Le Forum régional de l’ASEAN (ARF)

Fondé le 25 juillet 1994 à Bangkok, le Forum régional de l’ASEAN (ARF) est la première et seule instance de consultation sur les questions de sécurité à l’échelle de l’Asie-Océanie.
Lancée à l’origine par Singapour lors du 25e sommet de l’ASEAN en 1993, l’initiative poursuivait l’ambition de doter l’Asie-Océanie d’une enceinte de dialogue pour les enjeux de sécurité internationale, dans le prolongement de l’OTASE, institution dissoute en 1977.

En 2018, l’ARF compte 27 membres : les dix membres de l’ASEAN ainsi que le Timor oriental, leurs voisins d’Extrême-Orient (Chine, les deux Corées, Japon, Mongolie), d’Océanie (Papouasie-Nouvelle-Guinée, Australie, Nouvelle-Zélande), d’Asie méridionale (Bangladesh, Inde, Sri Lanka, Pakistan), et leurs grands « partenaires de dialogue » : États-Unis, Canada, Russie et Union européenne.
Une des réussites de l’ARF est d’avoir pu rassembler au sein d’une enceinte unique toutes les puissances concernées par les questions de sécurité en Asie-Océanie, y compris les deux Corées (c’est la seule institution régionale à laquelle participent Séoul et Pyongyang) et les États-Unis. La France y est présente par l’intermédiaire de la participation de l’Union européenne qui assure la coprésidence de groupe intersession de l’ARF sur la sécurité maritime jusqu’en 2020.
Les objectifs affichés de l’ARF sont de trois ordres :

  • construire des relations de confiance entre États ;
  • promouvoir une diplomatie préventive ;
  • permettre la résolution de conflits.

Mise à jour : juin 2018

PLAN DU SITE