Juin 2021 : la France organise la 43e « Réunion consultative du traité sur l’Antarctique » (RCTA)

Partager

Chaque année, les États parties au traité sur l’Antarctique se réunissent pour échanger des informations, se consulter sur des questions d’intérêt commun concernant l’Antarctique, étudier, formuler et recommander à leurs gouvernements des mesures destinées à assurer le respect des principes et la poursuite des objectifs du traité.

Cette réunion annuelle est connue sous l’appellation « Réunion consultative du traité sur l’Antarctique » (RCTA). Chaque année, à tour de rôle, un État ayant le statut de partie consultative organise, accueille et préside la RCTA. En raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, la RCTA n’a pu se réunir en 2020.

En 2021, c’est la France qui a la responsabilité d’organiser les travaux de la 43e RCTA et de la 23e réunion du Comité pour la protection de l’environnement antarctique, qui se tiendra parallèlement à la première semaine de la RCTA. C’est la troisième fois que la responsabilité d’organiser la RCTA revient à la France, après les réunions de 1968 et 1989.

En cette fin d’année 2020, il est encore difficile de déterminer si l’évolution de la situation sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 permettra ou non de réunir physiquement les délégations à Paris ou si la RCTA devra, comme de nombreuses réunions et conférences internationales, se tenir par visioconférence. La France discute de ce sujet avec l’ensemble des États parties au traité et une décision sera prise en temps utile.

À ce jour, la réunion est prévue du 14 au 24 juin à la Maison de la mutualité, en plein cœur du quartier latin et la France espère vivement pouvoir y accueillir les délégations.