Arabie Saoudite

Partager

Aidez-nous à améliorer encore notre service en répondant à notre enquête.


Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Recrudescence des cas de méningites

(Publié le 04/06/2024)

Les autorités sanitaires françaises font état, ces dernières semaines, de plusieurs cas de méningite chez des personnes non vaccinées et revenant de pèlerinage de la Mecque (zones du Hadj et de la Omra en Arabie saoudite). La vaccination contre les infections invasives à méningocoques avec un vaccin quadrivalent (ACWY) est obligatoire pour se rendre à la Mecque, et doit être réalisée au-moins 10 jours avant le départ. Plus d’informations à la rubrique santé : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/arabie-saoudite/#sante

Urgence Attentat – Vigilance renforcée pour les ressortissants français à l’étranger

(Publié le 26/03/2024)

Compte tenu du relèvement, sur l’ensemble du territoire national, de la posture du plan Vigipirate au niveau Urgence attentat, une vigilance renforcée est recommandée à l’ensemble de nos ressortissants résidant ou de passage à l’étranger.

Pèlerinage 2024 – Conseils aux pèlerins

(Publié le 19/03/2024)

Dans le cadre du Pèlerinage à La Mecque, il est vivement recommandé de prendre connaissance de la brochure élaborée à l’attention des pèlerins par le Consulat de France à Djeddah et qui comporte de nombreux conseils et recommandations (enregistrement, accès, assurances, santé, sécurité, n° utiles etc.).

Pour rappel :
• Toute personne entrée avec un e-visa et souhaitant effectuer la Oumra n’aura pas d’accès si elle n’est pas enregistrée sur la plateforme Nusuk ;
• La zone circulaire autour de la Kabaa est réservée exclusivement aux pèlerins ;
• Toutes les incivilités constatées dans la ville de La Mecque seront traitées avec la plus grande fermeté par les services de sécurité saoudiens.

Sécurité maritime en Mer Rouge et dans le détroit de Bab-el-Mandeb

(Publié le 12/01/2024)

Compte tenu des menaces visant les bâtiments civils qui passent par le détroit de Bab-el-Mandeb et d’activités militaires en Mer Rouge et dans le nord du Golfe d’Aden, il est instamment recommandé aux navigateurs de plaisance de reporter sine die leurs déplacements dans cette zone.

En outre, une recrudescence récente des actes de piraterie le long des côtes de la Somalie a été enregistrée et est susceptible d’affecter les bateaux ayant besoin de faire d’escale dans la région.
En cas de présence dans la zone, il est recommandé de se signaler le plus tôt possible auprès de la cellule de permanence de l’Autorité française dans cette zone maritime : État-major ALINDIEN COMFOR EAU – cellule MICA OI : par téléphone (+971 265 74 265) ou par courriel à alindien-comfor-eau-mica-io.contact.fct chez intradef.gouv.fr

Voir également la fiche Piraterie maritime.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Risque terroriste

Le risque terroriste reste présent en Arabie saoudite. Les ressortissants français sont appelés à faire preuve de la vigilance maximale. Des arrestations, des saisies d’armes et de munitions sont régulièrement opérées par les autorités.

Les intérêts étrangers, et notamment français, ont été la cible d’attaques en 2020 et 2021 et font l’objet de menaces terroristes réitérées.

Le 30 décembre 2021 à Djeddah, un véhicule du Rallye Dakar 2022, occupé par un équipage de cinq Français, a été touché par une explosion, blessant grièvement le conducteur de la voiture. Le parquet national antiterroriste français, qui a ouvert une enquête préliminaire du chef de tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste, a conclu à un acte délibéré de pose d’un engin explosif improvisé.

Le 29 octobre 2020, le consulat général de France à Djeddah a subi une agression au couteau qui a visé un vigile, employé d’une société de sécurité. La cérémonie annuelle commémorant la fin de la Première Guerre mondiale, organisée à Djeddah le 11 novembre 2020, a quant à elle été la cible d’une attaque à l’engin explosif causant des blessures sévères parmi les participants.

Les Français qui se rendent en Arabie saoudite doivent prendre les mesures adéquates concernant leur sécurité personnelle et faire preuve de la vigilance maximale.

Conflit au Yémen - risque d’attaque aérienne

L’Arabie saoudite a subi, entre janvier 2015 et la fin mars 2022, plus d’un millier de tirs de missiles et de drones explosifs en provenance du Yémen qui visaient généralement des sites stratégiques. Ces tirs concentrés en premier lieu sur le sud du pays, frontalier avec le Yémen, ont également visé les grandes métropoles (Djeddah, Riyad, Dammam). Ils ont été en général interceptés par la défense antiaérienne saoudienne mais ces interceptions ont entraîné la chute de débris dangereux.

Depuis la trêve conclue entre les parties en conflit au Yémen, sous l’égide des Nations Unies en mars 2022, les tirs de missiles ou de drones en direction du territoire saoudien se sont raréfiés. Pour autant, cette trêve n’a pas été officiellement renouvelée en octobre 2022.

Depuis le 7 octobre 2023, des missiles et des drones sont ainsi tirés régulièrement par les Houthis depuis les massifs montagneux du Yémen afin de frapper le territoire israélien. Certains d’entre eux survolent le territoire saoudien. Il est à noter que des hostilités se poursuivent ponctuellement dans les zones frontalières avec le Yémen. Dans ce contexte, il reste recommandé de se tenir à l’écart des infrastructures sensibles et d’éviter de se rendre dans les zones frontalières avec le Yémen.

En cas d’alerte, il convient de suivre les consignes suivantes :

  • Rester à l’abri dans la zone la plus solide des bâtiments et le plus éloigné possible des vitres.
  • Ne pas sortir, notamment pour filmer.
  • Ne pas toucher aux éventuels débris à terre qui pourraient être très corrosifs.

Situation régionale

La montée des tensions régionales peut avoir des répercussions sur la situation en Arabie Saoudite. L’évolution de la situation dans la région doit faire l’objet d’une attention constante et soutenue.

Sécurité routière

La conduite en Arabie saoudite présente un risque significatif pour les voyageurs étrangers. Les grandes villes, en particulier, disposent de voies rapides où la conduite est dangereuse en raison de la vitesse, d’incivilités et d’une application très inégale du code de la route. L’Arabie saoudite enregistre ainsi chaque année plusieurs milliers de décès dus à des accidents de la route.

Il est recommandé aux ressortissants français qui effectuent un court séjour en Arabie saoudite de faire preuve de la plus grande prudence, voire de faire appel aux services d’un chauffeur local. Il est recommandé de ne pas conduire par temps de pluie. Pour plus de détails, se référer à l’onglet Infos utiles/Transports.

Les consignes suivantes sont valables pour l’ensemble du pays, et doivent être respectées :

  • Éviter les rassemblements publics et les lieux non sécurisés.
  • En cas de déplacement dans le pays, ne pas circuler seul, se renseigner sur l’itinéraire et les conditions de sécurité du lieu de séjour.
  • Rester à proximité des grands axes de circulation et ne pas s’éloigner des villes.
  • Privilégier le stationnement des véhicules dans des lieux sécurisés, éviter les lieux isolés. Éviter tout signe distinctif identifiant les véhicules comme appartenant à des étrangers.
  • Adopter un comportement discret et respecter les us et coutumes locales (voir la rubrique « Infos utiles »).
  • Prendre garde à la petite délinquance, encore rare mais tendant à se banaliser.
  • Conserver sur soi les coordonnées de l’ambassade de France à Riyad et du consulat général de France à Djeddah .

Les ressortissants français sont également invités à s’informer de l’actualité générale et locale avant tout déplacement dans le pays. Avant le départ, il leur est conseillé de laisser à leurs proches des indications précises sur leur itinéraire, leur destination et le programme de leur voyage. Il est également vivement recommandé de s’enregistrer sur le fil d’Ariane.

Navigation en mer

La navigation dans la mer Rouge et l’océan Indien en général demeure dangereuse, notamment à cause d’actes ponctuels de piraterie et d’une hausse significative des tensions sur le plan régional. Compte tenu des menaces visant les bâtiments civils qui passent par le détroit de Bab-el-Mandeb, d’activités militaires en Mer Rouge et dans le nord du Golfe d’Aden, il convient d’éviter la navigation de plaisance dans ces zones à forts risques.

Il est impératif de signaler tout projet de déplacement par voie maritime dans la région et de rejoindre la coopération navale volontaire en transmettant sa position et ses intentions à :

  • État-major ALINDIEN COMFOR EAU – cellule MICA OI : par téléphone (+971 265 74 265) ou par courriel à alindien-comfor-eau-mica-io.contact.fct chez intradef.gouv.fr
  • Ambassade de France auprès du Royaume d’Arabie saoudite, par téléphone : +966 50 528 27 15 ; + 966 59 379 9903 ; + 966 59 379 9904

Pour toute navigation maritime dans le monde, il convient de joindre le MICA Center (Maritime Information Cooperation and Awareness - Indian Ocean) afin de prendre connaissance de la Coopération Navale Volontaire :

  • MICA Center : par téléphone (+33 298 14 99 17) ou par courriel à mica- watchkeeper.fct chez def.gouv.fr
    La navigation en mer Rouge et dans l’océan Indien en général demeure dangereuse, notamment à cause d’évènements ponctuels engageant la sécurité des équipages et des évolutions de la situation régionale.

Consulter également la fiche consacrée à la Piraterie maritime.

Recommandations par zone

Zones formellement déconseillées (en rouge sur la carte sécuritaire)

  • La zone frontalière d’une vingtaine de kilomètres de profondeur dans les provinces du Najran, d’Assir et du Djizan.

Zones déconseillées sauf raison impérative (en orange sur la carte sécuritaire)

  • Les localités de Mouawiya (également appelée Al Awamiyah) et de Qatif (au nord de Ad Dammam). Cette zone a été le théâtre de troubles sérieux à l’ordre public. De nouveaux troubles demeurent possibles.
  • La région d’Al Qassim, y compris la ville de Bouraïdah. Cette région a été le théâtre d’attaques terroristes visant les forces de sécurité saoudiennes ces dernières années.
  • L’ensemble de la zone frontalière avec l’Irak. Compte tenu de l’instabilité sécuritaire en Irak (pays formellement déconseillé), il est recommandé de limiter les déplacements dans cette zone frontalière aux raisons impératives.
  • L’ensemble de la zone frontalière avec le Yémen sur une profondeur d’une centaine de kilomètres et englobant les villes de Khamis Mouchaït et d’Abha. Compte tenu du conflit au Yémen et de la possible reprise de tirs de missiles et de drones vers le territoire saoudien en raison du non renouvellement de la trêve le 2 octobre 2022, il est recommandé de limiter les déplacements dans cette zone aux motifs impérieux.

Le reste du territoire est en vigilance renforcée (en jaune sur la carte sécuritaire)

Illust:310.2 ko, 680x761
Dernière actualisation le 24/10/2022, toujours en vigueur le 14/07/2024

Recommandations complémentaires

  • Avant le départ, vérifier auprès de son agence de voyage ou de son correspondant en Arabie saoudite que rien ne s’oppose au voyage.
  • Consulter régulièrement ce site « Conseils aux voyageurs ».
  • Garder avec soi les coordonnées de l’ambassade de France à Riyad et du consulat général de France à Djeddah.
  • Prendre garde à la petite délinquance, encore rare mais tendant à se banaliser.
  • De manière générale, il est recommandé de faire preuve de la plus grande vigilance, en particulier lors des déplacements, et d’éviter les lieux de rassemblement.
  • Il convient d’ éviter d’exprimer des opinions que les autorités saoudiennes pourraient considérer comme portant atteinte à l’ordre public, y compris sur les réseaux sociaux.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

RAPPEL

  • Le passeport de tout voyageur étranger sur le territoire saoudien doit impérativement avoir une validité résiduelle de plus de six mois au minimum à l’issue du séjour pour pouvoir entrer et sortir du territoire saoudien sans encombre.
  • Les voyageurs sont invités à respecter strictement la durée et le nombre d’entrées octroyées par les autorités consulaires saoudiennes. Dans le cas contraire, des difficultés peuvent surgir au moment des contrôles aux frontières saoudiennes et des pénalités de 100 SAR/jour pourront être appliquées pour tout dépassement du séjour autorisé. En outre, ces difficultés se traduisent généralement par une impossibilité d’embarquer à bord de l’avion et une perte du billet.

Visa

Visa de court séjour

L’Arabie saoudite propose aux ressortissants de 65 pays, dont la France, un service de visa électronique pour motif touristique.

Pour autant, il est recommandé aux Français souhaitant effectuer un voyage touristique en Arabie Saoudite d’obtenir en ligne, avant leur déplacement, un visa électronique via KSA Visa.

Les autorités saoudiennes ne délivrent pas de visas aux détenteurs de passeports sur lesquels figurent des visas ou des tampons israéliens.

Dans tous les cas, les visiteurs doivent être en mesure, à l’arrivée, de présenter les justificatifs obligatoires, notamment en matière de couverture médicale.

Visa de transit

Selon la compagnie et l’itinéraire empruntés, certains passagers en transit en Arabie saoudite sont exemptés de visa de transit. Les autorités saoudiennes peuvent cependant exiger un visa à l’arrivée pour les passagers en transit. Il faut en conséquence prévoir le délai et les fonds nécessaires à cette démarche. Il est également possible de demander un e-visa en ligne avant le départ vers l’Arabie saoudite. Toutes les informations officielles se trouvent sur le site KSA Visa.

Stopover visa (Flynas et Saudi Arabia Airlines uniquement)

Ce visa gratuit permet de se rendre en Arabie saoudite pour transiter vers un autre pays, entrer en Arabie saoudite pour faire la Omra ou encore faire du tourisme.
Les conditions à remplir :

  • Voyager avec l’une des deux compagnies aériennes saoudiennes : Flynas ou Saudi Airlines uniquement
  • Rester sur le territoire saoudien moins de 96 heures

Modalités d’obtention :

  • la demande de visa doit être introduite en même temps que l’achat du billet
  • la demande peut être introduite jusqu’à 90 jours avant le voyage
  • le visa est délivré sous 4 heures maximum

Visa pour motif religieux

L’entrée sur le territoire saoudien pour motif religieux nécessite l’obtention d’un e-visa accessible sur le site KSA Visa. Le e-visa permet de combiner le petit pèlerinage (Omra) avec un séjour touristique.

Pour la Omra, en plus du visa, il convient de s’inscrire sur la plateforme Nusuk et de consulter la brochure 2024 dédiée au pèlerinage.

Pour le pèlerinage Hajj, il existe un visa et une procédure spécifiques, décrits dans la brochure 2024 dédiée au pèlerinage.

Visa d’installation (long séjour)

Toute demande de visa professionnel doit être garantie par un répondant (« sponsor ») saoudien ou un expatrié résidant dans le pays. Les étrangers résidant en Arabie Saoudite dépendent d’un répondant et doivent disposer d’une carte de séjour (« iqama »). Le visa d’installation doit être demandé en dehors d’Arabie saoudite et permet l’obtention de l’iqama après l’arrivée sur le territoire saoudien. En sus de l’iqama, l’employeur devra également faire les démarches de visa « exit-re entry », qui seul permettra une entrée/sortie du territoire saoudien.

Toutes les informations relatives à la situation des résidents étrangers, toutes les mises à jour de leur situation se fait font sur l’application Absher.

Il arrive que l’employeur conserve le passeport de l’employé. Ce dernier ne peut quitter définitivement l’Arabie saoudite que si son employeur demande pour lui et obtient un visa de sortie définitif (final exit). La détention d’un second passeport est interdite. Dans ces conditions, il peut être difficile de quitter le pays en cas de litige avec un particulier ou une entreprise saoudienne.

Règlementation douanière

A l’arrivée en Arabie Saoudite, les bagages sont généralement inspectés dans le détail. Il convient de respecter les interdictions sur l’importation de certains biens (voir la rubrique « us et coutumes »), pour éviter leur confiscation et une fouille pénible.

L’introduction de drones de loisir n’est pas autorisée et leur utilisation locale est strictement encadrée. Tout drone non autorisé préalablement sera confisqué et son détenteur pourra faire l’objet de poursuites. Informations en suivant ce lien GACA

Pour tout renseignement complémentaire, il est recommandé de contacter l’ambassade d’Arabie Saoudite en France.

Séjour

Lorsqu’ils s’installent en Arabie Saoudite, les ressortissants français sont instamment invités à effectuer les formalités d’inscription consulaire auprès de l’ambassade de France à Riyad (dont la circonscription consulaire inclut outre Riyad, les gouvernorats de Hail, Qassim et la province orientale : Dammam, Al Khobar, Jubail) ou du consulat général de France à Djeddah (dont la circonscription consulaire inclut également les gouvernorats de Tabouk, Al Jouf, Médine, La Mecque, Djeddah, Al Baha, Assir, Jizan, Najran, et de la frontière nord).

Dans tous les cas, il est recommandé aux ressortissants français, qu’ils soient de passage ou en résidence, de détenir les coordonnées des services consulaires au cours de leur séjour en Arabie Saoudite. Il leur est demandé d’informer au plus vite l’ambassade de France à Riyad ou le consulat général à Djeddah de tout incident dont ils pourraient avoir connaissance, ce qui permet, le cas échéant, d’évaluer la situation et d’adapter le dispositif de sécurité pour la communauté française.

Mesures relatives à la Covid-19

Depuis le 13 juin 2022, le respect des mesures barrières (masque facial, distanciation) et la présentation d’une preuve d’immunisation (application Tawakkalna ou certificat de vaccination) ne sont plus requis pour l’accès aux espaces publics, aux transports en commun ou aux lieux de travail dans le royaume.

S’agissant des voyageurs entrant dans le pays, aucune vaccination ni test PCR ne sont exigés.

Tous les voyageurs titulaires de visas de court séjour doivent impérativement souscrire une assurance médicale couvrant les éventuels frais médicaux qu’ils engageraient et être en mesure de la présenter à leur arrivée.

Il reste cependant recommandé d’être en possession d’un certificat de vaccination en anglais ou traduit en arabe, ce dernier pouvant être exigé en cas d’admission dans un établissement hospitalier ou à l’occasion d’une consultation médicale.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Elles ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

L’Arabie Saoudite dispose d’excellentes structures médicales.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevés à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation, etc.) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France ou le consulat général de France sur place.
En l’absence d’assurance, les frais médicaux (qui peuvent être très élevés en cas d’hospitalisation) seront à la charge du patient et de sa famille.

La délivrance et le renouvellement de la carte de séjour (« iqama ») sont conditionnés au résultat négatif de tests VIH et d’hépatite imposés par les autorités locales.

Recommandations pour la santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de son état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations.

Consulter éventuellement son dentiste avant le départ.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consulter la fiche Informations pratiques.

Vaccinations

  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, de même que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) et anti-coqueluche chez l’enfant ainsi que la vaccination contre la grippe saisonnière.
  • La vaccination contre les infections invasives à méningocoques est obligatoire pour l’obtention de visas pour le pèlerinage (Voir le paragraphe ci-dessous « Vaccinations obligatoires avant le départ pour le pèlerinage à la Mecque et Médine »).
  • En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas, en fonction des conditions et lieux de séjour. Demander conseil à son médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Risques sanitaires

Maladies transmises par les moustiques

Paludisme

Le risque de paludisme existe dans l’ouest et dans certaines régions du sud de l’Arabie saoudite.
Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire (potentiellement grave) transmise par les piqûres de moustiques.
Il existe deux formes de prévention complémentaires du paludisme : la protection contre les moustiques et le traitement médicamenteux. Les mesures classiques de protection contre les moustiques durant la soirée et la nuit sont fortement recommandées (voir ci-après).

S’agissant du traitement médicamenteux, il convient de s’adresser à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages avant le départ. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France, pour une durée variable selon le produit utilisé. Durant son séjour, et pendant les deux mois qui suivent son retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement pour mettre en œuvre dès que possible un traitement antipaludique éventuel.

Dengue

Un nombre élevé de cas de dengue est signalé dans la région de Djeddah, près de La Mecque. La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). Il n’existe actuellement pas de traitement préventif contre l’infection de la dengue, mais un vaccin est en cours de développement.

En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement. La prise en charge est donc avant tout symptomatique : prise d’antalgiques à base de paracétamol et repos. Impérativement éviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (voir ci-après).

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :
  • Porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire ;
  • Utiliser des produits répulsifs cutanés : voir à ce sujet les recommandations du ministère des Solidarités et de la Santé (PDF - 78.3 ko) et de l’Institut Pasteur (PDF - 1.21 Mo) ;
  • Protéger son logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.) ;
  • Détruire les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).
  • Installer des moustiquaires ou des voilages moustiquaires.

Autres maladies

Coronavirus MERS-CoV

Les coronavirus sont une vaste famille de virus susceptibles de provoquer un large éventail de maladies chez l’humain, qui vont du rhume banal jusqu’à une atteinte respiratoire sévère. La présentation la plus fréquente associe de la fièvre et une infection pulmonaire.

Concernant le Mers CoV, il n’existe pas de vaccin. Les mesures classiques d’hygiène sont recommandées pour limiter les risques de transmission, en particulier le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique. Il convient également, dans la mesure du possible, d’éviter les contacts avec les animaux, les foules et grands rassemblements, ainsi qu’un contact rapproché avec des personnes malades. Éviter tout contact avec les animaux, en particulier avec les chameaux et les dromadaires. Il est très fortement déconseillé de consommer de la viande de chameau ou du lait de chamelle.

Sur place, en cas de forte fièvre, de toux et/ou de difficultés respiratoires, consulter un médecin sans délai. En cas de fièvre ou de symptômes respiratoires dans les jours qui suivent le retour en France, appeler le Centre 15 (téléphone : 15) en signalant son voyage.

Pour toute information complémentaire, consulter la page Coronavirus MERS-CoV ainsi que les sites internet du ministère français en charge de la santé et de l’Organisation mondiale de la Santé.

Grippe aviaire

L’Arabie saoudite connaît quelques cas isolés de grippe aviaire.

Les mesures suivantes sont recommandées :

  • Éviter tout contact avec les oiseaux et les volailles vivantes ou mortes non cuites, et plus généralement avec les animaux sauvages et d’élevage ;
  • Se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions de lavage hydroalcooliques ;
  • Éviter la consommation de produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier pour la viande et les œufs.

En cas de contact avec des animaux malades, notamment des oiseaux ou des volailles, consulter rapidement un médecin. En cas de symptômes compatibles, notamment fièvre, toux ou courbatures, consulter également un médecin.

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs. Ils imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (voir les précautions d’hygiène alimentaire ci-dessous).

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Vaccinations obligatoires avant le départ pour le pèlerinage à la Mecque et Médine

  • La vaccination contre les infections invasives à méningocoques avec un vaccin tétravalent A,C,Y,W135 est obligatoire pour l’obtention des visas pour le pèlerinage en Arabie saoudite. Les vaccins méningococciques monovalent C et bivalent A+C ne répondent pas à cette obligation. Les autorités saoudiennes exigent que les pèlerins soient vaccinés contre la méningite, au moins dix jours avant leur départ pour l’Arabie saoudite.
  • D’autres vaccinations sont exigées pour l’obtention des visas, pour les pèlerins en transit en provenance de pays où il existe un risque de transmission de poliomyélite ou de fièvre jaune. Les dispositions et recommandations sanitaires spécifiques au pèlerinage pour l’obtention des visas sont publiées chaque année par l’OMS : plus d’informations sur le site de l’Organisation mondiale de la Santé.

Les vaccinations contre la grippe, l’hépatite A ou le pneumocoque peuvent également être recommandées pour le pèlerinage : demander conseil à son médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Quelques règles simples

  • Éviter de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides ;
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) et ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • Veiller à sa sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues) ;
  • Ne jamais consommer de médicaments achetés dans la rue.

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Eviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ;
  • Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine) ;
  • Eviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids ;
  • Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées, ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou, à défaut, produit désinfectant), éviter de consommer l’eau du robinet ;
  • Eviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés ;
  • Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.

Infos utiles

Transport

Réseau routier

De manière générale, le réseau routier est bon, en particulier dans les grandes villes. Les habitudes de conduite peuvent toutefois être dangereuses. Le port de la ceinture est obligatoire. Le véhicule doit être assuré. Il est vivement recommandé de souscrire une assurance tous risques, compte tenu des dispositions de la loi saoudienne (le conducteur paie le « prix du sang » s’il est responsable de blessures graves ou du décès d’un tiers).
En cas d’accident, il convient d’appeler la police (tél. : 993) ainsi que le central d’appel pour les accidents de la route impliquant des véhicules assurés (NAJIM : 92 0000 560) et de prendre le nom et l’adresse du conducteur tiers ainsi que le numéro d’immatriculation de son véhicule. Il est important de ne prendre aucun engagement et de ne procéder à aucun paiement, ni d’offrir aucune promesse de paiement avant l’arrivée des forces de l’ordre. S’il est responsable de la mort d’un tiers, le conducteur est systématiquement incarcéré pour une période variable. Pour les accrochages sans gravité, un arrangement est souvent possible.

Les véhicules accidentés (même légèrement) doivent impérativement rester immobilisés jusqu’à l’arrivée de Najim et de la police.

Réseau ferroviaire

Trois lignes (3700 km) permettent de se déplacer en train : Une ligne de train à grande vitesse assure la liaison La Mecque – Djeddah - Médine.

Transport aérien

La police saoudienne assure la sécurité dans les aéroports avec une vigilance particulière. Sur les lignes intérieures, le transport est assuré dans de bonnes conditions par la compagnie nationale Saudia et plusieurs compagnies privées.

Us et coutumes

Certaines règles sociales et religieuses doivent être respectées :

  • L’importation et la consommation d’alcool et de viande de porc sont totalement interdites en Arabie Saoudite. Les produits culturels importés (livres, DVD, revues, etc.) doivent être compatibles avec les normes locales de la décence.
  • Le port d’une « abaya » (longue robe couvrant tout le corps) ne constitue plus une obligation pour les étrangères. Il est cependant recommandé aux femmes de porter des vêtements amples et d’éviter les manches courtes et les robes au-dessus du genou.
  • Les hommes doivent porter des pantalons et éviter les shorts ou les bermudas.
  • L’islam est la seule religion autorisée en Arabie Saoudite. Toutes les manifestations d’appartenance à d’autres religions (pratique, prosélytisme, symboles, etc.) sont interdites.
  • Seules les personnes de confession musulmane sont autorisées à se rendre à La Mecque dont l’accès reste strictement contrôlé. Concernant Médine, l’accès à la mosquée du Prophète est interdit aux personnes qui ne sont pas de confession musulmane.
  • Pendant le mois de Ramadan, les voyageurs doivent accorder une importance particulière au respect des us et coutumes saoudiens.
  • Les Saoudiens respectent scrupuleusement la période de jeûne. Il est alors totalement interdit de manger, de boire ou de fumer en public, sous peine d’arrestation et d’expulsion. Les femmes doivent prêter une plus grande attention à leur tenue vestimentaire.
  • Certains aspects de la vie privée sont considérés comme des délits de mœurs (adultère, homosexualité, etc.), lourdement punis.
  • Il est recommandé d’éviter les gestes d’affection explicites en public ou tout comportement pouvant être interprété comme une atteinte aux bonnes mœurs.
  • L’union libre est illégale en Arabie saoudite, y compris pour les touristes. Les femmes enceintes non mariées s’exposent à des poursuites pénales, peuvent rencontrer des difficultés importantes au cours de leur suivi médical et pour déclarer leur nouveau-né à l’état civil saoudien (risque de poursuites).
  • Les parents d’un nouveau-né ne peuvent quitter leur territoire tant que l’enfant n’a pas été enregistré sur Absher.
  • La consommation et le trafic d’alcool ou de drogue exposent aussi à des sanctions sévères.
  • Il est interdit de photographier ou de filmer les bâtiments du gouvernement, les policiers et militaires, les emprises militaires, voir le site de la GCAM : https://www.gamr.gov.sa/

Déclarations publiques et critiques :

  • Il est fortement déconseillé d’exprimer des opinions que les autorités saoudiennes pourraient considérer comme portant atteinte à l’ordre public, notamment en postant des commentaires sur les réseaux sociaux formulant des critiques envers les institutions saoudiennes, en particulier la famille royale, les symboles de l’Etat, la culture, les croyances et la religion, ou toute déclaration politique pouvant porter atteinte aux bonnes relations extérieures du Royaume.
  • Par ailleurs toute forme d’expression dans l’espace public, pouvant être perçue comme politique, y compris le port de vêtements avec des slogans politiques ou le port de drapeaux ou de bannières est interdit.
  • Des sanctions pouvant aller jusqu’à de lourdes peines d’emprisonnement peuvent être prononcées, y compris pour des messages anciens publiés sur les réseaux sociaux en dehors de l’Arabie saoudite.

Voyages d’affaires

Visas d’affaires

Entrée en Arabie saoudite

Les voyageurs d’affaires se rendant en Arabie saoudite doivent présenter un passeport en cours de validité (validité d’au moins 6 mois au moment du voyage) muni d’un visa d’entrée en Arabie saoudite.

Les demandes de visas business sont initiées depuis l’Arabie saoudite par la société invitante, dite sponsor du demandeur. Une fois l’accord obtenu, les demandeurs doivent se rapprocher de l’une des agences accréditées par le consulat d’Arabie saoudite à Paris pour constituer leur dossier de demande de visa.

Séjour en Arabie Saoudite

Les voyageurs d’affaires sont invités à respecter strictement la durée et le nombre d’entrées octroyées par les autorités consulaires saoudiennes, faute de quoi des difficultés peuvent surgir au moment des contrôles aux frontières saoudiennes.
Ces difficultés doivent être gérées par le sponsor du voyageur en Arabie saoudite. L’ambassade de France à Riyad et le consulat général de France à Djeddah n’ont que peu de pouvoir en la matière.

Délai d’obtention

Variable, jusqu’à trois semaines ou davantage.

Réseaux de télécommunications

Internet est omniprésent en Arabie saoudite, en ADSL et en 5G presque partout (y compris le long des grands axes routiers qui traversent le pays, pourtant largement désertique), et en fibre optique dans les grandes villes. Les débits y sont excellents, y compris entre la France et l’Arabie saoudite. De nombreux sites font l’objet de restrictions d’accès. Néanmoins les sites « grand public » (Google, Facebook, Youtube, Hotmail, Yahoo, Amazon, etc. et la messagerie en général) sont accessibles.
L’utilisation d’un VPN (Réseau privé virtuel) est interdite et peut déboucher sur des poursuites. La plupart des VPN sont bloqués.

Avec un mobile français en itinérance ("roaming"), le taux de couverture est excellent, mais ce type d’utilisation demeure très onéreux.
Les personnes entrant en Arabie avec un visa de tourisme peuvent se procurer une carte SIM en arrivant à l’aéroport.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Arabie saoudite.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Ambassade de France - Quartier diplomatique
P.O. Box 94009 Riyad 11696
ARABIE SAOUDITE
Tél. : +966 11 434 41 66
Site internet.

Courriel : M. Samuel MENARD
samuel.menard chez dgtresor.gouv.fr

Site Internet

Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Ambassade de France en Arabie saoudite
Diplomatic Quarter
P.O. Box 94009
Riyadh 11693
Courriel : riyad chez businessfrance.fr

M. Rachid BOULAOUINE (Directeur Pays)
Tél. : +966 11 488 08 80

CCEF

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent à profit leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Président du Comité Arabie saoudite : - Jean-Philippe Bonnet

Site internet du Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France.

CAFS (conseil d’affaires franco-saoudien)

Le CAFS, Conseil d’Affaires Franco Saoudien, fut l’un des premiers conseils d’affaires enregistrés par Décret Royal sous le Conseil Saoudien des Chambres de Commerce en 2003.Il est le premier conseil d’affaires saoudien à recevoir l’autorisation d’ouvrir son adhésion aux entreprises étrangères en 2023.

Association à but non lucratif dépendant de ses membres et de ses activités pour son financement, le CAFS est un groupement économique représentant à la fois les communautés d’affaires saoudiennes et françaises au Royaume d’Arabie Saoudite, et regroupant des entreprises souhaitant opérer en Arabie Saoudite et/ou en France. Il vise également à développer les relations commerciales entre les deux pays.

Site internet du CAFS.