Sécurité au Sahel (27/04/2021)

Partager

La menace terroriste au Sahel demeure élevée. Dans ce contexte, le risque d’attentat et d’enlèvement visant des Occidentaux est important dans la zone sahélienne (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) mais aussi dans les pays limitrophes. Aucune zone ne peut être considérée comme totalement sûre. Il est tout particulièrement recommandé de faire preuve d’une extrême vigilance, et de se référer aux indications figurant dans les Conseils aux voyageurs propres à chacun des pays (onglet "Dernière minute" et onglet "Sécurité").

Pour rappel, l’intégralité des territoires du Mali, du Tchad, du Niger, de la Mauritanie et du Burkina Faso, est « formellement déconseillée » ou « déconseillée sauf raison impérative » (voir carte ci-dessous et fiches pays dans la rubrique Conseils par pays).

Tout déplacement dans les zones formellement déconseillées est à exclure. Les ressortissants français qui s’y trouveraient sont invités à les quitter.

Dans les zones déconseillées sauf raison impérative, il convient, si le déplacement ou le séjour s’avère indispensable, de prendre des mesures de sécurité renforcées, en particulier pour ce qui concerne les trajets et les hébergements.

Les ressortissants français qui se trouveraient dans ces zones doivent savoir que leur sécurité et leur vie sont explicitement et directement menacées. Les risques avérés dans ces zones sont incompatibles avec le tourisme.