ASEM : développer les relations entre l’Europe et l’Asie

Le dialogue Europe-Asie dit « ASEM » (Asia Europe Meeting) est le fruit d’une initiative conjointe des dirigeants français et singapouriens, MM. Jacques CHIRAC et LEE Kuan-Yew, lancée à Bangkok en 1996. Depuis sa fondation, l’objectif de l’ASEM est de développer les relations entre l’Europe et l’Asie au sens large. L’ASEM a débuté avec 25 membres en 1996, et compte à présent 53 partenaires : 30 pays européens, 21 pays asiatiques et deux organisations internationales (l’Union européenne et l’ASEAN).

L’ASEM est un cadre intergouvernemental de dialogue informel dans lequel peuvent se tenir des échanges portant sur tout sujet d’intérêt commun aux pays membres.
Il s’articule autour de trois « piliers » : politique, économique et financier, socio-culturel. Ce dernier pilier recouvre les problématiques relatives à l’éducation, à la santé, à l’emploi, l’environnement, les sciences et technologies, la culture, ainsi que les relations entre les sociétés civiles.
Cette enceinte de dialogue n’est pas dotée de statuts officiels, hormis un texte adopté en 2000 dit « Cadre de coopération Asie Europe ». Elle ne possède ni structure administrative propre ni budget de fonctionnement.
La vie de l’ASEM s’articule autour des sommets et des réunions ministérielles, organisés alternativement en Europe et en Asie.
Consulter les textes adoptés lors des sommets et des réunions ministérielles (affaires étrangères ou ministères techniques)

La Fondation Asie-Europe (Asia Europe Foundation - ASEF)
L’ASEF a été créée en 1997, dans le prolongement de l’ASEM, afin de doter ce forum de dialogue d’un instrument destiné à promouvoir son pilier socio-culturel.
Etablie à Singapour et dotée d’un budget annuel de l’ordre de 7 millions de dollars singapouriens (environ 5 millions d’euros), l’ASEF organise des activités dans les domaines de l’éducation (conférence des recteurs d’Universités, mobilité des étudiants, etc.), de la culture (mobilité des artistes, séries de dialogues culturels…), de la gouvernance, de la lutte contre le changement climatique, mais également dans les domaines de la santé publique et de l’économie.

Mise à jour : juin 2018

PLAN DU SITE