Algérie - Q&R - Extrait du point de presse (4 novembre 2020)

Partager

Q : Les Algériens ont-ils traduit les aspirations du Hirak en une « vision politique avec des institutions aptes à la concrétiser » lors du référérendum constitutionnel, comme le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian en avait émis le souhait le 15 octobre à Alger ?

R : Il ne nous appartient pas de commenter les résultats de cette consultation.

Les autorités algériennes ont exprimé leur volonté de mener des réformes, en réponse aux aspirations qui ont été exprimées avec civisme et dignité par la population algérienne. Nous sommes attachés, dans le plein respect de la souveraineté de l’Algérie, au succès de ces réformes. C’est aux Algériens et à eux seuls qu’il revient d’en déterminer les modalités et d’en évaluer les résultats.

Informations complémentaires