Volcans

Principaux risques en cas d’éruption volcanique

Durant une éruption, les volcans peuvent rejeter des gaz chauds et toxiques, des cendres, de la lave et des roches. De manière indirecte, les éruptions volcaniques peuvent causer des inondations, des coulées de boue, des contaminations de l’eau potable, ainsi que des feux de forêts. Elles sont parfois accompagnées de séismes (pour plus d’informations sur le risque sismique, consulter la fiche dédiée). Les éruptions sous-marines peuvent déclencher des tsunamis.

La cause la plus fréquente de décès lors d’éruptions volcaniques est la suffocation, due à l’inhalation de cendres volcaniques ou de gaz toxiques. Ce risque est particulièrement présent en cas de nuées ardentes (émissions brutales et dirigées d’un mélange de gaz brûlants, transportant des cendres et des débris de roches en fusion et pouvant se déplacer à une vitesse supérieure à 100km/h).

  • Les cendres volcaniques

Les cendres sont expulsées par les volcans lors d’une éruption sont composées de fines particules de roche, de minéraux et de verre. Transportées par le vent, elles peuvent être dispersées très loin du point d’émission.

Les cendres volcaniques sont abrasives et peuvent causer, en cas d’exposition, une irritation de contact au niveau des yeux, du nez ou de la gorge. Leur inhalation peut entraîner des complications médicales : problèmes respiratoires mineurs, aggravation des maladies cardiaques et des maladies pulmonaires, décès prématuré. Les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes atteintes de troubles cardiaques ou respiratoires sont particulièrement à risque.

  • Les gaz volcaniques

Les gaz rejetés lors d’éruptions volcaniques sont généralement rapidement dispersés dans l’atmosphère. Il arrive toutefois qu’ils stagnent dans des cuvettes ou qu’ils prennent la forme de nuées ardentes, particulièrement dévastatrices. Ils peuvent alors engendrer, en cas d’exposition minime, des irritations (yeux, nez, gorge). En cas de forte exposition, ils peuvent causer des essoufflements, des maux de tête, des vertiges, et des difficultés à respirer.

Si vous résidez ou êtes de passage dans une région à risque volcanique

  • Tenez-vous informé de l’évolution de la situation via les médias locaux et internationaux.
  • Soyez attentif aux consignes des autorités locales.
  • Restez à l’écart des sites volcaniques actifs et respectez les éventuelles restrictions d’accès.
  • Préparez un sac d’urgence contenant, en plus des éléments de base (médicaments, papiers d’identité dont passeport, lampe de poche, etc.), une paire de lunettes en plastique couvrant bien les yeux (des lunettes de piscine larges par exemple) et un masque respiratoire jetable pour chaque membre de la famille (disponibles en pharmacie).
  • Veillez à disposer d’une réserve en eau potable et denrées alimentaires.
  • Repérez les voies d’évacuation possibles et les zones à éviter (telles que les rivières qui peuvent transporter des boues ou des débris).
  • Remplissez le réservoir de carburant de votre véhicule et stationnez-le de façon à permettre un départ facile et rapide.
En cas d’éruption volcanique

De manière générale :

  • Suivez les consignes des autorités locales.
  • N’approchez pas des sites de l’éruption.
  • Evacuez immédiatement les zones à proximité du volcan pour vous mettre à l’abri des projections de débris, des gaz chauds et des coulées de lave.
  • Protégez-vous, ainsi que vos proches.
  • Faites attention aux coulées de boue en cas de fortes pluies.
  • Tenez-vous informé des conditions météorologiques et de la qualité de l’air via les médias locaux.
  • Consultez votre médecin si vous éprouvez tout symptôme lié à une exposition à des cendres ou gaz volcaniques.
  • Pensez à rassurer vos proches, tout en évitant de trop téléphoner pour ne pas encombrer le réseau également utilisé par les secours.
Si un nuage de cendres touche votre zone d’habitation :

  • Restez à l’intérieur jusqu’à ce que les cendres volcaniques se soient déposées, à moins qu’il y ait un risque d’effondrement du toit.
  • Fermez les portes, les fenêtres et bouchez les voies d’aération de votre domicile (notamment la climatisation).
  • Disposez des linges mouillés sous les portes ou tous autres interstices afin d’empêcher l’entrée des cendres.
  • Pensez à bien protéger les personnes à risque en les équipant de masques et en gardant leurs médicaments à portée de main.
  • Nettoyez dès que possible les cendres épaisses (10 cm) déposées sur les toits et les gouttières, afin d’éviter un effondrement.
Si vous devez sortir :

  • Restez à l’écart des zones sous le vent par rapport au volcan afin de vous mettre à l’abri des cendres volcaniques.
  • Utilisez des lunettes de protection et évitez les lentilles de contact (privilégiez l’usage de lunettes de vue).
  • Utilisez un masque de protection respiratoire. Si vous n’en avez pas, protégez-vous avec un linge humide.
  • Portez des vêtements à manches longues et des pantalons.

Si possible, évitez d’utiliser votre véhicule. Durant une éruption volcanique, les conditions de circulation sont généralement dégradées, du fait des chaussées glissantes, d’une visibilité réduite (nuages de cendres) et des coulées de boue. D’autre part, circuler à travers des cendres volcaniques, souvent volatiles, peut encrasser le moteur de votre véhicule et l’endommager. Si vous devez rouler sur des cendres épaisses, il est recommandé de ne pas dépasser 50km/h. Après l’éruption, changez l’huile et les filtres du véhicule. Il est déconseillé de nettoyer les cendres déposées avec de l’eau ; celles-ci étant abrasives, elles risquent d’altérer la peinture.

Si vous devez quitter votre logement, affichez dans un endroit visible et protégé un message indiquant où l’on peut vous trouver.

PLAN DU SITE