Colombie – Déclaration de la porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (31 août 2019)

La France exprime sa préoccupation à la suite de l’annonce du retour aux armes de la part d’anciens combattants de la guérilla des FARC.

Le gouvernement colombien et les FARC se sont engagés depuis 2016 dans un processus de paix courageux, auquel a adhéré la grande majorité des anciens combattants et qui bénéficie du soutien de la communauté internationale. Au terme d’un conflit de plus de 50 ans, les efforts accomplis par les différentes parties sont indéniables, et doivent se poursuivre. L’annonce de la reprise de la lutte armée de la part d’anciens combattants n’est pas justifiable dans ce contexte.

La mise en œuvre de cet Accord de paix, dans toutes ses composantes, doit prévaloir pour permettre le retour d’une paix durable en Colombie. La France réaffirme son plein soutien aux mécanismes nés de cet Accord et appelle toutes les parties à respecter les engagements pris. Elle se tient aux côtés de la Colombie pour l’aider à poursuivre les efforts engagés.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE