Asie - Océanie : une diplomatie économique très active

L’Asie-Océanie est une zone dans laquelle le politique doit encore souvent accompagner l’économique. Ainsi de nombreux échanges sont menés avec les autorités locales à différents niveaux (national, communautaire et multilatéral). Ils permettent d’amener progressivement les pays d’Asie à mieux respecter les règles de concurrence loyale, de réciprocité, d’égal accès des entreprises à leurs marchés - et notamment leurs marchés publics.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères conduit en outre dans la zone une diplomatie d’influence très active sur les enjeux économiques. Elle repose sur un réseau d’acteurs spécialisés, qu’il s’agisse de rayonnement (promotion des atouts que le territoire français peut faire valoir aux yeux d’investisseurs ou de touristes étrangers) ou plus directement d’accompagner le développement des entreprises françaises à l’étranger.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères assume une place centrale dans le déploiement de cette stratégie, d’une part en raison de sa compétence partagée avec la Direction générale du Trésor en matière de commerce extérieur et d’attractivité, d’autre part en raison du rôle clé des ambassadeurs dans l’animation du réseau des acteurs économiques français opérant à l’étranger.

Le soutien aux entreprises françaises à l’étranger

Les entreprises françaises disposent d’un réseau structuré d’acteurs publics et privés ayant pour mission de garantir leur bon accompagnement à différents niveaux :

  • Le réseau extérieur de la Direction générale du Trésor, dont les agents sont rattachés aux ambassades de 19 pays de la zone, et qui ont la charge du dialogue institutionnel économique et financier, mais aussi de l’appui institutionnel aux entreprises (accès au marché, règlement des différends commerciaux, etc.).
  • Les ambassades de France en Asie-Océanie accueillent parfois des représentants de l’INPI, des Douanes, des ministères de l’Agriculture et des Transports. Les attachés de sécurité intérieure (représentants du ministère de l’Intérieur) peuvent également conseiller les entreprises sur la sécurité de leurs emprises à l’étranger.
  • Le réseau des Chambre de commerce françaises à l’étranger dénombre 20 institutions consulaires en Asie-Océanie, disposant parfois de plusieurs bureaux dans le pays. Elles proposent aux entreprises françaises un ensemble de services destinés à faciliter leur implantation (domiciliation, portage salarial, mises à disposition d’espace de travail notamment).
  • Des structures sectorielles d’accompagnement proposent un soutien spécifique aux entreprises des de l’agro-alimentaire (14 agences de la Sopexa en Asie), de la santé (« Clubs Santé »), de la ville durable (« Clubs Ville durable »), ainsi qu’aux start-up innovantes (8 « French Tech Hubs »).

Le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères a par ailleurs chargé des représentants spéciaux, personnalités politiques ou économiques reconnues pour avoir tissé des liens particuliers dans la zone, du pilotage de la stratégie française à l’export. En Asie-Océanie, le dispositif a été renouvelé en 2018 avec la nomination de cinq représentants spéciaux pour l’Inde, la Chine, le Japon, les pays de l’ASEAN et l’Australie.

La promotion de la destination France

Cette promotion de la France se décline de deux manières : en tant que destination touristique, d’une part, et en tant que destination d’investissement de l’autre.

Pour promouvoir la France en tant que destination touristique, le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères s’appuie sur Atout France.
En Asie et en Océanie, Atout France dispose de 10 bureaux et d’une trentaine de collaborateurs qui travaillent en liaison constante avec les ambassades, les collectivités françaises qui sont membres de son G.I.E, les professionnels du tourisme français et asiatiques et les prescripteurs locaux.

La promotion de la France en tant que destination d’investissement est pour sa part assurée par des équipes dédiées placées au sein de Business France. 9 bureaux se répartissent les marchés asiatiques pour cette mission particulière (Delhi, Singapour, Hong Kong, Shanghai, Pékin, Taipei, Séoul, Tokyo, Sydney).

(Mise à jour : juin 2018)

PLAN DU SITE