Séminaire de travail de Jean-Yves Le Drian avec son homologue allemand, Heiko Maas (Berlin, 7 mai 2018)

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, se rend à Berlin le 7 mai pour un séminaire de travail avec son homologue allemand, Heiko Maas.

Cette réunion a permis d’approfondir encore le dialogue de confiance engagé avec le nouveau ministre des affaires étrangères allemand, qui s’était rendu à Paris le 14 mars, dès le soir de sa nomination.

Les échanges ont porté sur les principaux sujets de l’actualité internationale, sur lesquels nos pays travaillent en étroite et permanente coordination :

  • Europe : ce sujet a été au cœur de l’entretien. Les ministres ont évoqué les travaux en cours sur l’avenir de l’Union, les propositions de la Commission européenne sur le cadre financier ainsi que les questions relatives à l’élargissement de l’Union européenne. Sur l’Europe de la défense, et dans la perspective de l’échéance importante du conseil européen des 28 et 29 juin, M.Jean-Yves Le Drian a réaffirmé notre attachement au maintien d’un niveau d’ambition élevé sur la création du fonds européen de défense et la mise en œuvre de la coopération structurée permanente, au service de l’autonomie stratégique de l’Union européenne ;
  • relations transatlantiques : dans le prolongement des visites à Washington du président de la République et de la chancelière allemande, les ministres ont réaffirmé notre attachement à des relations fondées sur les principes d’un commerce libre et équitable et sur la recherche de solutions collectives dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce. Avec leurs partenaires européens, la France et l’Allemagne ont soutenu la poursuite du dialogue pour faire émerger un agenda positif sur le commerce mondial et les échanges internationaux. Sur les tarifs de l’acier et de l’aluminium en particulier, la France a continué à plaider pour que l’Union européenne bénéficie d’une exemption totale, permanente et non conditionnée : aucune raison ne justifie que l’Union européenne soit soumise à des augmentations unilatérales de droits de douanes. L’Union européenne doit rester unie et solidaire comme elle l’a fait ces dernières semaines ;
  • Russie : à quelques jours de la visite du président de la République, les ministres ont échangé sur le dialogue exigeant que nous souhaitions entretenir avec la Russie sur les différents volets de nos relations : relations Union européenne-Russie et importance de maintenir l’unité européenne ; pleine mise en œuvre par les parties du processus de Minsk sur l’Ukraine, afin de parvenir à une résolution du conflit à l’est de l’Ukraine ; situation en Syrie et dialogue sur les discussions avec l’Iran, sur lesquels nous attendions de la Russie un rôle constructif ;
  • Iran : en amont de la décision américaine sur le JCPOA, M.Jean-Yves Le Drian a eu un échange approfondi avec son homologue allemand sur les différents volets de notre relation avec l’Iran. Il a rappelé l’approche définie par le président de la République pour que des discussions puissent s’ouvrir, en étroite concertation avec les membres permanents du Conseil de sécurité et les puissances européennes et régionales, sur la préservation des acquis de l’accord conclu à Vienne en 2015, le contrôle de l’activité nucléaire après 2025, le programme balistique de l’Iran et le rôle de ce pays dans la région, notamment en Syrie et au Yémen ;
  • Syrie : les ministres ont continué les échanges qu’ils ont engagés sur les initiatives à prendre pour lutter durablement contre Daech, priver le régime syrien de son arsenal chimique, répondre aux besoins humanitaires et parvenir à une solution politique. Avec leurs partenaires du « small group » qui s’est réuni à Paris le 26 avril, la France et l’Allemagne travaillent à des solutions concrètes permettant d’avancer sur le chemin de la paix en Syrie.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE