Zambie

Partager

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Épidémie de choléra

Publié le 02/01/2024

Les autorités locales font mention d’une augmentation du nombre de cas de choléra dans le pays.
Cette infection digestive bactérienne très contagieuse se transmet par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés par des germes excrétés dans les selles de sujets infectés.
La maladie se caractérise par l’association d’une diarrhée parfois très sévère, de fièvre, de vomissements, d’une faiblesse généralisée et peut se compliquer de déshydratation.
En l’absence de traitement, la maladie peut être mortelle. Les jeunes enfants sont particulièrement à risque.
Dans ce contexte, il est recommandé de :
• Se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon de préférence ou avec une solution hydro-alcoolique ;
• Boire abondamment de l’eau embouteillée ou traitée ;
• Laver les fruits et légumes avec de l’eau chlorée ;
• Consommer des aliments cuits de préférence ;
• Se rendre à l’hôpital pour consulter en urgence en cas d’apparition de symptômes
Pour plus d’informations, consulter le site de l’Institut Pasteur, de Santé Publique France et de l’OMS.

Urgence Attentat – Vigilance renforcée pour les ressortissants français à l’étranger

Publié le 16/10/2023

Compte tenu du relèvement, sur l’ensemble du territoire national, de la posture du plan Vigipirate au niveau Urgence attentat, une vigilance renforcée est recommandée à l’ensemble de nos ressortissants résidant ou de passage à l’étranger.

Sécurité

L’ambassade de France en Zambie dispose de capacités limitées pour venir en aide aux Français en cas de crise. Les Français qui se rendent dans le pays sont responsables de leur propre sécurité. Ils sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires en cas de crise (vérifier les termes des contrats d’assurance, s’assurer de disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou d’évacuation, etc.).

L’ambassade ne délivre pas de titres d’identité et de voyage. En cas de perte ou de vol de passeport, l’ambassade pourra néanmoins émettre un laissez-passer. Ce titre d’urgence permet uniquement de se rendre en France, où il sera possible de faire renouveler le titre perdu ou volé. Le consulat de France à Johannesburg est compétent pour toutes les autres démarches administratives concernant les Français résidents ou de passage en Zambie. Consulter les informations nécessaires sur le site du consulat de France à Johannesburg.

L’ambassade de France à Lusaka peut être jointe au +260 971 054 128, du lundi au jeudi de 8h à 17h30 et le vendredi de 8h à 12h30.

En cas d’urgence en dehors de ces horaires, le consulat de France à Johannesburg pourra être joint au +27 82 467 2588.

Risques encourus et recommandations associées

Vols et agressions

Les incidents sont relativement peu nombreux mais les agressions (vols à main armée, cambriolages, car-jackings) peuvent être violentes. Sauf urgence avérée, les déplacements à pied ainsi que les déplacements interurbains en voiture ou bus sont déconseillés dès la tombée de la nuit. Il est recommandé de bien penser à toujours fermer son domicile à clef, à verrouiller son véhicule, en route comme à l’arrêt. Ne pas prendre d’auto-stoppeurs.
Faire attention aux objets laissés dans les hôtels, en particulier dans la ville de Livingstone. Les alentours de Livingstone, parcs nationaux, route pour aller aux chutes Victoria et toutes autres zones périurbaines, sont connus pour des agressions particulièrement violentes. Il convient d’être constamment vigilant.
Toutefois, le sérieux et la fiabilité des taxis dans la ville rendent possibles les déplacements nocturnes.

Sécurité routière

Une partie du réseau routier zambien demeure en mauvais état, sans éclairage la nuit, et des piétons et/ou animaux peuvent surgir sur la route à tout moment, de jour comme de nuit. Des cas avérés d’alcoolisme au volant ont été signalés. Certains conducteurs pouvant être en état d’ivresse, il convient de rester vigilant. Il est recommandé de ne pas conduire la nuit, du fait du manque d’éclairage, de l’alcoolisme au volant et de l’état des routes en général.

Parcs animaliers

Si les parcs animaliers sont sûrs, il convient de ne pas commettre d’imprudence, et surtout de ne jamais sortir du véhicule lors des safaris.
Tout objet, même d’apparence insignifiante (os, corne, pierre, plume, etc.), trouvé dans un parc ou dans d’autres parties du pays, doit faire l’objet d’un certificat de la Zambia Widlife Authority (ZAWA) pour pouvoir être exporté. Les contrevenants s’exposent à de fortes amendes, voire à des peines de prison.

Zones de vigilance

Zones déconseillées sauf raison impérative (en orange sur la carte)

Frontières nord

Globalement calme, la Zambie est exposée sporadiquement à des mouvements de personnes fuyant des zones d’affrontements en République démocratique du Congo (RDC). Par ailleurs, des restes d’explosifs de guerre n’auraient pas encore été éliminés dans la province nord-ouest, frontalière de la RDC et de l’Angola. Si l’on doit circuler aux abords immédiats de la frontière congolaise, il est préférable de ne pas sortir des grands axes et de ne pas circuler de nuit.

Frontières sud

Il est également recommandé d’être vigilant dans les zones entre la ville de Livingstone et la partie zambienne des chutes Victoria, où des agressions de touristes ont été signalées. Le site même des chutes et les grands hôtels à proximité sont en revanche sécurisés.

Recommandations générales

Il est recommandé :

  • d’éviter le port ostentatoire d’objets de valeur ;
  • de ne pas opposer de résistance en cas de vol à main armée ;
  • de vérifier, lorsque l’on rentre de nuit dans un lieu privé, que l’on n’est pas suivi ;
  • de verrouiller son véhicule ou son domicile, qu’on y soit ou non présent ;
  • de toujours voyager accompagné, en particulier pour les femmes qui pourraient être victimes de harcèlement de rue.
Illust:256.6 ko, 680x623
Dernière actualisation le 24/05/2018, toujours en vigueur le 3/03/2024

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Toutes les mesures de restrictions sanitaires pour l’entrée sur le territoire ont été levées.

Pour les passagers arrivant sur le territoire zambien en transitant par l’Ethiopie, des dispositions particulières concernant la validité des tests PCR pour tous les passagers en transit à Addis Abeba sont en vigueur. Il convient de consulter la fiche des Conseils aux voyageurs pour l’Ethiopie.

Visa

Les ressortissants français visitant la Zambie pour moins de 90 jours n’ont pas besoin de visa à l’avance et peuvent obtenir un visa à l’arrivée. Depuis le 1er novembre 2022, le gouvernement zambien a supprimé tous les frais de visa pour les détenteurs de passeports français en visite en Zambie. Les ressortissants français voyageant pour le tourisme sont autorisés à séjourner en Zambie pour un total de 90 jours par année civile. Le passeport doit être valide pendant au moins six mois au-delà de votre séjour prévu en Zambie. Le passeport doit comporter au moins deux pages vierges.

Il convient d’être très attentif au nombre de jours accordés par le service de l’immigration. L’officier de l’Immigration n’accorde pas plus de 30 jours : cela oblige à se rendre au service de l’immigration, avant la date d’expiration, pour obtenir une prorogation. Celle-ci est gratuite jusqu’à 90 jours de séjour. Pour un séjour de plus de trois mois, l’extension devient payante. Il convient également de bien indiquer la raison de sa venue (tourisme, affaires, visite, etc.). Quelle que soit la procédure d’obtention choisie, il faut impérativement prolonger le visa chaque mois auprès du Bureau de l’Immigration.

En cas de dépassement de séjour sans prolongation du visa, les autorités zambiennes considèrent qu’il s’agit d’un dépassement illégal soumis à incarcération, le temps de s’acquitter d’une amende de 18 000 ZMW. Les autorités locales sont particulièrement strictes en la matière.

Le KAZA UNVISA est valable pour les voyages entre la Zambie et le Zimbabwe et les excursions d’une journée au Botswana via la frontière de Kazungula. Il est disponible aux aéroports internationaux de Lusaka et de Livingstone et aux frontières terrestres de Livingstone (frontière du Zimbabwe) et de Kazungula (frontière du Botswana). Il coûte 50 USD et est valable 30 jours.

Bureaux régionaux de l’Immigration

Lusaka : Tel. +260 211 255282(Public Relations Office) ;
+260 211 252622(Customer Service Center)
Department of Immigration Headquarters
Kent Building Haile Selassie Road
P.O. Box 50300 Lusaka, Zambia

  • Ndola P.O. Box 30549 Tel. +260 216 614649
  • Livingstone P.O. Box 60465 Tel. +260 213 320648
  • Kabwe P.O. Box 80432 Tel. +260 215 222242
  • Kasama P.O. Box 410198 Tel. +260 214 221446
  • Chipata P.O. Box 510135 Tel. +260 216 221168
  • Mansa P.O. Box 710058 Tel. +260 212 821332
  • Solwezi P.O. Box 110068 Tel. +260 218 821303
  • Mongu P.O. Box 910179 Tel. +260 217 222377
  • Chinsali P.O. Box 480237 Tel. +260 214 565104

Courriels : pro chez zambiaimmigration.gov.zm, zambiavisa chez zambiaimmigration.gov.zm

Réglementation douanière

Les autorités aéroportuaires de la capitale ont mis en place depuis 2011 une taxe d’aéroport obligatoire au départ de Lusaka et de Livingstone. Cette taxe est incluse dans le prix du billet d’avion pour les vols internationaux et les vols intérieurs.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Ces indications ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Il est également nécessaire de contracter en France une assurance couvrant les frais médicaux et ceux de rapatriement sanitaire.

Avant le départ

Il convient de se munir des ordonnances correspondant aux médicaments importés dans le pays.

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Si les premiers soins sont accessibles à Lusaka, certaines affections et certains traumatismes ne peuvent être pris en charge qu’en Afrique du Sud (ou en France si l’état du patient le permet). Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et, de manière générale, aux dépenses de santé qui peuvent être très élevées à l’étranger, notamment auprès des établissements privés qui offrent parfois des services plus adaptés, il est impératif de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (opération chirurgicale, hospitalisation ou rapatriement). Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place. Faute de pouvoir justifier d’une couverture sociale, le voyageur s’expose au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale.

L’ambassade de France à Lusaka recommande aux touristes français de s’inscrire sur le fil d’Ariane, en spécifiant les coordonnées de la société d’assistance auprès de laquelle ils ont souscrit une assurance rapatriement.

Recommandations pour sa santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de son état de santé, analyser les risques sanitaires et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations nécessaires ou recommandées.

Constituer votre pharmacie personnelle en conséquence et emporter dans vos bagages les médicaments nécessaires munis des ordonnances correspondantes ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consultez la fiche Informations pratiques.

Vaccinations

  • Fièvre jaune : une attestation de vaccination antiamarile est exigée pour les personnes arrivant d’un pays où la fièvre jaune existe à l’état endémique ; cette vaccination doit avoir été pratiquée au moins 6 jours avant l’entrée en Zambie.
  • En dehors de ce cas, aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées : il convient de s’assurer d’être à jour des vaccinations habituelles ainsi que celles liées à toutes les zones géographiques visitées.
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est fortement recommandée, ainsi que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant (la Zambie connaît très régulièrement des épidémies de rougeole) ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • Autres vaccinations conseillées : en fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • Il est préférable d’être vacciné contre la méningite bactérienne A + C + Y + W135.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas, en fonction des conditions et lieux de séjour. Demander conseil à son médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Risques sanitaires

Maladies transmises par les moustiques

Paludisme

Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire (potentiellement grave) transmise par les piqûres de moustiques. Il existe deux formes de prévention complémentaires du paludisme : la protection contre les moustiques et le traitement médicamenteux. Les mesures classiques de protection contre les moustiques durant la soirée et la nuit sont fortement recommandées (cf. ci-après). Pour ce qui est du traitement médicamenteux, il convient de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France, pour une durée variable selon le produit utilisé. Durant le séjour et dans les deux mois qui suivent le retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement pour mettre en œuvre dès que possible un traitement antipaludique éventuel.

Chikungunya - Dengue

La transmission du chikungunya ou de la dengue est possible. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif pour ces maladies. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après).

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques

La ville de Livingstone et certains parcs animaliers, plus bas en altitude que Lusaka, présentent un risque accru.

  • Porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire ;
  • Utiliser des produits répulsifs cutanés : voir à ce sujet les recommandations du ministère des Solidarités et de la Santé (PDF - 78.3 ko) et de l’Institut Pasteur (PDF - 1.21 Mo) ;
  • Protéger votre logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.) ;
  • Détruire les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.)

Autres maladies

Infection par le virus HIV – IST

La prévalence du VIH-Sida est importante en Zambie.
Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est donc recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Anthrax

Le charbon (ou "anthrax") est une maladie animale, concernant essentiellement les ruminants, transmissible à l’homme par voie cutanée, respiratoire ou digestive. Les formes cliniques de la maladie associent donc des symptômes respiratoires, cutanés (lésions à type de vésicules) ou digestifs. La prise en charge médicale repose sur une consultation médicale urgente, sur le diagnostic biologique spécialisé et sur la mise en route d’un traitement antibiotique spécifique. En prévention, il est recommandé d’éviter le contact direct avec des animaux infectés, leurs carcasses et les produits dérivés (notamment la viande).

Quelques règles simples

Mesures d’hygiène alimentaire

Choléra

Durant la saison des pluies (de novembre à avril), les épidémies de choléra sont fréquentes. Parmi les régions touchées figurent la Copperbelt et la région de Lusaka. Les conseils d’hygiène ci-dessous doivent être rigoureusement suivis.

Se préserver des contaminations digestives ou de contact
  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas et le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments et, surtout, à leur bonne cuisson ;
  • Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ;
  • Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine) ;
  • Éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids ;
  • Ne boire que des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant) ;
  • Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli ;
  • Éviter les contacts avec des personnes malades ;
  • Respecter les règles d’hygiène de base et nettoyer avec attention les cuisines, salles de bain et WC.
Autres conseils
  • Éviter les baignades dans les eaux stagnantes (risque d’infection parasitaire) ;
  • Éviter de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides ;
  • Éviter de faire sécher son linge en plein air ; le repasser après séchage (présence de parasites du type ver de Cayor) ;
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections.
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux que l’on rencontre ;
  • Secouer les habits, draps et sacs de couchages pour éviter les piqûres de scorpions ou de serpents ;
  • Ne jamais consommer de médicaments achetés dans la rue.

Infos utiles

Transport

Infrastructures routières

Si les grands axes zambiens sont très praticables, une part importante du réseau routier reste constituée de pistes et de routes mal entretenues. Les accidents sont fréquents avec des véhicules non éclairés, cyclistes et piétons. La conduite de nuit est formellement déconseillée en dehors des agglomérations.

Les distances à parcourir peuvent prendre davantage de temps que la longueur de l’itinéraire pourrait le laissait supposer.

Durant la période de décembre à mars-avril (saison des fortes pluies), selon l’abondance des précipitations, les régions traversées par des fleuves et des rivières sont fréquemment inondées.

Avant de se déplacer dans ces régions, il est recommandé de se renseigner sur l’état des routes et de consulter les services zambiens de météorologie au +260 21 1 25 19 12.

Législation locale

Tout objet, même d’apparence insignifiante (os, corne, pierre, plume, etc.), trouvé dans un parc ou dans d’autres parties du pays, doit faire l’objet d’un certificat de la ZAWA (Zambia Widlife Authority) pour pouvoir être exporté. Les contrevenants s’exposent à de fortes amendes et à des peines de prison.

Alcool

La conduite en état d’ébriété est sévèrement réprimée (la sanction pouvant aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement).

Stupéfiants et psychotropes (y compris somnifères, antidépresseurs, etc.)

La législation en matière de répression de trafic de drogue, narcotiques et substances psychotropes est très ferme. Toute personne arrêtée en possession de substances illicites (y compris de médicaments de type somnifères ou antidépresseurs sans ordonnance correspondante) se trouvera en infraction par rapport à la loi. Une personne jugée coupable de trafic de drogue est passible d’une peine de prison pouvant aller de 10 à 20 ans selon le cas, y compris pour une dose très réduite de marijuana.
Les voyageurs doivent donc être vigilants, limiter au strict minimum l’importation des médicaments précités. Se munir de la prescription médicale pour tous les médicaments en sa possession.

Pornographie et tourisme sexuel

Toute personne (y compris étrangère) qui exploite sexuellement une autre personne sera poursuivie au regard des crimes et délits sexuels régis par le Code pénal zambien. La législation locale proscrit notamment le viol ainsi que les relations homosexuelles. Les peines sont aggravées lorsque des mineurs sont impliquées comme victimes.
Certains délits sont passibles de peines pouvant aller jusqu’à 7 ans d’emprisonnement et certains crimes sont passibles de la prison à vie.
Par ailleurs, l’introduction en Zambie de livres, revues ou photos à caractère pornographique est prohibée et pénalement réprimée.

LGBTI

L’homosexualité est prohibée et passible de peines de prison. Des cas d’arrestations sur dénonciation ont été enregistrés, notamment dans les hôtels.

Photographie

Il est interdit de photographier tout bâtiment à caractère officiel, sous peine d’une forte amende, voire d’accusations d’espionnage.

Divers

Moyens de paiement

Les billets zambiens sont d’une valeur de 2, 5, 10, 20, 50 et 100 kwachas. Il existe aussi des pièces d’une valeur de 5, 10, 50 ngwee (le ngwee étant la subdivision du kwacha) et d’1 kwacha. C’est la principale monnaie utilisée.
Certains établissements acceptent le paiement en dollars mais il convient de bien s’en assurer au préalable.

Les cartes de crédit (Visa, Mastercard, American Express) sont généralement acceptées dans les hôtels, ce qui n’est pas le cas des chèques de voyage. Depuis le 1er juillet 2013, un décret anti-blanchiment a introduit une limitation des opérations de change en espèces (1 000$/jour ; 5000$/mois).

La carte Visa reste le moyen de paiement et de retrait le plus répandu. Les cartes Mastercard peuvent être utilisées dans les commerces mais ne permettent de retirer des espèces qu’aux guichets d’un nombre plus limité de banques (comme la Stanbic Bank).

Des problèmes lors de retraits d’argent ont été signalés. Des cas de fraude à la carte bancaire ont également été reportés à Lusaka, notamment à l’aéroport international et dans le quartier de Kabulonga, sur des distributeurs automatiques de billets (DAB) appartenant à plusieurs réseaux bancaires (FNB, Standard Chartered Bank, etc.), notamment par « skimming  » (technique de clonage des données bancaires ou du code secret grâce à une caméra ou à un clavier numérique détourné).
Il convient donc de redoubler de prudence lors de vos retraits d’argent dans les DAB et de suivre les recommandations du ministère de l’Intérieur.

Téléphonie et internet

À l’arrivée, il est recommandé d’acheter une carte SIM pour son téléphone portable auprès d’un des trois fournisseurs : Zamtel, MTN ou Airtel. Pour cela, il vous faudra vous munir d’une pièce d’identité et fournir une adresse en Zambie.

Climat

Climat subtropical en altitude (1300 m) et climat tropical dans les vallées et aux abords des lacs.

Armes de chasse

Les armes de chasse et les munitions peuvent être importées par les titulaires de licences spéciales ; s’adresser à l’ambassade de Zambie à Paris. La Zambie est partie à la Convention CITES, et réprime sévèrement les trafics.

Voyages d’affaires

Visas d’affaires

Le visa peut-être obtenu en ligne sur le portail gouvernemental dédié ou directement à l’arrivée à l’aéroport.
Les documents justificatifs nécessaires à fournir sont indiqués sur le site internet lorsque le visa est obtenu en ligne.
Une lettre d’invitation de l’entreprise/institution zambienne, ainsi que tout document attestant du caractère économique et d’affaires du déplacement est nécessaire lorsque le visa est pris à l’arrivée à l’aéroport. Les services d’immigration procèdent alors à l’examen du dossier.

Des renseignements supplémentaires peuvent être obtenus sur le site du Bureau central de l’immigration et de la naturalisation à Lusaka : Kent Building, Haile Selassie Avenue, Lusaka, Zambie. Tél. : +260 211 255 282 (Public Relations Office) ; +260 211 252 622 (Customer Service Center)

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Zambie.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

La Zambie relève du Service économique régional de Prétoria :

Bureau de Prétoria – Afrique du Sud
Adresse : Ambassade de France en Afrique du Sud
250 Melk Street, Niew Muckleneuck - 0181 Prétoria, Afrique du Sud
Tél. : +27 12 425 17 70
Télécopie : +27 12 425 17 79
Courriel : pretoria chez dgtresor.gouv.fr
Site internet

Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

La Zambie relève du Service économique régional de Johannesburg :

Bureau de Johannesburg – Afrique du Sud
Adresse : Business France Afrique du Sud - Augusta House, Inanda Greens Business Park, 54 Wierda Rd West, Sandton 2196
PO Box 651048, Benmore 2010, SA
Tél. : +27 11 303 7150
Fax : +27 11 303 7176
Courriel : johannesburg chez businessfrance.fr
Site Internet

Directeur Afrique du Sud, Afrique australe et orientale : Marc Cagnard
French Trade Commissioner, French Embassy in South Africa
Tél. : + 27 (0)11 303 7150, Dir : +27(0)11 303 7154
Cel. : + 27 (0)79 409 5148
Accès direct via numéro France : +33(0)1 70 61 48 75 (tarif français)
Courriel : marc.cagnard chez businessfrance.fr
Business France Afrique du Sud - Augusta House, Inanda Greens Business Park, 54 Wierda Rd West, Sandton 2196
PO Box 651048, Benmore 2010, South Africa

CCEF

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.
Site Internet

Chambre de commerce franco-zambienne

French Business Circle
2nd Floor, ALN House
1394, Mushemi Road
Rhodes Park, Lusaka, Zambia
Tel : + 260 962 014 663 ; +260 974 003 003
Courriel : info chez frenchbusinesscircle.com
Site Internet

AFD

L’Agence française de développement (AFD) met en œuvre la politique du développement définie par le gouvernement français.

La Zambie relève de l’agence de Johannesburg :

Agence de Johannesburg
Ballywoods Office Park - Ironwood House 1st Floor
29 Ballyclare Drive - Bryanston
PO Box 130067 - Bryanston 2021
Afrique du Sud
Tél. : +27 11 540 7100
Courriel : afdjohannesbourg chez afd.fr

BAD

La Zambie est membre de la Banque africaine de développement (BAD).
Page de la Zambie

FMI