Liberté de la presse

La France exprime sa préoccupation après la détention et la mise en accusation de deux journalistes de l’agence de presse Reuters, MM. Wa Lone et Kyaw Soe Oo, qui risquent jusqu’à 14 ans de prison.

Ils ont été arrêtés le 12 décembre 2017 alors qu’ils préparaient un reportage sur la situation dans l’Etat de l’Arakan.

Nous appelons au respect de leurs droits fondamentaux, à leur libération immédiate par les autorités birmanes et au libre accès des médias à l’Etat de l’Arakan.

La France réaffirme son engagement constant en faveur de la liberté de la presse et de la liberté d’expression partout dans le monde. Les journalistes doivent pouvoir exercer leur métier en toute liberté, sans crainte d’être intimidés ou arrêtés.

Le respect de ces libertés constitue l’un des fondements de toute société démocratique.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE