Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Nos intérêts au Bélize sont désormais suivis par notre ambassade au Guatémala. Le Bélize est représenté par son ambassadeur en résidence à Bruxelles.

Relations économiques

Le groupe pétrolier franco-britannique Perenco (ou plus précisément sa filiale guatémaltèque) a obtenu l’une des 17 concessions d’exploitation accordées par le gouvernement.

À la suite de l’accord entre la France et le Bélize relatif à l’échange de renseignements en matière fiscale, le Bélize est sorti en 2012 de la liste française des États et territoires non coopératifs (ETNC) dans ce domaine. Le 12 mars 2019, l’Union européenne a inscrit le Bélize sur la liste noire des États non-coopératifs en matière fiscale. Cette inscription rappelle au Bélize son engagement, d’ici à fin 2019, à modifier ou à supprimer ses régimes fiscaux préjudiciables.

En 2017, nos échanges bilatéraux ont régressé à 9,7 M € (- 11 %) : nos exportations (1,4 M €) ont augmenté par rapport à 2016 (+ 8 %) et nos importations ont diminué de 14 % (8,3 M €). Nos achats au Bélize sont composés de produits textiles, habillement et chaussures représentant 78 % du total importé (5,3 M €).

Coopération

La France accompagne le développement du Bélize à travers l’action de l’Union européenne, dont elle est l’un des principaux contributeurs : « pays ACP », le Bélize bénéficie du Fonds européen de développement depuis 1982. Les programmes de coopération entre l’Union européenne et le Bélize se sont fortement développés ces dernières années, justifiant la création d’un bureau de l’UE à Belmopan.

Dans le cadre de la programmation 2014-2020 (11e FED), 27 millions d’euros sont consacrés à trois secteurs considérés comme prioritaires : les énergies renouvelables, la santé et la gestion publique.

Mise à jour : 29.07.19

Informations complémentaires