Algérie - Q&R - Extrait du point de presse (3 décembre 2020)

Partager

Q : Les autorités ont bloqué plusieurs sites d’information mercredi en Algérie, suscitant de nouvelles interrogations sur la liberté de la presse et d’expression dans ce pays.
Dans son interview à Jeune Afrique, le président Macron avait déclaré que certaines "choses" en Algérie n’étaient "pas dans nos standards" et avait souhaité qu’elles puissent "évoluer". Ce constat s’applique-t-il aux dernières décisions des autorités algériennes relatives aux médias ?

R : Notre position est constante : la France défend la liberté de la presse partout dans le monde. La liberté d’informer est un droit fondamental, qui doit être protégé.

Informations complémentaires