Biélorussie – Q&R – Extrait du point de presse (4 septembre 2020)

Partager

Q : Pouvez-vous confirmer l’information du journal Die Welt, selon laquelle la France ainsi que l’Allemagne et l’Italie se sont opposés à la suggestion d’instaurer les sanctions de l’UE contre le Président biélorusse Alexandre Loukachenko ? Pourquoi une telle décision a été prise ?

R : Comme le Ministre a eu l’occasion de le rappeler, les ministres des affaires étrangères puis les chefs d’État et de gouvernement de l’UE qui se sont réunis en urgence à ce sujet en août, ont décidé de sanctionner les responsables biélorusses impliqués dans des fraudes électorales et des actes de répression interne.

Nous souhaitons que ces sanctions ciblées soient adoptées le plus rapidement possible.

Les institutions européennes et les États membres y travaillent et le contenu de ces mesures sera rendu public le moment venu par l’Union européenne.

Ces mesures doivent contribuer à la mise en place en Biélorussie d’un dialogue national inclusif, qui est indispensable et urgent pour aboutir à une solution pacifique.

Informations complémentaires