L’Union européenne et l’Allemagne

Présentation

L’Allemagne occupe une place centrale dans les institutions européennes. Premier pays de l’UE par son économie mais également sa population, l’Allemagne compte, avec 96 députés, la première délégation au Parlement européen. L’Allemagne est le plus grand contributeur net de l’UE (19,7% du budget européen en 2014 ; France : 16,7%). L’Allemagne a obtenu le portefeuille du budget et des ressources humaines dans la Commission Juncker (commissaire Günther Öttinger).

L’Allemagne n’a cessé d’affirmer son profond ancrage européen depuis les débuts de la crise de la zone euro. L’Allemagne a également plaidé pour une réponse européenne à la question des migrants. Face à ces crises, l’engagement européen de l’Allemagne reste une constante.

L’Allemagne est cependant confrontée, dans certaines franges de son opinion, à une remise en question de la doctrine fermement intégratrice.
Les débats sur « l’union des transferts », la subsidiarité et le « tourisme social », mais aussi les actes de malveillance contre des centres de réfugiés témoignent de ces réticences.

La jurisprudence de Karlsruhe, en s’attachant à défendre depuis 2009 les prérogatives du Bundestag, conteste, en creux, le fonctionnement démocratique de l’UE. Avec le rejet des plaintes contre le MES, le Tribunal constitutionnel de Karlsruhe a renforcé la marge de manœuvre politique du Bundestag, y compris pour ce qui est des mesures de sauvetage de l’euro.

L’Allemagne entretient des relations bilatérales fortes avec ses voisins et soigne son image vis-à-vis des pays de l’Europe du Sud. L’Allemagne affirme vouloir promouvoir les intérêts de ses voisins, en particulier de la Pologne dans l’UE. Elle cherche à maintenir des liens étroits avec le Royaume-Uni malgré le vote en faveur de la sortie de l’UE du 23 juin 2016. Le contrat de coalition du gouvernement Merkel III fait par ailleurs une priorité de la revitalisation des relations avec Athènes et prévoit en particulier la création d’un office germano-grec pour la jeunesse.

Enfin, l’Allemagne participe à la construction de l’Europe de la défense.
L’Allemagne est particulièrement attachée au renforcement à long terme des capacités des États tiers (initiative « CBSD » - Capacity building for security and development).

Mise à jour : 20.12.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE