Paul Claudel, un poète en Chine

Illust: Connaissance de (...), 36.3 ko, 500x350
Connaissance de l’Est / Paul Claudel. Paris : Georges Crès, 1914. Bibliothèque, Rés. O 30. Archives diplomatiques

Connaissance de l’Est est un recueil de poèmes en prose presque tous composés en Chine, entre 1895 et 1905, où Claudel a été nommé consul à Shanghaï puis vice-consul à Fou-Tchéou. Il souhaite faire connaître ce pays d’Extrême-Orient en écrivant des textes imprégnés par la culture chinoise où l’on évoque les jardins, le théâtre ou les idéogrammes.
En 1913, Claudel autorise Victor Segalen, rencontré à Pékin, à rééditer ce recueil déjà publié en 1900 et en 1907 au Mercure de France. L’impression est exécutée, sur doubles-pages de papier de riz pliées et cousues à la chinoise, en deux volumes contenus dans une chemise cartonnée recouverte de soie bleue retenue par deux fermoirs en os. Chaque poème est pourvu d’une lettrine noire, sur cachet rouge à la façon de l’ancienne Chine.
Les éditions précédentes comportant des coquilles, Claudel considère celle-ci comme étant l’édition originale.

Cet exemplaire sur vergé pelure, numéroté 151 et imprimé en Chine (presses du Pei-T’Ang), est acheté par la bibliothèque le 28 janvier 1998.

PLAN DU SITE