2e édition (2018-2019) : Zanzibar 1889, la diplomatie française contre l’esclavage

Pour sa seconde édition, le concours du jeune ambassadeur invitait les élèves des lycées et des lycées professionnels de l’académie de Nantes à se mettre dans la peau d’un diplomate et à imaginer et mettre en scène, par l’écriture du discours et par une performance orale, un moment-clé de l’histoire de l’esclavage. Les lauréates ont été invités à Paris par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Le concours

1889. L’esclavage persiste à Zanzibar et en Afrique de l’Est. Diplomate français, vous défendez la position de votre pays à la Conférence internationale contre l’esclavage, qui se tient à Bruxelles.

Pour imaginer le discours de Georges Corgolan, plénipotentiaire français à la conférence de Bruxelles, les élèves ont travaillé à partir des documents conservés au Centre des Archives diplomatiques de Nantes (CADN). Une séance sur site était proposée aux classes, avec la visite du centre. Recherche, qualité de l’argumentation et force de conviction sont valorisés par le jury du concours, composé de diplomates, d’historiens et d’enseignants.

Le dossier du concours

La finale

Le 26 avril 2019, le jury présidé par M. Denis Bauchard a distingué Léna Bomme, Anne-Rose Jouandon et Agathe Lebrun-Humeau, élèves de 2de du lycée Renaudeau à Cholet, et Marine Dréan et Clémentine Boissière, élèves de 1e du lycée professionnel Bougainville à Nantes, qui ont remporté la finale et seront reçues à l’Hôtel du ministre, au quai d’Orsay. Le travail des élèves de 4e du lycée français de Shangaï, qui participaient au concours hors compétition a également été salué.

Retrouvez les prestations des élèves en vidéo sur le site du rectorat de Nantes et le reportage de TLC sur les lauréates du lycée Renaudeau.

La réception à l’Hôtel du Ministre

Les lauréates et leurs professeurs, Mmes Eliette Sireau-Lesot, Eléonore Verdonckt et M. François Gigaud, étaient à l’honneur le 22 mai 2019, après avoir remporté la finale du concours du jeune ambassadeur.

Élèves et professeurs ont d’abord pu visiter l’hôtel du ministre, avant de recevoir leur prix. M. Maurice Gourdault-Montagne, secrétaire général du ministère, a loué l’engagement et la persévérance de ces jeunes élèves qui ont travaillé au long cours à l’écriture et à la mise en scène du discours d’un diplomate français contre l’esclavage, un engagement fort de la France depuis 1848. Poursuivant leur découverte du patrimoine national, les lauréates ont ensuite visité le musée du Louvre et la manufacture des Gobelins.