Islande

Partager

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière Minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (08/10/2021)

Du fait de la circulation du virus de la COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs pour d’une part, vérifier si le déplacement à destination ou en provenance du pays envisagé est soumis au régime des motifs impérieux, d’autre part, respecter les mesures sanitaires mises en place à l’entrée sur le territoire français.

Les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

Tous les voyageurs sont astreints à un pré-enregistrement sur le site islandais ou sur l’application Rakning C-19 avant leur arrivée en Islande et doivent confirmer leur départ :

  • Pour les personnes sans certificat de vaccination, ni preuve de contamination antérieure : il est nécessaire de présenter, à l’embarquement, un test RT-PCR négatif conforme de moins de 72h (les enfants nés en 2005 ou après en sont exemptés). Un deuxième test PCR sera effectué à l’arrivée du voyageur, suivi d’une quarantaine stricte de cinq jours dont les conditions et les règles d’hébergement sont détaillées par les autorités islandaises. Les enfants seuls sont dispensés de quarantaine. Un troisième test PCR est effectué après ces 5 jours. La quarantaine prend fin à l’issue du résultat négatif de ce test.
  • Pour les personnes vaccinées : il est nécessaire de présenter un certificat de vaccination conforme, ainsi qu’un test PCR ou antigénique négatif conforme de moins de 72h avant l’embarquement pour toute personne n’ayant pas d’attache (amis, famille, réseau professionnel) en Islande. Si le voyageur a été vacciné depuis moins de 14 jours, il doit se faire tester à son arrivée. Les voyageurs ayant des attaches dans le pays sont dispensés de présenter un test négatif à l’embarquement mais ils devront se faire tester dans les 48h suivant leur arrivée en Islande et se mettre en quarantaine en attendant le résultat négatif du test. Pour les personnes précédemment contaminées : il est nécessaire de présenter à l’embarquement un certificat ELISA conforme assorti d’un test PCR négatif conforme effectué moins de 72h, ou bien un test RT-PCR positif conforme de plus de 14 jours et moins de 180 jours.
  • Pour les passagers en transit : ceux qui ne traversent pas la frontière n’ont pas à présenter de test PCR négatif ; ceux qui la franchissent doivent se faire tester à leur arrivée en Islande. Les passagers non vaccinés qui traversent la frontière restent astreints à l’obligation de quarantaine.

Les coordonnées des centres de test en Islande figurent sur le site de la Direction de la santé islandaise.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site du ministère islandais de la Santé spécialement dédié à la Covid-19 ou le site de l’ambassade de France en Islande. Les autorités locales ont mis en place un numéro d’urgence H24 (depuis l’Islande : 1700 ; depuis l’étranger : +354 544 4113).

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat (29/03/2021)

Pour rappel, comme indiqué dans l’alerte générale, publiée le 29 octobre 2020, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Risque volcanique

L’Islande est traversée du nord au sud par plus de cent volcans actifs. Les dernières éruptions marquantes sont celles de l’Eyafjallajökull (avril 2010) et du Grimsvötn (mai 2011) ayant entrainé la perturbation des services essentiels et l’immobilisation du transport aérien pendant plusieurs jours. Des éruptions sont susceptibles de se reproduire, principalement dans le sud du pays et dans la péninsule de Reykjanes.

Une zone située au nord du volcan Bardarbunga reste interdite d’accès malgré la fin de l’éruption dans le Holuhraun. Des dégagements de gaz toxiques pouvant être mortels sont toujours signalés sur le site. Il est possible de consulter (en anglais) les cartes routières publiées sur les sites https://safetravel.is/?lang=fr et http://www.road.is/, ce dernier précisant les axes routiers fermés.

Il est conseillé aux voyageurs de suivre les recommandations de la Protection civile islandaise sur la conduite à tenir en cas d’éruption volcanique (informations disponibles en français). Le site de l’Office de la météorologie islandaise peut également être consulté (en anglais).

Risques liés au climat

L’Islande est soumise à des changements météorologiques brutaux, y compris l’été et à basse altitude. Ils peuvent être associés à des tempêtes subites et violentes ou à de fortes inondations. Il est recommandé de consulter régulièrement le site de l’Office de la météorologie islandaise (en anglais).

Risques liés aux transports

Les routes islandaises peuvent être dangereuses. Les panneaux de signalisation étant rares et rédigés uniquement en islandais, il convient de préparer soigneusement son itinéraire. En dehors de l’agglomération de Reykjavik et de la route N°1, certains axes ne sont pas asphaltés et les intempéries, qui ont lieu tout au long de l’année, peuvent rapidement dégrader leur état. Les vents violents peuvent causer des accidents. L’afflux de touristes, peu habitués aux conditions de circulation en Islande, entraîne une augmentation du nombre d’accidents. Il est recommandé de s’informer régulièrement sur l’état des routes et les conditions météorologiques en consultant les sites suivants : https://safetravel.is/?lang=fr, http://www.road.is/ (en anglais) et https://en.vedur.is/ (en anglais). En cas de tempête, il est conseillé de s’arrêter pour se mettre à l’abri.

Zones de vigilance

L’ensemble du territoire islandais est placé en zone de vigilance normale.

Les conditions générales de sécurité sont bonnes. Néanmoins, une certaine délinquance urbaine (cambriolages, agressions) est constatée. Il convient de prendre les précautions d’usage en la matière. L’augmentation continue du nombre de touristes transitant par l’aéroport international de Keflavik a conduit à l’apparition d’une petite délinquance, notamment de pickpockets.

Il convient de se montrer vigilant et de prendre toutes les précautions d’usage pour se prémunir des vols et autres agressions.

La zone des hautes terres, au centre de l’île, est une zone d’attention particulière, notamment en ce qui concerne les risques liés au climat et aux transports. Il est déconseillé de s’y rendre seul et il est recommandé de renseigner préalablement son itinéraire sur le site https://safetravel.is/?lang=fr.

Recommandations générales

De manière générale, il est recommandé de :

  • Ne pas montrer de signe ostentatoire de richesse, ne pas se déplacer avec des sommes d’argent importantes et laisser tout objet de valeur en lieu sûr (ex : coffre des hôtels) ;
  • Ne pas transporter tous ses papiers et biens de valeur dans un seul sac ;
  • Laisser, si possible, ses documents d’identité et de voyage en lieu sûr et se munir de photocopies ;
  • Ne rien laisser de visible dans les voitures ;
  • Faire preuve de vigilance dans les bars, en particulier le week-end où la consommation abusive d’alcool induit parfois des comportements agressifs.

Avant le départ, il est recommandé aux voyageurs de prendre connaissance des dispositifs d’alerte et de signalement mis à leur disposition par les services de la protection civile islandaise. Il convient également de s’inscrire sur Ariane afin de recevoir des recommandations sécuritaires et d’être informé en cas de crise dans le pays durant son séjour.

Activités sportives à risque

Pour les activités sportives à risque (randonnée sur les glaciers, plongée etc.), il est nécessaire de consulter des professionnels afin de se renseigner sur les risques spécifiques et sur la zone ciblée.

Lors d’excursions, il est recommandé de toujours être muni de vêtements et de chaussures adaptés et d’être en possession d’eau, de nourriture et d’un moyen de communication.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée et de séjour

Visa court séjour

L’Islande étant membre de l’espace Schengen, les ressortissants français peuvent y circuler librement pour un séjour inférieur à 3 mois.

Ils sont admis sur le territoire islandais sur présentation d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité.

Au-delà de cette période, les personnes souhaitant s’établir dans le pays doivent s’inscrire auprès du Bureau du registre national (Registers Iceland, Bogartuni 21 – 101 Reykjavik ; Tél. : +354 515 5300, courriel : skra chez skra.is).

Pour plus d’information, prendre l’attache de la représentation diplomatique islandaise la plus proche de son lieu de résidence.

Extension de la validité des CNI

Les cartes nationales d’identité françaises (CNI) délivrées pour les personnes majeures entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 sont encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso. Toutefois, aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’atteste de cette prorogation.

Les autorités islandaises ont accepté officiellement cette prorogation. Toutefois, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

En cas de voyage uniquement avec une CNI, il convient de télécharger et d’imprimer une notice multilingue (PDF - 81,8 Ko) expliquant ces nouvelles règles.

Réglementation douanière

Les informations concernant la réglementation de l’importation d’animaux, de produits d’origine animale, ou de biens (alcool et tabac notamment) sont présentées sur le site internet de la direction des Douanes islandaises (en anglais).

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Elles ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Pour pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité sociale, les Français de passage doivent être munis d’une carte européenne d’assurance maladie, à demander à leur caisse locale au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’informations, consulter le site de l’Assurance maladie.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois élevés à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France en Islande.

Recommandations pour sa santé

Constituer une pharmacie personnelle avant le départ et emporter uniquement les médicaments nécessaires. Il est impératif de disposer d’une ordonnance valide pour importer des médicaments. Pour plus d’informations, consulter la fiche Informations pratiques.

Vaccinations

Il est recommandé d’être à jour dans ses vaccinations habituelles : diphtérie-tétanos-poliomyélite, ainsi que rubéole, oreillons et plus particulièrement la rougeole. Dans tous les cas, prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.

Risques sanitaires

Quelques règles simples

  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher les animaux errants (notamment renards) et les chiens (risque de morsure et de rage) et ne pas caresser les animaux rencontrés, notamment les chats qui sont nombreux dans les centres urbains ;
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues, siège auto pour les enfants).

Mesures d’hygiène alimentaire

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson ;
  • L’eau du robinet est identique à celle disponible en bouteille dans les magasins, avec les mêmes propriétés.

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Infos utiles

Se déplacer en Islande

Informations générales sur les routes

Le réseau routier (aux trois quarts asphaltés) n’est ouvert dans sa totalité que d’avril à septembre. Les pistes, répertoriées F, ne sont ouvertes que pendant l’été (les dates peuvent varier selon l’enneigement) et ne sont praticables qu’en véhicule tout terrain. Les pneus neige ou cloutés sont obligatoires de novembre à avril dans tout le pays.

La zone des hautes terres, au centre de l’île, est une zone d’attention particulière. Elle nécessite un véhicule 4X4 adapté aux traversées de gués. Il est déconseillé de s’y rendre seul.

Code de la route

Le permis de conduire français en cours de validité permet de louer et de conduire un véhicule en Islande.

La vitesse maximale autorisée sur les axes routiers est de 90 km/h, de 80 km/h sur les routes avec graviers et de 50 ou de 30km/h en ville. La conduite se fait à droite.

Il est interdit de s’arrêter sur la route en dehors des zones autorisées identifiées.

L’Islande adopte une politique de tolérance zéro en ce qui concerne la consommation d’alcool au volant. En cas d’accident, s’il y a infraction, des amendes peuvent être infligées et le retrait du permis décidé, notamment en cas de conduite en état d’ivresse. En règle générale, les infractions au code de la route sont sanctionnées par de fortes amendes.

Location de véhicules

Lors de la location d’un véhicule, notamment au moment de sa prise en charge et de sa restitution, il est recommandé d’adopter la plus grande vigilance envers les conditions générales des contrats de location et les assurances souscrites. Il est en outre fortement conseillé d’effectuer un état des lieux minutieux (intérieur et extérieur) du véhicule, en présence du loueur et dans un lieu éclairé au moment de la prise en main et de la restitution.

En cas de litige, il est possible de contacter le Centre européen des consommateurs.

En cas de séjour en Islande avec son véhicule personnel, il est obligatoire de disposer d’une assurance (la carte verte ou une attestation d’assurance équivalente est exigée à l’arrivée).

Transports en commun

Le réseau de transports collectifs (bus, car et avion) est fiable, sûr, et s’étend sur l’ensemble du territoire.

Législation locale

Drogues et substances illicites

La consommation et le trafic des stupéfiants sont prohibés. Les peines encourues pour possession de produits stupéfiants peuvent aller jusqu’à 6 ans d’emprisonnement.

Mœurs

La détention de matériel audiovisuel de pédophilie peut être punie d’une amende ou d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 2 ans.

Camping

En Islande, le camping hors zones dédiées est interdit. A l’intérieur du pays, et lorsque la saison s’y prête, toute installation doit se faire avec l’aval du ou des propriétaires du terrain, ce qui peut s’avérer complexe à obtenir.

Us et coutumes

Lors de la préparation de son séjour, il convient de garder à l’esprit que certaines périodes de l’année, notamment au moment de fêtes religieuses, peuvent conduire à un ralentissement important des activités du pays (nombreux magasins, administrations et restaurants fermés, transports en commun fortement réduits, voire inexistants). Il s’agit notamment de la période de Pâques et de la période de Noël.

Voyages d’affaires

Visas d’affaires

L’Islande étant membre de l’espace Schengen, les ressortissants français peuvent y circuler et y travailler librement pour les séjours de moins de 3 mois.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Entrée/Séjour de cette fiche ou prendre l’attache de la représentation diplomatique islandaise la plus proche de son lieu de résidence.

Réseaux de communication

Certaines régions à l’intérieur du pays ne sont pas couvertes par le réseau de téléphonie mobile et les distances entre les zones habitées peuvent être grandes.

Il est possible d’utiliser un téléphone portable disposant d’un abonnement français en Islande.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques de l’Islande.

Contacts utiles

Ambassade de France en Islande
Túngata 22 – PH 1750 – 121 Reykjavik
Tél : +354 575 9600 Télécopie : + 354 575 9604
Courriel : ambafrance chez ambafrance-is.org (http://www.ambafrance-is.org)

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence et le soutien public au développement international des entreprises.

L’Islande relève du Service économique de Stockholm :
Storgatan 11
11444 Stockholm
SE - Suède
Tél. : +46 8 545 89 156
Télécopie : +46 8 662 38 80
Courriel : stockholm chez dgtresor.gouv.fr
Site internet

FMI

L’Islande et le FMI