Enceintes sous-régionales d’intégration politique en Océanie

Officialisé en 2007, le groupe fer de lance mélanésien (GFLM) est une organisation qui regroupe quatre Etats (Papouasie-Nouvelle Guinée, îles Salomon, Vanuatu, Fidji) ainsi que le FNLKS, parti indépendantiste kanak de Nouvelle Calédonie.
Cette instance de coopération sous-régionale promeut le développement d’un régionalisme politique et culturel en Mélanésie, ainsi qu’une plus grande intégration économique de ses membres. La mise en place d’une zone économique intégrée en Mélanésie est l’un de ses objectifs majeurs, à l’instar de l’accord de libre-échange existant déjà entre certains de ses membres (ALE liant les îles Salomon, PNG et Vanuatu depuis 1993 ; rejoints au sein de cet accord par les Fidji en 1998).

Le Groupe des leaders polynésiens / GLP (« Polynesian Leaders Group ») a été formellement créé le 17 novembre 2011, à Apia. D’abord groupement informel des Chefs d’Etat et de gouvernement des pays ou territoires polynésiens, il s’est doté d’institutions pérennes en 2017 (Secrétariat général situé à Apia, cotisations payées par les membres, présidence tournante) et constitue le groupe sous-régional ayant le plus de voix au sein du Forum des Iles du Pacifique (FIP). Le groupe tient chaque année un Sommet en amont de la réunion annuelle du FIP, le 7e et dernier ayant eu lieu le 4 septembre 2017, à Apia, sous la présidence du Premier ministre des Tonga.

Mise à jour : juin 2018

PLAN DU SITE