Le dialogue de Shangri-La : un forum de dialogue et de diplo¬matie de défense informelle

Le dialogue de Shangri-La, également nommé « Asia Security Summit » (SLD), a été créé en 2002 sous l’impulsion des autorités singapouriennes et du think-tank britannique International Institute for Strategic Studies (IISS). Il rassemble tous les ans au printemps des délégués gouvernementaux de vingt-huit pays, dont la France, pour des échanges de vues sur les questions de sécurité en Asie.
Il a été conçu comme un forum de dialogue et de diplo¬matie de défense informelle, où peuvent se rencontrer les ministres de la Défense et les hautes autorités militaires des pays de la région, mais aussi des experts d’instituts de recherche et de laboratoires d’idées reconnus pour leurs travaux sur les questions de sécurité en Asie.
Parfois considéré comme le pendant asiatique du Forum de Munich sur les politiques de défense (Wehrkunde), le dialogue de Shangri-La s’est imposé depuis sa création comme un événement incontour¬nable pour les responsables de défense et de sécurité des pays de la région Asie-Océanie.
Le succès du SLD tient essentiellement au fait que les officiels et les ministres se sont approprié cet outil de diplomatie informelle, pour en faire progressivement l’un des principaux forums de discussion sur les questions de sécurité en Asie, dans un cadre moins institutionnel que celui proposé par le Forum régional de l’ASEAN, seule autre enceinte dédiée à ces problématiques.

L’Union européenne a également conclu plusieurs accords de participation à la gestion de situation de crise avec des partenaires d’Asie-Océanie. Il s’agit de la Nouvelle Zélande (accord entré en vigueur en mai 2012), de l’Australie (octobre 2015) et de la Corée du Sud (décembre 2016).

Mise à jour : juin 2018

PLAN DU SITE