Bolivie - Q&R - Extrait du point de presse (14 novembre 2019)

Q : La France va-t-elle reconnaître Jeanine Añez comme présidente par intérim de la Bolivie, après la démission d’Evo Morales ?

R : La France est attentive à l’évolution de la situation en Bolivie. Le Président Evo Morales a annoncé sa démission.

La France prend acte de cette décision et des annonces qui ont été faites sur l’organisation de la transition. Elle appelle toutes les parties à la retenue. Elle souhaite que de nouvelles élections puissent être organisées dans les meilleurs délais.

Un climat apaisé est essentiel pour avancer de manière constructive vers une résolution pacifique de cette crise dans un cadre démocratique./.

Informations complémentaires