Jordanie

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Sécurité

RISQUES ENCOURUS ET RECOMMANDATIONS ASSOCIÉES

Le Royaume hachémite de Jordanie, pôle de stabilité dans une région traversée par les crises, n’est cependant pas à l’abri de troubles, en particulier du risque terroriste.
La Jordanie connaît une menace permanente d’attentats. Cette menace est prise en compte par les autorités jordaniennes qui continuent de se mobiliser pour prévenir le risque terroriste ou toute infiltration aux frontières. La plupart des lieux publics ainsi que des lieux touristiques font l’objet d’une vigilance renforcée, parfois de filtrages de sécurité, auxquels il faut se conformer.

Du fait de l’intervention de la coalition internationale contre Daech et des menaces existant à l’encontre de la France et de ses ressortissants, une vigilance accrue est nécessaire.

ZONES DE VIGILANCE

Dans les zones éloignées des principaux centres urbains, il convient d’être accompagné et de signaler ses déplacements à un tiers susceptible de prendre contact avec le consulat en cas de difficulté.

  • Zones déconseillées sauf raison impérative : camps de réfugiés palestiniens ou syriens ainsi que dans la ville et la région de Maan.
  • Zones formellement déconseillées :

=> frontière entre la Jordanie et la Syrie, à l’exception du seul site touristique de Gadara/Oum Qaïs (cf. carte)

=> frontière entre la Jordanie et l’Irak

Enfin, il est formellement déconseillé de se rendre dans la péninsule du Sinaï (Egypte) depuis la Jordanie ou d’y entreprendre un voyage (cf. site de l’Ambassade de France en Égypte).

RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES

La discrétion, y compris vestimentaire, doit être de mise aux abords des mosquées, notamment lors des rassemblements pour la prière du vendredi.

Il convient d’adopter une attitude générale de prudence dans la fréquentation des lieux publics aux heures de grande affluence. Il est notamment recommandé de veiller à ne pas se mêler à des manifestations, marches ou défilés.
Lors de déplacements dans le pays, il est conseillé de privilégier les grands sites touristiques

Il est préférable d’éviter tout signe distinctif permettant d’être identifié comme français (drapeaux, logos français sur véhicules, vêtements, etc.).

Face à la recrudescence de certains faits de petite délinquance à Amman, il est recommandé d’adopter la même prudence que dans nombre de grandes métropoles mondiales :

• Éviter de laisser de manière apparente sacs et objets de valeur dans les véhicules inoccupés ;
• S’assurer de la qualité des serrures des logements ;
• Éviter de circuler seul à pied tard le soir.

Il est recommandé aux femmes de ne pas voyager seules et de préférence de jour, et d’adopter une tenue sobre en public. De manière générale, les épaules dénudées, les shorts et les jupes sont à éviter.

ACTIVITÉS SPORTIVES A RISQUE

Trekking : une bonne condition physique et un équipement adapté sont nécessaires pour effectuer trekking .

Plongée sous-marine : n’oubliez jamais que la profondeur peut entraîner des lésions graves. Suivez les conseils des moniteurs, respectez la règle des paliers et ne plongez pas si vous avez des problèmes oto-rhino (rhume, sinusite, otite, etc.).

Entrée / Séjour

FORMALITÉS D’ENTRÉE

• Visas et séjour

Les visiteurs qui disposent d’un passeport valide peuvent obtenir un visa auprès des ambassades ou consulats jordaniens à l’étranger. Vous pouvez également obtenir un visa à votre arrivée à l’aéroport Queen Alia International Airport d’Amman ou au passage de n’importe quelle frontière du pays (à l’exception du passage du pont King Hussein et du ferry en provenance d’Egypte).

Le coût du visa d’entrée simple est de 40 JOD (soit environ 56 USD ou 50 EUR) et celui du visa d’entrées multiples est de 120 JOD (soit environ 170 USD ou 150 EUR).

Les droits doivent être versés en devise locale. Les visas sont valides pendant deux semaines, mais une extension peut être obtenue dans tous les postes de police.

Lors de la sortie du territoire jordanien, une taxe de départ de 8 JDs ($13) est demandée aux passages frontière, sauf dans les aéroports.

Les touristes voyageant en Jordanie en groupe (minimum 5 personnes, pour deux nuits au minimum) dans le cadre d’un voyage impliquant une agence de voyage jordanienne, bénéficient d’un visa gratuit, =à condition= qu’ils soient accueillis par cette agence jordanienne à l’aéroport.

Les touristes qui achètent un « JORDAN PASS » via le site www.jordanpass.jo bénéficient également d’un visa d’entrée gratuit ainsi que de la gratuité d’accès à 43 sites touristiques jordaniens, à condition de séjourner 3 nuits au minimum en Jordanie. Le coût du « JORDAN PASS » est d’environ 100 US dollars.

Le passeport doit avoir une validité minimale de 6 mois. Pour toute extension du visa au-delà d’un mois, il convient de se présenter au poste de police le plus proche de son lieu de résidence.

Les détenteurs de passeport diplomatique sont, depuis le 1er janvier 2013, exemptés de visa pour tout séjour ne dépassant pas 90 jours sur une période de 6 mois.

Pour les séjours supérieurs à 3 mois, une visite médicale est exigée. Une extension de 3 mois est alors donnée, puis 6 mois, et enfin 1 an renouvelable si la situation de l’intéressé le justifie.

Pour les touristes français qui souhaitent visiter d’autres pays de la région, il est indispensable d’être muni, avant le départ de France, des visas requis par les pays concernés. En règle générale, les ambassades de ces pays à Amman refusent de délivrer des visas à des non-résidents en Jordanie. Compte tenu du contexte régional et du durcissement des mesures de sécurité à l’entrée du territoire jordanien, les voyages combinant plusieurs pays de la sous-région, notamment, sont déconseillés, sauf si ceux-ci ont été organisés par des agences de voyage dûment habilitées. Les voyages en groupe sont donc à privilégier pour le passage de la frontière terrestre entre la Jordanie et Israël ; les voyageurs isolés s’exposent à des vérifications approfondies par les autorités compétentes jordaniennes, pouvant dans de rares cas compromettre la poursuite du séjour.

Les voyageurs titulaires d’un passeport revêtu de cachets d’entrée et de sortie israéliens sont systématiquement refoulés aux frontières de certains pays de la région (Liban, Arabie Saoudite notamment). Les voyageurs passant par Israël et souhaitant pouvoir se rendre dans l’un de ces pays doivent donc demander aux autorités israéliennes la possibilité d’apposer leur tampon sur une feuille volante et non directement sur le passeport. La pratique des autorités israéliennes est cependant variable en la matière et l’apposition d’un tampon directement sur le passeport reste à la discrétion des autorités israéliennes.

Il arrive également que les autorités israéliennes présentes aux frontières terrestres avec la Jordanie refusent l’accès de leur territoire à certains ressortissants français, notamment (mais non exclusivement) binationaux.

Contrôles :

Les déplacements à l’intérieur de la Jordanie doivent se faire impérativement munis de papiers d’identité.

RÈGLEMENTATION DOUANIÈRE

Les déplacements régionaux en véhicule de tourisme ou utilitaires peuvent s’avérer compliqués au regard des formalités douanières.
Il est fortement conseillé de prendre contact avant le départ avec les représentations étrangères des pays traversés ou de destination.

Santé

AVANT LE DÉPART

• Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade.

• Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de votre état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consulter éventuellement votre dentiste avant votre départ. Eviter de boire de l’eau du robinet, de manger des salades et des glaces (sauf dans les restaurants de bonne catégorie).

• Vaccinations

Aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées ; assurez-vous d’être à jour dans vos vaccinations habituelles mais aussi liées à toutes les zones géographiques visitées ; la mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant Rubéole, Oreillons et Rougeole chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.

En fonction des conditions locales de voyages, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.

La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas en fonction des conditions et lieux de séjour. Demander conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Les autorités locales n’exigent pas de test VIH à l’entrée du territoire pour les touristes. En revanche, plusieurs dépistages sont obligatoires (dont le VIH), pour toute prolongation du séjour au-delà de trois mois. Les personnes alors séropositives peuvent se voir expulsées.

RISQUES SANITAIRES - QUELQUES RÈGLES SIMPLES AU COURS DU SÉJOUR

Dans l’ensemble, les conditions sanitaires en Jordanie sont bonnes.

La Jordanie fait partie des pays qui ont été touchés par l’épizootie de grippe aviaire. L’OMS considère cependant que le pays est à nouveau indemne de la maladie. La Direction Générale de la Santé recommande aux voyageurs d’éviter tout contact avec les volailles et les oiseaux, c’est-à-dire de ne pas se rendre dans des élevages ni sur les marchés aux volatiles.

Coronavirus
Les coronavirus sont une vaste famille de virus susceptibles de provoquer un large éventail de maladies chez l’homme, qui vont du rhume banal jusqu’à une atteinte respiratoire sévère. La présentation la plus fréquente associe de la fièvre et une infection pulmonaire.
Sur place, en cas de forte fièvre, toux et/ou de difficultés respiratoires, il convient de consulter un médecin sans délai. En cas de fièvre ou de symptômes respiratoires dans les jours qui suivent le retour en France, il convient d’appeler le centre 15 (téléphone : 15) en signalant ce voyage.
Pour toute information complémentaire, consulter le site internet du ministère français en charge de la santé et celui de l’Organisation mondiale de la Santé.

QUELQUES RÈGLES SIMPLES

• Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés.
• Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :
• Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques ;
• Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson ;

Infos utiles

TRANSPORT

Les infrastructures routières :

Compte tenu de la fréquence des accidents de la route, notamment de nuit, dus en particulier aux excès de vitesse, aux camions ou à des défauts de signalisation, il est déconseillé de circuler de nuit sur les grands axes tels que l’autoroute Amman-Aqaba ("autoroute du désert"), sur la route parallèle (dite "de la mer Morte") et sur la route Amman-Trebil (route vers l’Irak).

Il est recommandé d’éviter de prendre les autobus locaux, mal entretenus et peu sûrs, sauf le « JETT bus » pour Aqaba. Préférer les taxis interurbains reliant les villes entre elles.

Assurance :

L’assurance automobile est obligatoire. En cas d’accident :garder son calme, ne pas argumenter, appeler la police qui procédera au constat et déterminera les responsabilités, prévenir son assurance.

En cas d’accrochage léger, un arrangement à l’amiable est possible, étant précisé que les Jordaniens sont mal (ou pas) assurés. Dans les cas graves, il faut impérativement faire venir la police pour un constat. Lorsqu’il y a des victimes jordaniennes, il est conseillé de se rendre directement au poste de police afin de se protéger contre une éventuelle réaction d’hostilité de la part des témoins ou des proches des victimes. Composer le 911 pour Amman, Zarka et Irbid. Dans les autres régions : Police-secours : 191, Pompiers : 199. Standard de la sécurité publique pour tout le Royaume Hachémite de Jordanie : 196.

En cas d’accident matériel, le conducteur responsable doit s’acquitter d’une amende. En cas d’accident entraînant des blessures corporelles, voire un décès, les conducteurs en cause peuvent être interdit de sortir du territoire, voir incarcérés, le temps pour les autorités d’établir les responsabilités. Il convient en pareil cas de ne pas protester et de demander immédiatement les services consulaires de l’ambassade (tél permanence : +962 6 46 04 630 - uniquement en cas d’urgence : +962 777 636 065) et de désigner un avocat.

Permis de conduire :

Le permis international permet uniquement de conduire une voiture de location (plaques vertes). L’obtention du permis jordanien s’effectue sur présentation de la carte de résidence. En premier lieu, obtenir l’accord du Ministère de l’Intérieur, puis effectuer le test de vision auprès du Département du Trafic à Marka.
Coût pour ressortissants français : 210 JD. Comptez une demi-journée de démarches. Le permis jordanien autorise la conduite d’un véhicule plaques blanches et jaunes (voitures de sociétés et de services) avec accord de la société gestionnaire du véhicule.

LÉGISLATION LOCALE

Drogues, alcools, violences sexuelles :

L’alcool est en vente libre dans les magasins mais sa consommation est interdite dans les lieux publics sauf dans certains hôtels et restaurants.
La détention, l’usage et le commerce de stupéfiants sont sévèrement punis. La peine d’emprisonnement est assortie d’une mesure d’interdiction définitive du territoire.
Les délits sexuels sont gravement punis.

Antiquités :
Le transport et la détention d’objets antiques, au sens large, sans autorisation spéciale du Département jordanien des Antiquités, sont interdits en Jordanie. La législation sur les antiquités jordaniennes stipule en vertu de la loi 21/1998 article 5/z qu’il est interdit de faire entrer toute antiquité sur le territoire jordanien à des fins d’exportation, que ce soit par le biais d’une personne ou en transit, si la légalité de détention des antiquités n’est pas prouvée par un document émanant des autorités du pays d’origine des objets transportés. Les antiquités présentées aux frontières ne respectant pas ces conditions sont immédiatement confisquées par les douanes jordaniennes.

US ET COUTUMES

Certains usages doivent être respectés, y compris à Amman et, en général, dans les zones rurales. Il convient :

• de surveiller son comportement et de rester réservé dans l’expression de ses idées (morale, politique, etc.).
• de s’abstenir de manger, boire et fumer (même en voiture) en présence de musulmans, durant la période de jeûne du Ramadan.
• de ne pas perturber les heures de la prière.
• de ne pas photographier les gens sans leur consentement.
• de ne pas photographier les bâtiments, sites et points de contrôle où stationnent des militaires ou des membres des forces de l’ordre.
• porter des vêtements appropriés dans les édifices religieux. Dans les mosquées, les femmes doivent avoir la tête et les bras couverts.

DIVERS

En raison du risque de fortes pluies pouvant occasionner inondations, crues subites, éboulements de terrain, en particulier à l’automne et au printemps, dans le Sud du pays (Pétra, Aqaba et les wadis), il est impératif de consulter la météo ( www.arabiaweather.com) avant de s’y rendre et d’éviter, en cas de mauvais temps, les excursions dans les zones de wadis (vallées).

Le climat est très chaud et sec l’été. Il faut donc faire attention aux risques de malaise ou d’insolation lors de la visite de sites archéologiques tels que Pétra ou des régions désertiques. Une bonne hydratation est recommandée : boire suffisamment d’eau et se munir d’un couvre-chef. De la même manière, il est recommandé de prendre garde aux risques d’hydrocution en bord de mer, après de longues expositions au soleil.

Les rues, très glissantes dès qu’elles sont mouillées, sont à l’origine de nombreux accidents de circulation.

Voyages d’affaires

VISAS D’AFFAIRES

Il n’existe pas en Jordanie de visa spécifique court séjour « homme d’affaires ». Un visa normal est délivré, que ce soit à l’aéroport à l’arrivée, ou avant le départ à l’Ambassade de Jordanie en France

En revanche, une fois en Jordanie, il est possible d’obtenir une carte de résident en tant qu’investisseur. Pour cela, il convient d’obtenir un permis professionnel au Ministère du Commerce et de l’Industrie, puis de s’inscrire au registre du commerce. Le permis de résidence coûte 30 JD.

Seuls les titulaires d’un permis de travail peuvent être employés dans une société en Jordanie. Délivré par le Ministère du Travail, il est renouvelable chaque année.

RÉSEAUX DE COMMUNICATION

La quasi-totalité du territoire jordanien est couverte par trois opérateurs mobiles performants, qui offrent de très larges possibilités de connexion 3G et 4G dans l’ensemble des centres urbains et sur les grands axes routiers du pays.

Les hôtels, aéroports, centres commerciaux ou d’affaires, proposent généralement des connexions wifi, souvent gratuites. Si la connexion en itinérance est très couteuse, elle est néanmoins possible sur l’ensemble du territoire jordanien, y compris en 3G dans les centres urbains.

DONNÉES ÉCONOMIQUES

La Direction des entreprises et de l’économie internationale du ministère des Affaires étrangères et du Développement international vous propose de consulter la fiche repères économiques Jordanie.

Contacts utiles

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Service Économique d’Amman
Ambassade de France
40 Al Mutanabbi Street – Jabal Amman
PO Box 5101 - 11183 AMMAN
JORDANIE
Téléphone : +962 6 4604 750
Télécopie : +962 6 4604 759
Courriel : amman chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : www.tresor.economie.gouv.fr/pays/jordanie

  • Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

  • CCEF

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Annuaire de la Jordanie

  • CCI

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises à l’international sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32 000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

  • AFD

L’Agence française de développement (AFD) est l’agence qui met en œuvre la politique du développement définie par le gouvernement français.

Agence française de développement (AFD) – Proparco
40 Al Mutanabbi Street – Jabal Amman
PoBox 5348 - Amman 11183 Jordan
Téléphone : +962 6 4604 704
Fax : +962 6 46 04 705
Site Internet : http://jordanie.afd.fr

  • FMI

Sites internet :

La Jordanie et le FMI.

PLAN DU SITE