La Communauté du Pacifique (CPS)

Créée le 6 février 1947 par les accords de Canberra, la Commission du Pacifique sud –– rebaptisée Communauté du Pacifique en 1997 - est la plus ancienne organisation régionale d’Océanie.

Son objectif est de fournir un soutien technique aux peuples d’Océanie afin d’accompagner leur développement. Cet objectif s’est maintenu au-delà des changements politiques qu’a connus la région, notamment l’accession à l’indépendance de la grande majorité des territoires insulaires. La CPS continue d’apporter une contribution appréciée au développement des compétences techniques, professionnelles, humaines et scientifiques des Etats membres.

L’organisation compte 26 Etats et territoires*. La France, qui figure parmi les membres fondateurs de la CPS, entretient à Nouméa une représentation permanente auprès de la CPS.. Elle poursuit une politique active de soutien à l’organisation, dont elle est l’un des principaux contributeurs avec l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis et la Nouvelle Calédonie. La participation des territoires d’outre-mer comme membres de plein droit du CPS est également un facteur d’influence.

Depuis la réorganisation des organisations régionales du Pacifique menée entre 2010 et 2011, le CPS a considérablement gagné en poids au sein de l’architecture régionale océanienne, en devenant l’organisation régionale dotée du budget et des effectifs les plus importants (550 agents) et en accédant au statut d’observateur permanent auprès des Nations Unies (2015).
La CPS est une organisation bilingue, ayant son siège à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), avec une importante antenne régionale à Suva (Fidji) et un bureau à Pohnpei (Etats fédérés de Micronésie) ainsi qu’à Honiara (îles Salomon). Son directeur général est M. Colin TUKUITONGA, originaire de Niue.

*Australie, États fédérés de Micronésie, Etats-Unis, Fidji, France Guam, Îles Cook, Îles Mariannes du Nord, Îles Marshall, Kiribati, Nauru, Niue, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pitcairn, Polynésie française, Îles Salomon, Samoa, Samoa américaines, Tokelau, Tonga, Tuvalu, Vanuatu, Wallis-et-Futuna.

Mise à jour : juin 2018

PLAN DU SITE