Présentation générale

Illust:120.4 ko, 600x384

Le général Gouraud dans son bureau - 01/01/1920
(Base Images - A005003)

Introduction

Les archives du général Henri Gouraud (1867-1946) ont été déposées au ministère des Affaires étrangères au début des années 2000 puis données par sa famille en 2016.

Aboutissement d’un travail d’inventaire et de numérisation de plus de dix ans, qui a permis de décrire près de 10 000 images concernant principalement l’Afrique occidentale, la Mauritanie, le Maroc, la Syrie et le Liban entre 1890 et 1930, la totalité des archives photographiques du fonds Gouraud est désormais accessible en ligne dans la base Images des Archives diplomatiques.

Dans ce cadre et dans le prolongement des expositions temporaires organisées en 2017 au centre des Archives diplomatiques de La Courneuve et en 2019 au centre des Archives diplomatiques de Nantes, la présente exposition-dossier propose une sélection de photographies rares permettant de retracer la carrière du général Gouraud.

Une carrière tournée vers l’Afrique et le Proche-Orient

Henri Gouraud commence sa carrière de soldat en Afrique en 1894. Il y reste près de vingt années, parcourant toute l’Afrique noire depuis le Sénégal et le Mali, jusqu’au Tchad et à la Mauritanie. Jeune lieutenant à son arrivée, il quitte l’Afrique avec le grade de général, récompense pour la conquête du Maroc, à laquelle il participe sous le commandement des généraux d’Amade et Lyautey.

Au Soudan français, Gouraud participe à l’organisation de la colonie. Puis il se rend au Niger, séjournant longtemps dans son ancienne capitale, Zinder. Ses tâches variées le mettent en contact fréquent avec la population. Durant son travail, il collecte une importante documentation photographique sur la société africaine : le griot, l’arbre à palabres, l’organisation du village, les circuits commerciaux au sud du Sahel. Il n’est pas photographe lui-même mais recueille des images auprès des opérateurs qu’il rencontre, souvent des officiers avec lesquels il est en relation.

En 1919, Henri Gouraud est nommé haut-commissaire en Syrie et au Liban, sous mandat français. Il y continue sa collection, rapportant plusieurs milliers d’images de ces pays, où il encourage les travaux d’archéologie et de recensement des richesses du patrimoine, comme l’avait fait le maréchal Lyautey au Maroc. Pour son travail d’inventaire, il s’appuie sur le savoir-faire développé pendant la Première Guerre mondiale par les photographes militaires qui ont perfectionné les appareils et les objectifs, pour les photographies aériennes notamment.

Illust:86 ko, 400x488

Le général Gouraud vers 1915
(Base Images - A100273 - © -/Anonyme)

Voir aussi

- Le fonds d’archives Henri Gouraud consultable en salle de lecture au centre des Archives diplomatiques de La Courneuve sous la cote 399PAAP (série Papiers d’agents-Archives privées).

- L’ouvrage "Henri Gouraud : photographies d’Afrique et d’Orient. Trésors des archives du Quai d’Orsay"
Julie d’Andurain, Françoise Aujogue, Jean-Philippe Dumas
Paris : Éditions Pierre de Taillac, Archives diplomatiques, 2017, 239 p.

PLAN DU SITE