Résultats opérationnels de la première réunion de la Commission conjointe de suivi franco-saoudienne (24 juin 2015)

Image Diaporama - Photo : MAEDI/B. Chapiron

Photo : MAEDI/B. Chapiron

Image Diaporama - Photo : MAEDI/B. Chapiron

Photo : MAEDI/B. Chapiron

Image Diaporama - Photo : MAEDI/B. Chapiron

Photo : MAEDI/B. Chapiron

Image Diaporama - Photo : MAEDI/B. Chapiron

Photo : MAEDI/B. Chapiron

Image Diaporama - Photo : MAEDI/B. Chapiron

Photo : MAEDI/B. Chapiron

Image Diaporama - Photo : MAEDI/B. Chapiron

Photo : MAEDI/B. Chapiron

Image Diaporama - Photo : MAEDI/B. Chapiron

Photo : MAEDI/B. Chapiron

Image Diaporama - Photo : MAEDI/B. Chapiron

Photo : MAEDI/B. Chapiron

La France et l’Arabie saoudite se sont accordées pour finaliser et conclure des coopérations concrètes dans plusieurs domaines :

  • Un accord en matière de financement des exportations entre la COFACE et le Public Investment Fund (PIF) destiné à faciliter la vente d’aéronefs, notamment en cas de tensions sur les marchés financiers.
    Montant de 3 milliards d’euros.
  • Un mécanisme opératoire entre les membres de l’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) et le Public Investment Fund (PIF) afin d’établir un dialogue régulier avec les investisseurs saoudiens et à leur présenter des opportunités d‘investissements en France tous les trois mois.
  • Un accord pour l’acquisition de 30 Airbus A 320 et 20 Airbus A 330 par la compagnie Saoudi Airlines. Montant de 8 milliards de dollars.
  • Un contrat entre Airbus Helicopters et le ministère de l’Intérieur saoudien pour l’acquisition de 23 appareils. Montant de 500 M€.
  • Un accord dans le domaine de l’énergie nucléaire pour lancer une étude de faisabilité sur 2 réacteurs EPR qui s’inscrit dans le cadre de l’ambitieux programme énergétique de l’Arabie Saoudite.
  • Deux accords dans le nucléaire entre la KACARE, d’une part, et l’ANDRA et l’IRSN, d’autre part, pour la gestion des déchets et la formation en matière de sureté nucléaire.
  • Un accord dans le secteur de la santé pour la mise en place de partenariats durables entre les acteurs académico-cliniques dans des domaines de pointe, en particulier l’oncologie, les maladies génétiques, la chirurgie mini-invasive et les maladies infectieuses.
  • Un accord entre le CNRS et la KACST pour structurer la coopération en matière de recherche entre ces deux pôles d’excellence.
  • Un accord de coopération industrielle qui permet de renforcer la structuration des échanges entre ministères compétents.

Informations complémentaires