Présentation

Données générales

Carte du Burkina Faso

Présentation du pays

Chef de l’État : Roch Marc Christian Kaboré ; Premier ministre : Paul Kaba Thieba.
Fête nationale : 11 décembre, proclamation de la République.

Données géographiques

Capitale : Ouagadougou. Villes principales : Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou.
274 500 km2. Monnaie : franc CFA, 1 EUR = 656 XOF. Langue officielle : français.


Données démographiques

Population : 18,6 millions d’habitants (Banque mondiale, 2016).
Densité : 68 habitants au kilomètre carré (Banque mondiale, 2015).
Taux de croissance démographique : 2,9 % (Banque mondiale, 2016).
Espérance de vie à la naissance : 60 ans (Banque mondiale 2016).
Taux d’alphabétisation : 35 % (UNESCO, 2015).
Indice de développement humain : 0,402, 185e sur 188 (PNUD, 2016).
Religions : islam (60,5 %), christianisme (23,2 % dont catholicisme 19 % et protestantisme 4,2 %), animisme 15,3 %, (recensement 2006)

Données économiques

Produit intérieur brut : 12,12 milliards de dollars (Banque mondiale, 2016).
Produit intérieur brut par habitant : 640 dollars (Banque mondiale, 2016).
Taux de croissance du produit intérieur brut : 5,9 % (FMI, 2016).
Taux de chômage : 6 % (Institut national de statistiques, 2014).
Taux d’inflation : 2 % (Banque mondiale, 2016).
Solde budgétaire : - 5,8 % du produit intérieur brut (FMI, 2016).
Dépenses publiques : 22% du produit intérieur brut (FMI, 2016).
Dette publique : 35,7 % du produit intérieur brut (FMI, 2016).
Balance commerciale : - 1,3% du produit intérieur brut (FMI, 2016).
Principaux clients : Chine, Inde, Indonésie, Bangladesh (GTA-GTIS, 2015).
Principaux fournisseurs : Côte d’Ivoire, France, Togo, Chine (GTA-GTIS 2015).
Part des secteurs d’activité dans le produit intérieur brut : agriculture 33%, industrie 22 %, services 45 % (Banque mondiale, 2016).
Exportations de la France vers le Burkina Faso : 233,1 millions d’euros (DGT, 2016).
Importations françaises depuis le Burkina Faso : 18,2 millions d’euros (DGT, 2016).

Présence française

https://bf.ambafrance.org/
Consulat de France : Ouagadougou.
Communauté française : 3 317 Français inscrits au registre en novembre 2017
Consulat du Burkina Faso en France : Paris.
Communauté burkinabè en France : 5 400 Burkinabè disposant d’un titre ou d’une autorisation de séjour valide en 2016.

Eléments d’actualité

Politique intérieure

Le Burkina Faso est présidé par M. Roch Marc Christian Kaboré, élu en décembre 2015. Cette élection a mis un terme à la Transition ouverte en octobre 2014 par la chute, sous la pression populaire, du Président Blaise Compaoré, qui dirigeait le pays depuis 1987. Une tentative de coup d’Etat a été déjouée en septembre 2015 contre cette transition.
A l’Assemblée nationale, le parti présidentiel est majoritaire ; le chef de l’opposition est Zéphyrin Diabré. Les grands défis du gouvernement sont d’ordre socioéconomique (revendications syndicales et catégorielles), sécuritaire (infiltrations terroristes venues du Sahel) et enfin mémoriels (notamment procès de l’assassinat de l’ex-Président Sankara). Une révision de la constitution est en préparation, qui devrait renforcer l’indépendance de la justice, acter la suppression de la peine de mort et limiter le nombre de mandats présidentiels.

Situation économique

Le pays est marqué par son enclavement. Ses débouchés logistiques sont notamment les ports d’Abidjan (Côte d’Ivoire, relié par rail avec Ouagadougou) et de Téma (Ghana). Son économie, très agricole (80% des emplois) est dépendante des précipitations. L’adaptation au changement climatique est à cet égard un véritable enjeu sur lequel le pays est pionnier en Afrique, tout comme sur les énergies renouvelable (centrale solaire de Zagtouli).
L’or a dépassé le coton comme premier poste d’exportation en 2009. En 2016, le Burkina a produit 38,1 tonnes d’or pour 11 mines industrielles en exploitation. Il est essentiellement exporté vers la Suisse et l’Afrique du Sud. Le Burkina Faso reste le premier producteur de coton d’Afrique.
Le Burkina Faso est engagé dans un effort de développement soutenu par les partenaires. La table ronde organisée par le pays à Paris en décembre 2016 a été un succès (12,7 milliards d’euros de promesses de soutiens). Les investissements étrangers se sont mobilisés notamment sur le développement d’infrastructures centrales comme l’énergie solaire et l’interconnexion des réseaux, qui permettront de mieux alimenter les populations et entreprises.
L’indice Doing Business sur la facilité des affaires est faible (148 sur 190 en 2016) mais en progression. Le pays est membre de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA).

Politique étrangère

Le Burkina Faso est membre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Le pays s’engage fortement dans la sécurité régionale et déploie près de 1 887 casques bleus dans le cadre de l’opération de l’ONU (MINUSMA). Au Mali, le Burkina Faso participe aussi à la médiation internationale chargé du suivi de l’accord d’Alger.
Fortement exposé aux effets de l’instabilité sahélienne, le pays connaît depuis 2016 des attaques terroristes répétées qui l’ont amené à être un des moteurs de la force conjointe transfrontalière lancée en 2017 par les Etats du G5 Sahel (avec Mali, Mauritanie, Niger et Tchad).
Le Burkina Faso est l’un des deux pays africains avec le Malawi qui entretiennent des relations diplomatiques avec Taïwan. Il figure parmi les fondateurs de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Mise à jour : 15.11.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE