Affaire Khashoggi - Q&R - Extrait du point de presse (23 janvier 2019)

Q : Le chef de la diplomatie turque a déclaré hier qu’il y a des pays occidentaux qui cherchent à couvrir l’affaire Khashoggi. La France a souvent parlé de la nécessité d’une dimension internationale mais jusqu’à présent cette dimension internationale ne se concrétise pas. Concrètement, quel effort est-ce que la France mène pour mettre cette initiative en place ?

R : Depuis le début de cette affaire, nous appelons à une réponse transparente, exhaustive et crédible aux questions posées dans l’enquête sur l’assassinat de Jamal Khashoggi.

La France est favorable à ce qu’il puisse être donné une dimension internationale aux enquêtes. Le Président de la République et le ministre de l’Europe et des affaires étrangères ont eu l’occasion de s’en expliquer à plusieurs reprises avec les autorités saoudiennes.

Informations complémentaires