Swaziland

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Criminalité
Le Swaziland est considéré comme globalement sûr pour les voyageurs. Néanmoins, les risques d’agressions, parfois violentes, ne peuvent pas être exclus. Il est déconseillé de se promener à pied de nuit dans les centres villes de Mbabane et de Manzini. Des vols de voiture avec violence (« car-jacking ») sont également fréquemment signalés, notamment sur les principales routes reliant le pays à l’Afrique du Sud et au Mozambique. Il est recommandé de circuler avec les portes verrouillées et les fenêtres fermées.

Le site (en anglais) de la police royale du Swaziland (www.police.gov.sz) apporte des informations utiles sur les contacts à prendre et les comportements à adopter pour les victimes d’actes criminels.

Risques liés aux transports

Les accidents de la circulation sont nombreux, et parfois mortels. Les services de santé sont inégalement répartis sur le territoire et leur capacité de prise en charge est limitée en cas d’accident.

Il convient de :

  • Rouler prudemment en raison de la présence fréquente d’animaux domestiques et sauvages (notamment à Hlane) et du comportement parfois dangereux des conducteurs (ivresse, non-respect voire absence de signalisation).
  • Être vigilant en cas de brouillard qui peut perturber la circulation.
  • Ne pas conduire de nuit.

La police opère des contrôles routiers fréquents et fait strictement appliquer les limitations de vitesse. En cas d’accident, il convient de la contacter au numéro d’urgence 999.

Zones de vigilance

L’ensemble du pays est en vigilance renforcée.

Recommandations générales

Il est recommandé de :

  • Ne pas porter d’objets de valeur et ne pas se déplacer avec d’importantes sommes d’argent
  • Laisser les documents de voyage (billets d’avion, passeport, …) dans des endroits sécurisés comme les coffres des hôtels
  • Éviter de circuler de nuit.
Activités sportives à risque

Lors de visites dans des parcs naturels, il convient de respecter les consignes de sécurité d’un guide et de ne pas sortir du véhicule sans autorisation.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Les ressortissants français sont exemptés de visa pour un séjour touristique. Le passeport doit avoir une validité supérieure à 6 mois après la date du départ du Swaziland.

Les 13 postes frontières (11 avec l’Afrique du Sud et 2 avec le Mozambique) du pays ne sont pas ouverts 24h/24. Les horaires d’ouverture sont en général compris entre 07h00 et 18h00.

Règlementation douanière

Véhicules

L’entrée d’un véhicule non enregistré au Swaziland est soumise à une taxe d’entrée d’au moins 50 lilangeni (ou 50 rands, soit environ 3,5€), fixée selon le type de véhicule. La taxe doit être payée en espèces (rand ou lilangeni) et le justificatif de paiement doit être conservé durant toute la durée du séjour.

Franchise douanière
La franchise douanière pour les visiteurs étrangers est de 400 cigarettes et 50 cigares (ou 250 g de tabac), 1 bouteille (750 ml maximum) d’alcool et jusqu’à 284 ml de parfum par personne.

Armes

Les armes à feu et munitions peuvent être importées après autorisation préalable du Firearms Licensing Board (PO Box 49, Mbabane H100).

Animaux de compagnie

Pour voyager avec un animal de compagnie, il devra être identifié, protégé contre la rage et disposer d’un certificat international de bonne santé établi avant le départ.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre les rappels de vaccins).

Avant le départ

• Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (dont chirurgie et hospitalisation) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place. Pour plus d’informations : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/infos-pratiques/preparer-son-depart/assurances/.

Établissements hospitaliers

Les infrastructures de santé du pays disposent d’un équipement et d’un confort très limités, et les médecins sont peu nombreux, notamment les spécialistes. Les ruptures de stock de médicaments ne sont pas rares et le cout des soins est élevé. Toute intervention médicale sérieuse doit si possible être réalisée à l’étranger. L’Afrique du Sud dispose de structures privées d’excellente qualité est la destination recommandée la plus proche (ville de Nelspruit notamment).

Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de votre état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consulter éventuellement votre dentiste avant votre départ.

Constituer votre pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consulter le fiche Infos Pratiques.

• Vaccinations

  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant Rubéole, Oreillons et Rougeole chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • En fonction des conditions locales de voyages, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas en fonction des conditions et lieux de séjour. Demander conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
  • Fièvre jaune : Il n’y a pas de risque de contamination au Swaziland, mais la vaccination contre cette maladie est obligatoire pour toute personne ayant transité ou séjourné dans l’un des pays suivants : Angola, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Colombie, Congo, Côte d’Ivoire, Équateur, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée Conakry, Guinée-Bissao, Guinée équatoriale, Guyana, Guyane française, Kenya, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Ouganda, Panama, Pérou, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Soudan, Soudan du Sud, Suriname, Tanzanie, Tchad, Togo, Trinité-et-Tobago et Vénézuéla.
Risques sanitaires

Maladies transmises par les moustiques

Paludisme

Bien qu’en diminution ces dernières années, le paludisme est présent dans l’ensemble du pays. Le nombre de cas augmente à la saison humide, mais la transmission existe toute l’année.

Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire (potentiellement grave) transmise par les piqûres de moustiques. Il existe deux formes de prévention complémentaires du paludisme : la protection contre les moustiques et le traitement médicamenteux. Les mesures classiques de protection contre les moustiques sont fortement recommandées (cf. ci-après).

Pour ce qui est du traitement médicamenteux, il convient de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France pour une durée variable selon le produit utilisé.

Durant votre séjour, et pendant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement pour mettre en œuvre dès que possible un traitement antipaludique éventuel.

Chikungunya - Dengue

La transmission du chikungunya ou de la dengue est possible. La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif pour ces maladies. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement.

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

Rage

Une vaccination contre la rage peut être conseillée, en raison de la présence de nombreux animaux sauvages dans le pays, surtout pour les voyageurs souhaitant visiter les réserves naturelles hors des circuits touristiques protégés. La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par la salive ou par une morsure d’un animal atteint du virus (chien, renard, chauve-souris, …). La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide, et il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée.

La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable. Pour plus d’informations : http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/rage.

Tuberculose
La tuberculose est également fortement présente au Swaziland. Le nombre de cas de tuberculose résistante aux traitements classiques est en forte hausse. En cas de toux persistante qui ne cède pas aux traitements habituels, une consultation médicale s’impose.

Choléra
Le Swaziland est régulièrement confronté à des épidémies de choléra d’ampleur variable. Le risque est donc permanent dans tout le pays. Toutefois, le choléra touche peu les populations avec une bonne hygiène de vie. Les personnes présentant les signes de l’affection (diarrhée liquide, vomissements, fièvre et faiblesse générale) doivent consulter un médecin en urgence. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. ci-après).

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. ci-après).

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples

Il est recommandé de :

  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés.
  • Veiller à la sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux roues, siège auto pour les enfants).

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact, il convient de :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson.
  • Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ; Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine).
  • Éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids.
  • Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant). ;
  • Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.

Pour de plus amples renseignements, consulter les sites Internet suivants :
Institut Pasteur
Santé publique France
Organisation mondiale de la Santé

Infos utiles

Transport

Infrastructure routière

La conduite se fait à gauche. Les routes nationales sont goudronnées et généralement en bon état. Cependant, la majorité des axes secondaires sont en terre battue et ne disposent souvent pas d’éclairage public.

En dehors des villes, il convient d’éviter d’emprunter, les transports en commun (particulièrement les minibus qui sont bondés et souvent vétustes). La pratique de l’auto-stop est déconseillée.

La saison des pluies, d’octobre à avril peut rendre difficile la circulation sur certains axes.

Le permis de conduire international est nécessaire.

Législation locale

L’alcool est exclusivement vendu dans les « Bottle Stores ». La vente et la consommation sont interdites aux mineurs.

L’utilisation, la possession et le trafic de stupéfiants sont interdits et peuvent donner lieu à des peines de prison.

Us et coutumes

Il est important d’adopter une attitude et une tenue vestimentaire discrète et de respecter les traditions locales.

L’homosexualité est illégale au Swaziland.

Il est interdit de photographier les bâtiments officiels et les infrastructures militaires

Divers

Electricité
Le voltage des appareils doit être compris entre 220 et 240.

Distributeurs de billets et utilisation de la carte bancaire

Les cartes bancaires internationales sont largement acceptées au Swaziland. Les distributeurs sont assez rares et concentrés dans les plus grandes localités et les zones commerciales (Mbabane, Manzini, vallée d’Ezulwini).

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Un visa d’affaires n’est pas nécessaire. Les dispositions propres aux voyages touristiques s’appliquent également aux voyages d’affaires. Pour plus d’informations, consulter la rubrique Entrée / Séjour de la présente fiche.

Données économiques

La Direction des entreprises et de l’économie internationale du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères vous propose de consulter la fiche repères économiques Swaziland.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Le Swaziland relève du Service Économique régional de Pretoria :

Bureau de Pretoria
Adresse : Ambassade de France en Afrique du Sud,
250 Melk Street, Niew Muckleneuck - 0181 Prétoria, Afrique du Sud
Tél. : +27 12 425 17 70
Télécopie : +27 12 425 17 79
Courriel : pretoria chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : https://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/afriquedusud

  • AFD

L’Agence française de développement (AFD), est l’agence qui met en œuvre la politique du développement définie par le gouvernement français.

Le Swaziland relève de l’agence de Maputo :

Agence de Maputo
Avenida 24 de Julho, n°1500
BP 2647
Maputo
MOZAMBIQUE
Tél : (258 21) 30 43 00 / 01 / 02
Fax : (258 21) 30 37 47
Email : afdmaputo chez afd.fr

  • BAD

Le Swaziland est membre de la Banque africaine de développement (BAD), dont le site internet est consultable à l’adresse : https://www.afdb.org/fr/.

La page du Swaziland est consultable à l’adresse : https://www.afdb.org/fr/countries/southern-africa/swaziland/.

-* FMI

Le Swaziland et le FMI.

PLAN DU SITE