Seychelles

Partager

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (02/08/2022)

S’agissant des conditions d’entrée, de séjour et de sortie du territoire national, il convient de consulter l’Alerte Covid ainsi que le site du ministère de l’Intérieur.

Dispositions applicables sur le territoire des Seychelles :

Toute personne se rendant aux Seychelles doit préalablement soumettre ses informations individuelles sur une application dédiée à cet effet (Seychelles Island Travel Authorization ; démarche payante). Elle s’engage à souscrire à une assurance santé couvrant les éventuels frais médicaux et de quarantaine.

Seules les personnes ne pouvant justifier d’un schéma vaccinal complet (deux injections d’un vaccin à 2 doses ou une injection d’un vaccin à 1 dose, suivies d’une dose de rappel en cas de vaccination datant de plus de 6 mois) sont soumises à la production d’un test PCR négatif de moins de 72 heures, ou d’un test antigénique négatif de moins de 24 heures. Les enfants de moins de 12 ans sont exemptés de test.

Une autorisation d’entrée sur le territoire sera transmise par mail, qu’il conviendra de présenter à l’embarquement et à l’arrivée à Mahé.

Aux Seychelles, tout voyageur testé positif devra effectuer une quarantaine de 7 jours au moins sur son lieu de résidence et à ses frais. Les personnes en contact avec le malade doivent elles-aussi s’isoler pendant 5 jours avant de réaliser un test PCR. Il convient de veiller à la capacité de votre lieu de résidence de vous héberger en quarantaine.

Les bateaux de plaisance sont autorisés à entrer dans les eaux territoriales nationales à condition d’en avoir formulé la demande au préalable (newport chez health.gov.sc). Si le navire est demeuré en mer pendant 10 jours au moins, ses passagers ne sont pas soumis à un test PCR. En revanche, les passagers non vaccinés d’un navire n’ayant pas accompli plus de 10 jours en mer ne seront autorisés à débarquer qu’après production du résultat négatif d’un test PCR réalisé dans le port. Une liste des hôtels agréés pour recevoir du public dans le contexte de l’épidémie Covid-19 est disponible sur le site du Département du Tourisme seychellois. Les hôtels et locations de meublés sont tenus de garantir à leurs clients testés positifs un hébergement (payant) pour toute la durée de la période d’isolement.

Les réglementations sanitaires étant susceptibles d’évoluer à tout moment, les voyageurs sont invités à se tenir informés auprès de leurs compagnies aériennes, de leurs agences de voyages ou des autorités portuaires de Mahé et à consulter les sites du département de la Santé ou leur page Facebook.

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat

Pour rappel, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.

Sécurité

Avertissement

L’ambassade de France aux Seychelles dispose de capacités limitées pour venir en aide aux Français en cas de crise.

Les Français qui se rendent dans le pays sont responsables de leur propre sécurité. Ils sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires en cas de crise (vérifier les termes des contrats d’assurance, s’assurer de disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou d’évacuation, etc.).

En cas d’incident grave dans le pays pendant votre séjour, pensez à rassurer vos proches.

L’ambassade ne délivre pas de titres d’identité ou de voyage. En cas de perte ou de vol de passeport, les autorités seychelloises (service de l’immigration) pourront émettre un titre de voyage temporaire pour un retour dans le pays de résidence.

La section consulaire de l’ambassade de France à Port-Louis (Maurice) est compétente pour toutes les autres démarches administratives concernant les Français résidents ou de passage aux Seychelles. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de l’ambassade de France à Maurice.

L’ambassade de France aux Seychelles peut être jointe au (+248) 422 55 13 ou (+248) 422 55 16 les jours ouvrés (8 h – 17 h). En cas d’urgence en dehors de ces horaires, veuillez appeler l’ambassade de France aux Seychelles au (+ 248) 251 35 00 ou l’ambassade de France à Maurice au (+230) 20 20 100.

Risques encourus et recommandations associées

Piraterie maritime

La navigation entre les îles dites « intérieures » est considérée à l’heure actuelle comme compatible avec la navigation de plaisance mais nécessite cependant une vigilance renforcée :

  • Mahé et îles proches
  • Praslin, La Digue et îles proches
  • Frégate
  • Silhouette
  • North
  • Denis
  • Bird

La navigation dans les îles éloignées au sud-ouest de Mahé, compte tenu d’une activité de trafics illicites dans la zone, est compatible avec une activité touristique mais nécessite de faire preuve de vigilance renforcée. La navigation dans cette zone doit se faire dans le respect des règlementations et après autorisation expresse des autorités locales :

  • Coëtivy
  • Plate
  • archipel des Amirantes
  • Desroches
  • groupe Farquhar
  • groupe Alphonse
  • groupe Aldabra
  • groupe Cosmoledo

La navigation au nord des Seychelles, dans le bassin somalien, est formellement déconseillée, en raison de la menace de piraterie, qui reste latente avec des risques de résurgence, en particulier pendant les périodes d’inter-mousson.

Dans tous les cas, il est vivement conseillé aux navigateurs, à leur appareillage et arrivée sur zone, de prendre contact avec l’état-major de l’amiral commandant la zone de l’océan Indien (ALINDIEN), au titre du contrôle naval volontaire, pour lui communiquer leur programme de navigation et la liste de l’équipage. Téléphone de permanence ALINDIEN : +33 4 98 00 76 71 / alindien chez free.fr.

Il est également conseillé d’informer ce même état-major et l’officier français du Centre régional de fusion de l’information maritime (fr.ilo.crfim chez gmail.com) de toute situation inhabituelle observée en mer.

Voir également la fiche Piraterie maritime de ce site.

Délinquance

Bien que les Seychelles restent dans l’ensemble un pays sûr, une hausse de la délinquance est constatée : vols à l’arraché, y compris en centre-ville et en journée ; vols sur les plages de Mahé et de Praslin. Il est conseillé de laisser à l’hôtel, et si possible dans un coffre, documents et objets de valeur.

La fréquentation des établissements publics de divertissement ouverts la nuit doit être autant que possible évitée aux heures avancées.
Les cambriolages sont par ailleurs fréquents, y compris dans les hôtels, les voleurs n’hésitant pas à escalader les bâtiments pour pénétrer par une fenêtre ouverte.

En cas d’agression, il est recommandé de ne pas opposer de résistance.

Il est déconseillé de se déplacer seul la nuit.

Risques naturels

L’archipel, jusqu’à présent à l’abri des cyclones, peut néanmoins essuyer des pluies torrentielles et des vents violents. La plus grande prudence est recommandée sur la route à cause des glissements de terrain et chutes d’arbres.
Le service de météorologie est joignable au +248 437 33 77.

Zones de vigilance

Zones formellement déconseillées

Zone de haute mer au nord de l’archipel seychellois, compte tenu du risque élevé de piraterie.

Zones en vigilance renforcée

  • Dans la zone maritime des Iles intérieures (Mahé, Praslin, La Digue, Silhouette et Frégate), bien qu’autorisée, la navigation de plaisance nécessite dans sa pratique, une vigilance renforcée (éviter les traversées en solitaire, de nuit…).
  • Zone maritime et terrestre au sud-ouest de l’archipel, de Mahé aux Iles Aldabra et Farquhar, dû à la présence de trafics illicites, une vigilance renforcée doit être observée.

Zones en vigilance normale

Les Îles intérieures (Mahé, Praslin, La Digue, Silhouette et Frégate) demeurent relativement sûres. Toutefois, une petite délinquance dans les centres-villes et sur les plages appelle à la prudence dans les déplacements et particulièrement après la tombée de la nuit.

Activités sportives à risque

Baignades en mer

Plusieurs noyades accidentelles ont lieu chaque année. La prudence doit rester de mise : courants, récifs et faune dangereuse (voir ci-après) représentent un risque qu’il ne faut jamais négliger. Les capacités de secours sont limitées et certaines plages sont difficilement accessibles.

Il est conseillé de respecter les interdictions de baignade, indiquées soit par panneau sur le site, soit sur les cartes touristiques.

Les plages des grands hôtels sont, en règle générale, surveillées par des maîtres-nageurs.

Attaques de requins

Plusieurs attaques de requins, parfois mortelles, se sont produites dans différents sites de Praslin au cours des dernières années (dernière en date le 28 décembre 2019).

Il est conseillé de :

  • respecter les interdictions de baignade qui sont affichées sur les plages ;
  • se baigner près des plages, à une distance réduite, en évitant les eaux profondes ;
  • s’abstenir de jeter des déchets organiques dans l’eau, susceptibles d’attirer la faune ;
  • éviter les maillots de bain de couleur vive ;
  • éviter de se baigner au lever et au coucher du soleil.

Plongée sous-marine

Les Seychelles disposent d’un seul caisson hyperbare, situé à l’hôpital de Mahé.

Randonnée

Chaque année, des touristes s’égarent en montagne sur des sentiers pas toujours bien balisés ou à cause d’une sous-évaluation des difficultés de randonnée. Les capacités de secours sont limitées et il est recommandé de n’entreprendre ces randonnées qu’en parfaites conditions physiques et muni de téléphones mobiles. Pour toute excursion prolongée, il est recommandé de donner le détail de son itinéraire à la réception des hôtels. Cette précaution permet d’alerter plus rapidement les autorités maritimes ou de police en cas d’accident ou de disparition.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Visa

Avant embarquement, il est demandé de solliciter en ligne une « autorisation de voyage » (formalité payante). Cette autorisation de voyage s’obtient en présentant un test PCR négatif de moins de 72 heures, ou la preuve d’un schéma vaccinal complet (deux injections d’un vaccin à 2 doses ou une injection d’un vaccin à 1 dose, suivies d’une dose de rappel en cas de vaccination datant de plus de 6 mois) un passeport valide, une réservation d’hôtel ou une attestation d’hébergement pour la durée de son séjour, un billet de retour ou de poursuite de voyage, ainsi que les moyens suffisants pour couvrir les frais de séjour. L’autorisation permet d’obtenir, à l’arrivée, un visa de court séjour délivré par les services de police de l’aéroport, prorogeable jusqu’à trois mois. Au-delà de trois mois, un permis de séjour pour résidence simple doit être sollicité (formalité payante) auprès des services de l’immigration.

Fièvre jaune

Les voyageurs en provenance de pays où il existe un risque de transmission de la fièvre jaune (dont la liste peut être consultée sur ce document produit par l’OMS (PDF - 54 Ko)) doivent être en mesure de présenter, lors de leur arrivée aux Seychelles, un certificat international de vaccination antiamarile (fièvre jaune) en cours de validité Seychelles.
En sont toutefois dispensés les voyageurs n’y ayant effectué qu’un simple transit de moins de douze heures, sans sortir du terminal aéroportuaire (cas notamment des vols en provenance d’Éthiopie et du Kenya).
En cas de non présentation de ce document, les personnes concernées pourront être convoquées à l’hôpital de Victoria pour un dépistage.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Ces indications ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Il est également nécessaire de contracter en France une assurance couvrant les frais médicaux et ceux de rapatriement sanitaire.

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et, de manière générale, aux dépenses de santé qui peuvent être très élevées à l’étranger, notamment auprès des établissements privés qui offrent parfois des services plus adaptés, il est impératif de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (opération chirurgicale, hospitalisation ou rapatriement), au risque de ne pas avoir accès aux soins y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place. De plus, l’absence de soins et d’équipements de spécialité oblige, en cas d’accident, à des évacuations par avion extrêmement coûteuses.

L’état sanitaire du pays est satisfaisant pour les soins de base (hôpital à Victoria et postes de santé dans quelques districts), mais l’absence de soins et d’équipements de spécialité oblige, en cas d’accident, à des évacuations vers l’étranger ou La Réunion.

Les capacités de prise en charge des patients atteints du Covid-19 sont très réduites. Il est conseillé de vérifier les conditions de prise en charge d’une évacuation sanitaire par votre assurance de santé.

L’absence de laboratoire spécialisé sur place rend assez difficile l’identification précise de certaines affections.

Recommandations pour la santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de son état de santé, analyser les risques sanitaires et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations nécessaires ou recommandées.

L’approvisionnement en médicaments est souvent problématique, surtout pour des spécialités récentes ou des traitements spécifiques. Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter dans ses bagages que les médicaments nécessaires. Pour plus d’informations, consulter la fiche Informations pratiques.

Vaccinations

Les vaccinations contre la poliomyélite et contre la fièvre jaune sont obligatoires pour les voyageurs venant de pays d’endémie ou d’épidémie.
La mise à jour de la vaccination DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite) et pour les enfants, contre la rubéole, oreillons et rougeole est recommandée. Les vaccinations antituberculeuse et anti-hépatites virales A et B sont également souhaitables.
La vaccination contre la rage peut également être proposée. Demander conseil à son médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Risques sanitaires

Maladies transmises par les moustiques

Dengue

Les autorités sanitaires locales attirent l’attention de la population, en raison de la multiplication des cas de dengue. La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). Il n’existe actuellement pas de traitement préventif contre l’infection de la dengue, mais un vaccin est en cours de développement. La prise en charge est donc avant tout symptomatique, et repose sur la prise d’antalgiques à base de paracétamol et le repos. Éviter impérativement la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après).

Chikungunya

La transmission du chikungunya s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Cette maladie se caractérise par des symptômes grippaux (fièvre, douleurs musculaires et articulaires). Le traitement est alors symptomatique. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif ni vaccin. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après).
Plus d’informations sur le site de Santé publique France.

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques
  • Porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide (efficace deux mois et résistant au lavage) ;
  • Utiliser des produits répulsifs cutanés : voir à ce sujet les recommandations du ministère des Solidarités et de la Santé (PDF - 78.3 ko) et de l’Institut Pasteur (PDF - 1.21 Mo) ;
  • Protéger son logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.) ;
  • Détruire les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

Autres maladies

Leptospirose

La leptospirose est une maladie bactérienne présente dans le monde entier, et transmise à l’être humain par contact avec les milieux souillés par les urines d’animaux infectés. En cas de suspicion, il convient de consulter un médecin. La prévention repose sur les mesures d’hygiène générales (lavage des mains, lutte contre les rongeurs, assainissement, etc.) et sur la vaccination des personnels à risque.
Plus d’informations sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Infection par le virus HIV – IST

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Drogues

L’usage de drogues est malheureusement répandu au sein de la population seychelloise et contribue à développer les agressions physiques et les vols. Entre 7 et 10 % de la population est dépendante des amphétamines. Leur possession, consommation ou vente est réprimée. Il est fortement conseillé de n’accepter aucune substance de la part de personnes inconnues et de se tenir éloigné des points de regroupements des personnes sous addiction.

Mesures d’hygiène alimentaire

Se préserver des contaminations digestives ou de contact

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson ;
  • Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ;
  • Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine) ;
  • Éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids ;
  • Ne boire que des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant) ;
  • Éviter les glaçons et glaces ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli ;
  • Respecter les règles d’hygiène de base et nettoyer avec attention les cuisines, salles de bain et WC.

Quelques règles simples

  • Éviter les baignades dans les eaux stagnantes (risque d’infection parasitaire) ;
  • Éviter de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides ;
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues).

Infos utiles

Transport

Infrastructure routière

Le réseau routier est de bonne qualité et généralement bien entretenu. Certains facteurs d’accident existent toutefois, liés à la nature des routes, sinueuses et étroites, souvent dépourvues de bas-côtés, à la conduite à gauche et à la présence fréquente de piétons sur la route, y compris la nuit. La circulation à pied ou à bicyclette peut s’avérer dangereuse.
La liberté de circulation est totale.
Le permis français et le permis international sont reconnus localement.
L’approvisionnement en carburant est assuré de façon satisfaisante.

Taxis

Il est possible de prendre des taxis à Mahé et Praslin (course minimum 35 SCR). Il est conseillé de fixer le prix de la course avant de monter : les taxis n’ont pas de compteur.
Après négociation, les taxis peuvent être loués à la journée, pour un tarif souvent comparable aux locations de voiture et à moindre risque (voir ci-après).

Location de véhicule

En cas de location de véhicule auprès d’une entreprise locale, il est conseillé :

  • d’exiger un véhicule récent et en bon état ;
  • d’exiger un contrat d’assurance en français et de vérifier les clauses (montant des franchises, cas d’exclusion de garantie) ;
  • de vérifier que la responsabilité civile n’est exposée qu’à hauteur de la franchise figurant explicitement au contrat ; au besoin, vérifier directement auprès de l’assureur ;
  • de ne jamais signer de bordereau de carte bancaire « en blanc », même si cela est demandé dans les clauses du contrat. En cas de refus du loueur, il convient de s’abstenir de louer le véhicule. Il apparaît en effet que certains loueurs facturent à leurs clients, sans consultation préalable, des réparations liées à l’usure du véhicule ou ne couvrent pas leurs véhicules en "tous risques" (full comprehensive insurance).

Transport maritime

Plusieurs compagnies privées assurent des croisières en catamaran dans l’archipel. Il convient de se renseigner sur les conditions de sécurité qu’elles offrent.

Législation locale

Stupéfiants

L’usage de substances illicites est prohibé. Les peines encourues pour la détention, la consommation et le trafic de stupéfiants sont extrêmement lourdes et peuvent aller jusqu’à 30 ans d’emprisonnement et 500 000 roupies d’amende.

Us et coutumes

Il n’y a pas de religion officielle aux Seychelles. L’exercice de la religion de son choix est libre. Les lieux de culte catholiques, protestants, musulmans, bahaïs et hindouistes sont présents dans l’archipel.

Les mariages civils demeurent possibles à condition d’avoir adressé sa demande de certificat de capacité à mariage au consulat de France à Port Louis (Maurice) au moins deux mois avant la date de célébration en vue de la publication des bans. La transcription de l’acte s’obtient auprès du même consulat.

Les mariages entre personnes de même sexe ne sont pas reconnus, même si l’homosexualité a été dépénalisée depuis 2016.

Divers

Moyens de paiement

Les opérations de change se font dans les banques, à l’aéroport international, par des opérateurs agréés, ou auprès des caissiers des hôtels. Des roupies peuvent également être retirées avec une carte bancaire internationale (Visa) depuis les distributeurs automatiques de billets (Mahé, Praslin et La Digue). Les cartes Mastercard sont acceptées uniquement par les distributeurs de la MCB (Mauritius Commercial Bank). De nombreux hôtels, «guest-houses» et restaurants, ainsi qu’un certain nombre de commerçants acceptent les paiements par carte bancaire internationale.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Aucun visa n’est requis pour les séjours d’affaires de moins de trois mois aux Seychelles mais il convient de solliciter en ligne une autorisation de voyage aux Seychelles. Pour les personnes en déplacement professionnel de courte durée, il est recommandé d’être muni d’une invitation par une entreprise ou un partenaire commercial local. Les visiteurs souhaitant résider aux Seychelles pour motifs professionnels devront solliciter un permis de travail (GOP, Gain full occupation permit) avant leur arrivée aux Seychelles.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Seychelles

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Les Seychelles relèvent du Service économique régional de Nairobi :

Bureau de Nairobi – Kenya
Adresse physique : Ambank House 14th floor, University Way, Nairobi
Adresse postale : PO Box 30374 - 00100 Nairobi
Tél. : +254 20 22 93 000
Courriel : nairobi chez dgtresor.gouv.fr
Site Internet

AFD

L’Agence française de développement (AFD) est l’agence qui met en œuvre la politique du développement définie par le gouvernement français.

Les Seychelles relèvent de l’agence de Port-Louis :
Agence de Port-Louis
Agence Française de Développement
Bureau 310 – Bâtiment Dias Pier
Le Caudan Waterfront
Port-Louis, Île Maurice
Tél. : +230 213 64 00
Télécopie : +230 213 64 01
Courriel : afdportlouis chez afd.fr
Site Internet

BAD

Les Seychelles sont membres de la Banque africaine de développement (BAD).
Page des Seychelles

FMI

Les Seychelles et le FMI