Ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM)

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Sécurité

Recommandations générales

La Macédoine a connu en 2015/2016 des épisodes réguliers de manifestations publiques, inopinées ou organisées (suscitées à travers les réseaux sociaux), le plus souvent pacifiques, mais qui ont parfois donné lieu à des frictions entre groupes ou avec les forces de l’ordre. D’une manière générale, il est recommandé aux visiteurs d’éviter de se mêler aux rassemblements et d’observer la plus grande prudence dans les villes en période d’agitation politique et sociale.

Même si la criminalité de rue se situe en Macédoine à un niveau faible par rapport à certaines capitales européennes, la vigilance est recommandée à Skopje et dans les sites touristiques les plus visités, en raison du risque de présence de pickpockets, souvent mineurs, qui pratiquent le vol à la tire.

Par ailleurs, il est rappelé que certaines zones montagneuses doivent faire l’objet d’une vigilance particulière, notamment à la frontière entre la Macédoine et le Kosovo, en raison de la présence de trafiquants, de migrants clandestins et de passeurs, voire de groupes armés. Les déplacements dans le massif de la Skopska Crna Gora et au nord de Tetovo, dans le massif du Shar, peuvent donc être occasionnellement limités par les forces de sécurité macédoniennes.
Bien que les étrangers ne soient pas menacés, les personnes désireuses de se rendre dans ce secteur sont invitées à contacter préalablement le service consulaire de l’ambassade de France à Skopje.

Enfin, la Macédoine a été le théâtre de trois conflits (guerres Balkaniques, 1ère et 2nde guerres mondiales). Elle comporte d’anciennes zones de front (axe Bitola-Gevgelija), dont quelques sites n’ont pas été nettoyés et demeurent potentiellement dangereux, en raison des munitions résiduelles qui pourraient s’y trouver. Une autorisation préalable des autorités macédoniennes est nécessaire pour s’y rendre en vue d’effectuer des fouilles et recherches archéologiques. En tout état de cause, il est vivement déconseillé de s’aventurer dans certains périmètres de l’ancien front (zones montagneuses, régions isolées ou non viabilisées) sans avoir obtenu l’aval de la sécurité civile. Enfin, les randonneurs ne devront pas s’écarter des sentiers de randonnée balisés.

S’agissant de la circulation automobile, il convient d’observer la plus grande prudence, du fait de l’état du réseau routier, du comportement à risques de certains usagers et du niveau aléatoire des services d’urgence en cas d’accident.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée et de séjour

Les ressortissants français peuvent entrer en Macédoine munis d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité, sans visa pour un séjour touristique de moins de 3 mois.
Les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.
En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.
Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : 
http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-macedoine.pdf

Les voyageurs se rendant en Macédoine pour raison touristique doivent scrupuleusement respecter le temps de séjour maximum autorisé (3 mois) sous peine de se voir interpellés au moment du départ et condamné au paiement d’une amende d’un montant de 200 euros. Le passeport (ou la carte d’identité) est confisqué pendant la durée de la procédure.
Les autorités macédoniennes appliquent strictement cette règlementation.

Les voyageurs se rendant en Macédoine pour raison professionnelle ou familiale, peuvent prolonger leur séjour au-delà des trois mois auprès du bureau des étrangers du Ministère de l’intérieur.

Mineurs
Tout mineur âgé de moins de 18 ans, muni d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité, qui se rend en Macédoine non accompagné de ses parents ou de son représentant légal, doit être muni d’une autorisation écrite, signée par ses parents ou son représentant légal et certifiée par les autorités françaises compétentes.
Formalités d’enregistrement
La procédure d’enregistrement auprès du commissariat le plus proche du lieu de résidence dans les 24 heures suivant l’arrivée sur le territoire macédonien est obligatoire pour tout séjour chez un particulier,

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

AVANT LE DÉPART

• Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité sociale, les Français de passage doivent être munis d’une carte européenne d’assurance maladie, à demander à leur caisse locale au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’informations, consultez le site de l’Assurance Maladie en ligne.
Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’Ambassade ou les consulats généraux de France sur place.
Coordonnées de médecins et d’hôpitaux sur le site du consulat de France en Macédoine.

• Recommandations pour votre Santé

Consulter si besoin votre médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emportez que les médicaments nécessaires ; Pour plus d’informations, consultez le fiche Infos Pratiques.

• Vaccinations

Il est conseillé de mettre à jour les vaccinations habituelles : diphtérie-tétanos-poliomyélite en incluant Rubéole, Oreillons et plus particulièrement la Rougeole. Dans tous les cas, prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.
La vaccination préventive contre les hépatites A et B peut être conseillée, de même que la vaccination contre la fièvre typhoïde, ou le méningocoque, selon la durée et les conditions du séjour.
Selon les lieux fréquentés et la durée du séjour, la vaccination préventive contre l’encéphalite à tique d’Europe centrale pourra être conseillée (séjour en zone rurale ou forestière). Dans tous les cas, prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.

RISQUES SANITAIRES

• Encéphalite à tiques

L’encéphalite à tiques est une maladie virale transmise notamment par la piqûre de tiques. Les symptômes associent de la fièvre avec des troubles digestifs, et des signes méningés (maux de tête, raideur de nuque). Des troubles neurologiques divers peuvent être associés. La vaccination peut vous être conseillée par votre médecin. Plus d’informations sur :
http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/documents//encephalite_tiques_27-4-06.pdf

Prévention contre les piqures de tiques
La prévention contre les autres infections transmises par les tiques inclut la couverture vestimentaire et l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes. Il est de plus impératif, après toute promenade en milieu rural et particulièrement en forêt dans les régions infestées de rechercher la présence éventuelle de tiques sur le corps afin de les ôter très rapidement. Plus d’information sur http://www.ameli-sante.fr/morsures-de-tiques/la-conduite-a-tenir-en-cas-de-morsure-de-tique.html

• Fièvre Typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. hygiène alimentaire).

• Infection par le virus VIH – MST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

QUELQUES RÈGLES SIMPLES
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés.
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux roues).

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson ;
  • Eviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits.
Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Législation locale

Les autorités de police et judiciaires conjuguent leurs efforts pour lutter contre la consommation et le trafic de drogues. De jour comme de nuit, la police effectue de nombreux contrôles de véhicules, notamment sur les routes proches des frontières. Ces contrôles comportent, le plus souvent, outre la vérification des documents du véhicule du conducteur et des passagers, une fouille du véhicule.

Des biens culturels ou archéologiques peuvent être achetés sur place, mais sont interdits à l’exportation.

Infrastructure routière

L’état des routes est généralement bon en Macédoine. Les grands axes sont relativement bien entretenus, ce qui n’est pas toujours le cas sur les routes secondaires. Les stations-essence sont bien réparties tout au long des routes principales. Les très nombreux chemins de terre ne peuvent être empruntés qu’en véhicule tout-terrain. La conduite exige la plus grande prudence en ville comme sur route, les priorités et les interdictions de doubler n’étant pas toujours respectées.

En cas d’accident, sur les grands axes routiers et en ville, la police intervient toujours assez rapidement. Même s’il s’agit d’un accident léger, ne pas déplacer les véhicules avant l’arrivée de la police qui doit obligatoirement faire un constat. L’assurance internationale (carte verte) est exigée à l’entrée du pays (la mention « F.Y.R.O.M. » doit obligatoirement y figurer).

Réseau ferroviaire

L’état du réseau et des trains est acceptable. Il existe des liaisons (peu rapides) par train avec les principales villes de Macédoine (à l’exception d’Ohrid). Il existe également une liaison entre Skopje et Thessalonique (220 km) effectuée en 5 heures en raison du passage de la frontière.

Transport aérien

Le trafic aérien civil avec la Macédoine est assuré de manière satisfaisante. Toutefois, il est fortement conseillé de confirmer les réservations "retour".

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

La Macédoine ne délivre pas de visas de court séjour spécifiques pour affaires. Pour tout séjour de moins de trois mois, quel qu’en soit l’objet (tourisme ou affaires), les ressortissants français, tout comme ceux de l’Union Européenne et des états signataires des accords de Schengen, sont exemptés de visas. Les voyageurs doivent être munis d’un passeport ou d’une CNI en cours de validité.

Les ressortissants de pays tiers disposant d’une carte de séjour dans un pays membre de l’UE ou de Schengen peuvent séjourner 15 jours maximum lors de chaque entrée en Macédoine, la durée totale des séjours ne devant pas dépasser 3 mois sur une période de 6 mois.

Les ressortissants de pays tiers munis de visas Schengen type C à entrées multiples, valables au moins 5 jours après le séjour prévu en Macédoine, peuvent également séjourner dans le pays pendant 15 jours maximum lors de chaque entrée, le total des séjours n’excédant pas 3 mois sur une période de 6 mois.

Cas particulier : les journalistes étrangers doivent se faire accréditer auprès du ministère des Affaires étrangères macédonien (envoi d’un dossier numérisé, puis dépôt du dossier papier à l’arrivée et retrait de l’accréditation auprès du ministère des Affaires étrangères).

Pour tout séjour d’affaires d’une durée supérieure à 3 mois, un visa de long séjour doit être sollicité auprès de l’ambassade de Macédoine à Paris.

Données économiques

Avec une population de 2 millions d’habitants, le pays dispose en 2014 d’un PIB par habitant de 5371 dollars et d’un PIB de 11 milliards de dollars. Le PIB du pays a crû de 1,9 % par an entre 2009 et 2014.

L’ARYM est le 126 ème client de la France et son 84 ème excédent. La France a exporté vers l’ARYM 50 millions d’euros de biens en 2014. Les exportations ont augmenté de 2 % par an entre 2009 et 2014. Le solde commercial de la France avec le pays s’établit à 11 millions d’euros.

Le pays présente des marchés en croissance dans les secteurs suivants : agro-alimentaire, infrastructures (assainissement, transports, énergie), textile, produits de consommation courante, environnement.

Aucune entreprise du pays n’est implantée en France.

La Direction des Entreprises, de l’économie internationale et de la promotion du tourisme du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères vous propose de consulter la fiche repères économiques ARYM.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

L’Ancienne République yougoslave de Macédoine relève du Service Économique de Sofia :

Bureau de Sofia – BULGARIE
Adresse : 15 rue Oborichte, 1504 Sofia, Bulgarie
Tél. : +359 2 960 79 79
Télécopie : +359 2 960 79 80
Courriel : sofia chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : www.tresor.economie.gouv.fr/pays/bulgarie

  • CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Annuaire pour l’Ancienne République yougoslave de Macédoine.

  • FMI

Sites internet :

Bureau du représentant résident du FMI en Ancienne République Yougoslave de Macédoine.

L’Ancienne République Yougoslave de Macédoine et le FMI.

PLAN DU SITE