Argentine - Q&R - Extrait du point de presse (14 novembre 2017)

Q – Quelle est la réaction des autorités françaises face à l’interpellation de l’équipage d’Air France en Argentine ?

R – Le 30 octobre dernier, l’équipage de l’avion du vol Air France Paris-Buenos Aires ainsi qu’un passager français ont été retenus par la police à leur arrivée à l’aéroport. Les membres de l’équipage ont été retenus par la police argentine durant sept heures le même jour, puis le lendemain pendant près de onze heures par la justice. Aucune charge n’a été retenue contre eux et ils ont pu regagner la France après qu’Air France a dû annuler son vol Buenos Aires-Paris du 1er novembre.

Le consulat général de France à Buenos Aires a demandé aux autorités locales dès le début de la procédure de pouvoir immédiatement assurer sa mission de protection consulaire.

La France déplore cet incident sur lequel toute la lumière doit être faite. Elle demande aux autorités argentines des explications sur les conditions dans lesquelles l’équipage a été retenu.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE