Conférence "Jean-Pierre Tercier, l’éminence grise de Louis XV" (26 avril 2016)

L’association des amis des Archives diplomatiques vous convie au Quai d’Orsay le mardi 26 avril à 18h pour assister à la conférence de Jean-Fred Warlin, doctorant en histoire, sur l’éminence grise de Louis XV : Jean-Pierre Tercier.

Personnage peu connu, et qui mérite de l’être, Jean-Pierre Tercier a connu une ascension sociale inhabituelle. Petit-fils d’un vacher suisse qui peinait à nourrir les bouches de sa nombreuse famille, il naît en France où s’est exilé son père. Il y fait des études brillantissimes qui lui ouvrent les portes des cabinets ministériels, des sociétés savantes, et surtout de l’antichambre de Louis XV, qui en fera le chef de son Secret.

Cet homme aussi discret que secret, qui a été mêlé aux plus grands événements de son temps (deuxième élection de Stanislas Leszczynski, paix d’Aix-la-Chapelle), a vu sa carrière brisée par la seule imprudence qu’il ait commise de sa vie : celle, en sa qualité de censeur royal, d’avoir fait confiance à un philosophe et d’avoir donné « à l’usure » son imprimatur à son ouvrage.

Ayant perdu par l’intrigue son poste de premier commis, il n’en remplira pas moins ses rôles de diplomate, de courroie de transmission entre les agents du Secret, d’académicien des Belles-Lettres, de directeur du chiffre, de dispensateur des subsides, etc.

Pétri de qualités, ayant « la Pologne au cœur », depuis l’âge de 25 ans et son incarcération par les Moscovites, il a travaillé au-delà de l’humain pour donner à ce pays un roi et des institutions qui le préservent de ses prédateurs ; du moins est-il mort avant de voir ceux-ci, Frédéric et Catherine, démembrer ce pays, dont il parlait la langue et comprenait les aspirations.

Jean-Pierre Tercier, l’éminence grise de Louis XV. Un conseiller de l’ombre au siècle des Lumières, de Jean-Fred Warlin (L’Harmattan, Chemins de la Mémoire, Paris, 2014).

L’AUTEUR :
Ce livre est le premier du Dr Jean-Fred Warlin, qui a attendu de clore sa carrière de chirurgien viscéral pour s’adonner à son violon d’Ingres, l’Histoire. Il a alors commencé de nouvelles études, sous la direction du Professeur Lucien Bély, et s’est passionné pour le XVIIIe siècle, sa douceur de vivre et son raffinement, mais aussi ses régimes politiques variés et les relations internationales qu’ils ont été amenés à tisser entre eux. L’étude du secret du Roi lui a permis de fréquenter des personnages aussi forts en couleur que Beaumarchais ou le chevalier d’Eon, aussi patriotes que le comte de Broglie, aussi intelligents que Vergennes et bon nombre d’autres, tout aussi étonnants ; une véritable dilection l’a attiré vers Jean-Pierre Tercier, héros méconnu, beaucoup moins truculent que les précédents, mais qui les égale par son intelligence, son patriotisme et son ardeur au travail.


Inscription obligatoire avant le 24 avril sur archives.amis chez diplomatie.gouv.fr (dans la limite des places disponibles).
Merci de vous présenter à l’accueil du Ministère, 1 rue Esnault-Pelterie, 75007 Paris / métro Invalides, à partir de 17h30.

Une pièce d’identité sera demandée à l’entrée.

PLAN DU SITE