipements mécaniques, électriques et informatiques, produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l’aquaculture, produits des industries agroalimentaires, et produits pharmaceutiques. Nos importations sont de 820 M€ et concernent essentiellement des produits agricoles, cacao et café en tête.

Les grands groupes français traditionnellement présents en Afrique sont pour la plupart actifs en Côte d’Ivoire au travers de filiales. On dénombre près de 700 entreprises françaises dont près de 200 filiales, soit la plus forte implantation française en Afrique sub-saharienne. Leur chiffre d’affaires cumulé représente environ 30 % du PIB du pays et contribuerait à hauteur de 50 % des recettes fiscales.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La France est le premier bailleur bilatéral de la Côte d’Ivoire. En juin 2012, la Côte d’Ivoire a atteint le point d’achèvement de l’initiative PPTE. En juillet 2012 a été signé un accord bilatéral qui prévoit l’annulation sèche de 913 M€ de créances commerciales et l’annulation complémentaire de 2,9 milliards d’euros de dette, via le mécanisme du contrat de désendettement et de développement (C2D). Le C2D a pour objectif de financer des programmes structurants de développement. Concrètement, les échéances de la dette sont remboursées, puis immédiatement reversées au pays bénéficiaire afin de financer les projets définis en commun. L’Agence française de développement (AFD) en est l’opérateur.

Le 1er C2D (630 M€) a notamment permis un accès amélioré à l’eau potable pour 580 000 Ivoiriens et a créé de l’emploi pour 2000 jeunes grâce aux travaux à haute intensité de main d’œuvre. Le deuxième C2D (2015-2020) s’élève à 1 125 milliards d’euros. Les six secteurs de concentrations sont identiques au premier C2D : Développement urbain, décentralisation, eau et assainissement (195 M€) ; Éducation, formation, emploi (191 M€) ; Infrastructures de transport (191 M€) ; Agriculture, développement rural et biodiversité (122 M€) ; Santé et protection sociale (68 M€) ; Justice : 8 M€, portés à 62 M€ en (2016). En 2016, l’AFD a repris ses activités de prêts souverains avec un prêt de 120 M€ dans le domaine de l’énergie.

Concernant la coopération de l’Union européenne, la programmation du 11e Fonds européen de développement (FED) (2014-2020) prévoit une enveloppe de 273 M€ dédiée à trois secteurs : l’énergie (139 M€), l’agriculture (60 M€), le renforcement de l’État et la consolidation de la paix (60 M€).

Mise à jour : 11.19

Informations complémentaires