Monténégro

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Sécurité

Avertissement
L’ambassade de France au Monténégro dispose de capacités limitées pour venir en aide aux Français en cas de crise.

Les Français qui se rendent dans ce pays sont responsables de leur propre sécurité. Ils sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires (vérifier les termes des contrats d’assurance, disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou d’évacuation ainsi que le signalement du séjour sur le site ARIANE, etc..).

L’ambassade de France au Monténégro ne délivre pas de titres d’identité et de voyage. Elle pourra toutefois, en cas de perte ou de vol de passeport, délivrer un laissez-passer. Ce titre d’urgence permet uniquement de se rendre en France, où il sera possible de faire renouveler votre titre perdu ou volé.

L’ambassade de France en Albanie est compétente pour toutes les autres démarches administratives concernant les Français résidents ou de passage au Monténégro. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de l’ambassade de France en Albanie.

L’ambassade de France au Monténégro peut être jointe au +382 20 655 348, du lundi au vendredi de 8h à 18h.

En cas d’urgence en dehors de ces horaires, l’ambassade de France au Monténégro pourra être jointe au + 382 (0) 69 143 074 et l’ambassade de France en Albanie au +355 68 90 42 895.

En cas d’incident grave dans le pays pendant votre séjour, pensez à rassurer vos proches.

Risques encourus et recommandations associées
Risque sismique

Le Monténégro se situe dans une zone sismique. Le dernier séisme de forte ampleur remonte à 1979 sur la côte monténégrine (Kotor, Budva, Bar). De légères secousses telluriques sont ressenties plusieurs fois par an ; elles n’occasionnent en général aucun dégât. Pour obtenir plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, vous pouvez consulter la fiche réflexe du site France Diplomatie consacrée à ce sujet.
Il n’est pas exclu qu’un séisme dont l’épicentre se situerait au large des côtes provoque un tsunami.

Risque d’incendie

La sécheresse estivale est marquée par de nombreux départs d’incendies, dans des endroits souvent difficiles d’accès. Il est recommandé de prendre ce risque en considération, tant en ce qui concerne le choix du lieu de séjour que des itinéraires.

Zones de vigilance

L’ensemble du Monténégro est en zone de vigilance normale.

Recommandations générales


Le Monténégro est un pays sûr. Cela ne dispense pas le voyageur de prendre des précautions d’usage (pas de marque extérieure de richesse ostentatoire, laisser les sommes importantes d’argent dans le coffre de l’hôtel, garer la voiture la nuit dans un parc de stationnement surveillé, etc.). Comme partout, il recommandé de numériser son passeport et sa carte d’identité et d’en conserver une copie dans sa messagerie consultable à l’étranger pour faciliter les démarches en cas de perte ou de vol.

Activités sportives à risque
Avis aux randonneurs

Eu égard aux risques associés au relief karstique du Monténégro (succession de plateaux entaillés par des gorges étroites et profondes), il est recommandé aux randonneurs de ne pas partir seuls en montagne et, lorsqu’ils s’écartent des sentiers balisés, de se faire accompagner d’un guide local.

Parcs nationaux

Il existe quatre parcs nationaux : le Durmitor (NW), la montagne Biogradska (N), le Mont Lovćen (près de Cetinje) et le lac Skadar. La chasse et la pêche y sont interdites ou réglementées.

Entrée / séjour

Formalités d’entrée et de séjour
Visas

Les ressortissants des pays de l’Union européenne n’ont pas besoin de visa pour les séjours inférieurs à 90 jours.
Une carte nationale d’identité en cours de validité suffit pour les séjours inférieurs à 30 jours. Au-delà, un passeport est nécessaire.

Les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera. Les autorités monténégrines ont officiellement accepté cette prolongation.

Cependant pour éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-montenegro.pdf.
Les agences de tourisme locales proposent parfois des excursions dans les pays frontaliers. Pensez en conséquence à consulter les conditions de séjour dans ces pays avant de vous y rendre.

Séjour

Tout étranger se rendant en visite au Monténégro et qui est hébergé chez des particuliers doit procéder à l’enregistrement de son séjour auprès de l’Organisation du tourisme ou de l’inspecteur pour les étrangers du Commissariat de police de la commune où il séjourne, dans les 24 heures suivant son arrivée. Le contrevenant se verra infliger une amende de 60 €.

Règlementation douanière
Déclaration de devises

Toute entrée ou sortie de devises d’un montant supérieur à 2000 euros est, sous peine de confiscation, soumise à déclaration et présentation du justificatif d’acquisition des devises.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

AVANT LE DÉPART
• Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place.
Il est conseillé de rentrer en France pour les traitements autres que de premiers secours.

• Recommandations pour votre Santé

Consulter si besoin votre médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations.
Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires. Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos Pratiques.

• Vaccinations

Il est conseillé de mettre à jour les vaccinations habituelles : diphtérie-tétanos-poliomyélite en incluant rubéole, oreillons et plus particulièrement la rougeole. Dans tous les cas, prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.
La vaccination préventive contre les hépatites A et B peut être conseillée, de même que la vaccination contre la fièvre typhoïde, ou le méningocoque, selon la durée et les conditions du séjour.
Selon les lieux fréquentés et la durée du séjour, la vaccination préventive contre l’encéphalite à tique d’Europe centrale pourra être conseillée (séjour en zone rurale ou forestière).

RISQUES SANITAIRES
Encéphalite à tiques

L’encéphalite à tiques est une maladie virale transmise notamment par la piqûre de tiques. Les symptômes associent de la fièvre avec des troubles digestifs, et des signes méningés (maux de tête, raideur de nuque). Plus d’informations sur :
http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/documents//encephalite_tiques_27-4-06.pdf.

Prévention contre les piqûres de tiques

La prévention contre les autres infections transmises par les tiques inclut la couverture vestimentaire, l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes et la recherche de la présence de tiques sur le corps. Plus d’information sur http://www.ameli-sante.fr/morsures-de-tiques/la-conduite-a-tenir-en-cas-de-morsure-de-tique.html.

Rage

La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par un chien, renard ou chauve-souris atteints du virus par morsure ou léchage d’une muqueuse. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide, et il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable. Pour plus d’informations : http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/rage.

Fièvre Typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. quelques règles simples).

Infection par le virus VIH – MST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

QUELQUES RÈGLES SIMPLES
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections.
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés.
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux roues).

Se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson.
Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Transport
Infrastructure routière

Les accidents de la route constituent l’une des principales causes de mortalité au Monténégro. Il convient d’être vigilant.

En cas d’intempéries, il est fortement recommandé de ne pas s’engager sur la route qui chemine au fond des gorges de la Moraca ni sur la route de Niksic à Zabljak.

Compte tenu de la géographie, les routes sont souvent sinueuses. En montagne, après une forte pluie, la chaussée est parfois jonchée de pierres tombées des parois.
Les barrières de sécurité ne sont pas toujours en bon état. Les travaux ou zones dégradés sont rarement signalés.
Il n’est pas rare de croiser des animaux errants et du bétail sur les routes secondaires. En hiver, les routes secondaires sont également souvent obstruées par la neige et les cols élevés sont fermés.

Il n’y a pas d’autoroute au Monténégro. Le tunnel de 4 km qui relie Podgorica à la côte adriatique est à péage de même que le bac qui traverse les Bouches de Kotor. Les contrôles de police sont fréquents, tant en ville que sur route. Il est obligatoire d’allumer les feux de croisement, y compris le jour et de circuler ceinture bouclée.

L’usage du téléphone portable est interdit.

La carte internationale d’assurance automobile (carte verte) est valable au Monténégro et couvre au tiers. Pour une assurance "Tous risques", il convient de vérifier auprès de votre assureur que la couverture qu’il vous propose s’étend au Monténégro.

Taxis

Les taxis sont nombreux et bon marché, mais la connaissance de langues étrangères peu fréquent.

Location de voitures

Il est facile de louer des voitures sans chauffeur dans les aéroports et dans les zones touristiques. Si vous souhaitez franchir une frontière, il convient de s’assurer auprès de la société de location qu’elle autorise ce franchissement et qu’elle vous fournit une carte verte.

Réseau de bus

Le réseau d’autocars couvre la totalité du pays.

Réseau ferré

Il existe une ligne Bar - Podgorica - Kolasin - Bijelo Polje - Belgrade/Serbie.

Réseau maritime

Des liaisons régulières et saisonnières desservent le port de Bar depuis Bari.

Transport aérien

Il existe deux aéroports internationaux, Podgorica et Tivat, reliés à Paris par des vols directs de la compagnie aérienne Monténégro Airlines. Podgorica est, en outre, relié à Belgrade, Ljubljana, Vienne et Charleroi. Il est également possible de se rendre au Monténégro en passant par l’aéroport de Dubrovnik (Croatie), proche de la frontière monténégrine.

Législation locale
Alcool

Le taux d’alcoolémie toléré au volant est de 0g/l pour les professionnels et 0,3g/l pour les particuliers.

Stupéfiants

La consommation de stupéfiants est interdite et punie de peines d’emprisonnement sévères et de lourdes amendes.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Les voyageurs d’affaires effectuant un court séjour au Monténégro, ne sont pas soumis à l’obligation de visa.

Concernant les séjours supérieurs à trois mois, en vertu de la Loi relative aux étrangers, un visa de long séjour (visa D) est délivré à un étranger ayant l’intention de séjourner au Monténégro pour des raisons professionnelles ou de travail pour une période de plus de 90 jours et dans la limite de 180 jours dans l’année. La procédure de délivrance des visas D dure au maximum 20 jours, à compter du dépôt de la demande.

La délivrance des visas D prend en compte certaines restrictions concernant l’emploi des étrangers par quotas, ainsi que le déficit de certaines activités professionnelles.

Il n’existe pas de dispositif plus spécifiquement destiné aux hommes d’affaires.

En outre, tout étranger se rendant en visite au Monténégro et qui est hébergé chez des particuliers doit procéder à l’enregistrement de son séjour auprès de l’Organisation du tourisme ou de l’inspecteur pour les étrangers du Commissariat de police de la commune où il séjourne, dans les 24 heures suivant son arrivée, sous peine d’une amende de 60 €.

Pour plus d’informations, veuillez consulter l’onglet Entrée/Séjour de la présente fiche.

Réseaux de communication


Plusieurs opérateurs de téléphonie cellulaire opèrent au Monténégro et la couverture est satisfaisante sur l’ensemble du territoire. Le Monténégro ne faisant pas partie de l’Union européenne, des frais de roaming assez élevés peuvent toujours être prélevés le cas échéant par les opérateurs français.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Le Monténégro relève du Service Économique de la Bulgarie :

Service Économique Régional à Sofia
15 rue Oborichte
1504 Sofia, Bulgarie
Tél. : +359 2 960 79 79
Télécopie : +359 2 960 79 80
Courriel : sofia chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : www.tresor.economie.gouv.fr/pays/bulgarie

  • FMI

Sites internet :

Le Monténégro et le FMI.

PLAN DU SITE